Nouvelles du Japon : Pourquoi les chats sont exclus des maisons

DSCF6408.jpg

Au Japon le sol de la pièce servant de séjour et celui des chambres sont souvent pavés, si on peut dire les choses ainsi, de tatamis. Certes pour un Européen un tatami est le tapis souple sur lequel évoluent les judokas mais en réalité il s’agit d’un rectangle de 88 centimètres par 176 centimètres (rapport un sur deux) bordé de galons souvent ouvragés, fabriqué avec de la paille de riz tressée selon une tradition séculaire. Cette dimension sert à mesurer la superficie d’une pièce, un multiple de 1,6562 mètre carré au dixième de millimètre près … D’une manière générale les maisons sont construites selon des dimensions telles que celles des chambres et des pièces à vivre peuvent être recouvertes d’un nombre exact de tatamis sans découpe.

Ainsi dans les agences de vente ou de location d’habitations la dimension des pièces est spécifiée selon le nombre de tatamis et tout le monde comprend ce que cela veut dire … sauf les Européens naturellement. Alors pourquoi y a-t-il tant de chats dans les rues ? Tout simplement parce qu’ils sont interdits de séjour dans les maisons. Les chats ont la malencontreuse idée de « se faire les griffes » sur un peu n’importe quoi. Un tatami ne résisterait pas deux jours à ce genre de traitement … Le Japon est vraiment un pays à part ! L’époque moderne d’après-guerre a bouleversé les traditions japonaises mais beaucoup de personnes restent attachées à leur pièce à vivre « pavée » de tatamis. De nombreux restaurants offrent à leurs clients une salle spécialement recouverte de tatamis avec des tables basses pour déjeuner ou simplement boire un thé dans la plus pure tradition japonaise.

De cette tradition des tatamis découle une habitude typiquement japonaise bien qu’on la retrouve aussi dans d’autres pays d’Asie comme la Thaïlande : les chaussures sont bannies dans les maisons. On se déchausse quand on entre et il existe à l’entrée un espace spécial devant la porte d’entrée où on laisse ses chaussures. C’est l’une des raisons pour lesquelles les portes d’entrée s’ouvrent vers l’extérieur mais elle doit être rapprochée de l’autre raison. Quand les portes glissantes des anciennes maisons en bois ont été remplacées par des portes à paumelles l’ouverture vers l’extérieur permettait de s’échapper plus rapidement en cas d’incendie. Voilà une petite histoire de tatamis …

Nouvelles du Japon. Les « Gilets jaunes » ont envahi les écoles primaires japonaises

DSCF6405.jpg

C’est une blague ! Mon petit-fils partant à l’école ce matin avec le cartable – le sien est noir – typique inspiré du paquetage de l’armée hollandaise et utilisé par tous les jeunes écoliers au Japon. Le jaune est la couleur du first grade qui correspond au CP en France. Prochains billets à la découverte d’Ishigaki Jima

À l’intention de mes lecteurs

Je viens de m’apercevoir que H16 aborde le sujet de la directive européenne relative aux droits d’auteur sur le site Contrepoints beaucoup plus documenté que mon billet.

Enfin, comme chaque printemps je pars à Tokyo et il n’y aura donc pas de billets sur ce blog avant mardi 9 avril.

Chers lecteurs,

J’ai finalement trouvé un terrain d’entente avec mon syndicat, c’est-à-dire avec moi-même, et je reprendrai le travail de rédaction et de publication de billets sur mon blog ce mardi 26 mars 2019. Cet arrêt d’activité de 48 heures m’a conduit à constater que cette occupation avait pris en près de 8 années une importance considérable dans ma vie de tous les jours. Non seulement je m’instruis mais encore, comme je l’ai constaté, je transmets à mes lecteurs des informations qui ne figurent parfois dans aucun média main-stream subventionné ou appartenant à des groupes financiers.

Chaque jour je parcours environ 40 sites internet pour la plupart anglo-saxons afin de recouper au mieux les informations. Cette « revue de presse » attire mon attention durant près de 2 heures. Puis je dois me plonger, quand il s’agit d’un article un peu scientifique, dans la lecture approfondie du contenu du papier en question pour en comprendre la signification car je ne suis pas du tout omniscient. Enfin il faut rédiger si possible en un français de qualité un condensé aussi facilement lisible que possible pour n’importe quel néophyte. Voilà quel est mon passe-temps et cette « grève » symbolique que je me suis imposé m’a fait découvrir que j’avais réellement besoin d’occuper mon cerveau à autre chose que la sculpture, une autre activité cette fois-ci manuelle, que j’ai découvert il y a quelques années.

À demain donc pour de nouvelles informations …

Erratum

Dans le billet du 24 février 2019 relatif à la plante japonaise de longévité, il fallait lire « ashitaba » et non pas ashibata. On trouve les feuilles de cette plante séchées et en poudre dans les rayons spécialisés des supermarchés de Tokyo.