Nouvelles d’Espagne (des Canaries et bientôt d’autres pays d’Europe)

Nouvelles d’Espagne (des Canaries et bientôt d’autres pays d’Europe)

Visiblement le gouvernement a besoin d’argent, de beaucoup d’argent et d’encore plus d’argent. Et encore une fois ce sont les automobilistes qui sont rackettés, comme d’ailleurs les fumeurs, les buveurs et les propriétaires de chiens. Les gouvernements aux abois (je parle ici des gouvernements provinciaux d’Espagne) n’en peuvent plus, ils n’ont plus un kopeck et la nouvelle loi qui vient d’être instituée concerne les fumeurs au volant de leur voiture. Pris en flagrant délit d’enfumage ce sera une amende de 4000 euros – vous avez bien lu – et le retrait de 4 points du permis de conduire. Si le conducteur est à nouveau pris en flagrant délit d’enfumage il verra son permis de conduire retiré pendant 6 mois et devra ensuite payer pour suivre des leçons de code, en réalité pour bien le culpabiliser afin qu’il ne se hasarde plus à conduire au volant de sa voiture tout en grillant une cigarette par ailleurs lourdement taxée * (voir note). Non contents de mobiliser la marée-chaussée pour racketter les fumeurs au volant, les radars munis maintenant de caméras ultra-sensibles feront l’affaire ! Votre clope à la bouche, la plaque minéralogique, la date et l’heure suffiront à vous piéger. Idem avec les téléphones portables dont les utilisateurs sont sanctionnés de la même lourde amende s’ils sont au volant de leur voiture et en profitent pour converser avec leur copine.

Les propriétaires de chiens de compagnie ou d’agrément (appelez ces sales bêtes qui pissent et chient de partout comme vous voudrez) vont devoir aussi payer une taxe : dans la déclaration de revenus de cette année figurera une rubrique spéciale qui précise si le contribuable est propriétaire ou non d’un chien. Seront naturellement exemptés les aveugles et les éleveurs, non pas de chiens mais de chèvres, de moutons ou de bovins. Les fraudeurs seront de toutes les façons piégés car tous les chiens sont « pucés » électroniquement et numérotés par un vétérinaire et le « secrétariat d’Etat aux chiens » dispose d’un fichier à jour en temps réel.

Enfin le fisc espagnol fait la chasse aux ressortissants d’autres pays européens qui sont susceptibles de payer un impôt sur le revenu en raison de leur retraite parfois confortable ou de revenus mobiliers non déclarés dans leur mère patrie. Le totalitarisme fiscal s’installe donc à grands pas, et pas seulement en Espagne mais également dans tous les pays européens. Quand on ne pourra plus retirer de cash à la banque ce sera terminé pour nos libertés individuelles. Ne vous y méprenez pas les banquiers et les gouvernements iront directement se servir sur vos comptes en banque en cas d’urgence et des urgences il y en aura compte tenu de la grande crise qui s’annonce. Et pendant ce temps-là les politiciens continueront pourtant à s’enrichir, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, seulement pour eux, mais certainement pas pour le minable individu que nous sommes tous et qui finira plumé comme un poulet par tous ces parasites.

Viva la revolucion !

Note : dans l’archipel des Canaries, le taux de TVA est de 5 % et les taxes sur les produits pétroliers, les alcools et les cigarettes sont réduites. Je fume des cigarettes brunes genre Gauloise fabriquées aux Canaries et un paquet coûte 1 euro 75

On n’arrête décidément plus le progrès

Capture d’écran 2017-03-19 à 10.53.03.png

En Nouvelle-Zélande, la tradition a fait reculer le sens commun. Comme les Japonais shintoïstes, les Maoris adorent les montagnes, les lacs, les volcans et les rivières. Ce sont des dieux … Personnellement j’abonde dans leurs traditions car adresser ses dévotions quotidiennement à un dieu qu’on ne voit pas et dont on ignore la nature peut aussi paraître totalement irrationnel. C’est le cas des religions monothéistes. Quand j’étais enfant je croyais en dieu car j’avais été soigneusement endoctriné par ma grand-mère qui vivait avec ses livres de prière, ses images pieuses et un crucifix au dessus de son lit dont elle changeait le brin de buis béni une fois par an. Je n’ai d’ailleurs jamais vraiment compris le sens de cette tradition étrange.

Bref, quand on parle de religion, de politique ou de climat on déchaine les passions mais ce qui s’est passé en Nouvelle-Zélande est tout à fait révélateur de la réelle nature humaine qui aspire à cet aspect surnaturel dont elle ne peut se défaire depuis des millénaires. Une tribu Maori a obtenu du Parlement que la rivière (ou fleuve, le troisième plus long de Nouvelle-Zélande) Whanganui – en langue Maori Te Awa Tupua – soit reconnue comme une personne comme vous et moi. Il y a eu un vif débat à ce sujet au Parlement. Des hommes de loi ont confirmé que la rivière ne pourrait pas être inculpée pour homicide si quelqu’un s’y noyait. Le statut de personne a entrainé le vote d’une allocation budgétaire de 30 millions de dollars NZ pour améliorer la santé culturelle, sociale, environnementale et économique de la rivière : ça fait pas mal d’argent pour une seule personne ! De plus, deux gardes assermentés par le service des parcs nationaux seront employés à plein temps pour prendre soin de cette nouvelle personne, l’une nommée par le Parlement et l’autre par la tribu Maori locale, la rivière devra payer des impôts à l’Etat mais la façon de calculer ces impôts n’est pas encore arrêtée. Enfin, aucun « genre » n’a encore été attribué au (à la) Te Awa Tupua. Personne ne sait s’il s’agit d’un « homme » ou d’une « femme ». En anglais, du point de vue grammatical, les choses n’ont pas de genre : elles sont neutres comme les compagnies, les société cotées en bourse ou les trusts, les meules de foin, les voitures, les maisons et les meubles.

Il reste donc un long débat à boucler pour attribuer un genre définitif à ce nouveau citoyen néo-zélandais. Pour ma part, vue la beauté de cette rivière je pencherais pour le genre féminin. On n’arrête plus le progrès !

Source : Bioedge

Le Web a fêté ses 28 ans dans la partie française du CERN.

Capture d’écran 2017-03-14 à 13.25.17.png

Le 12 mars 1989 l’informaticien anglais Tim Berners-Lee (TimBL) travaillait au CERN avec un contrat d’indépendant et il proposa à cet organisme, bien connu aujourd’hui pour sa découverte récente du bozon de Higgs, le concept d’hypertexte afin d’aider les chercheurs à communiquer entre eux. Il mit en place un système qu’on peut appeler aujourd’hui « intranet » sur le site du CERN, fort de son expérience au sein de la société de télécommunication anglaise Plessey et ayant collaboré à la mise au point d’un logiciel de traitement de texte. Le système proposé au CERN fut appelé Enquire. C’était la naissance du Web tel qu’on le connait maintenant.

Le développement de l’hypertexte (HTTP, acronyme de HyperText Transfer Protocol) constitue la base technique du web avec le contrôle de transmission (TCP) et le système de noms de domaines (DNS).

Comme je n’y comprend rien je laisse mes lecteurs se documenter par eux-mêmes (source par exemple Wikipedia).

À l’occasion de cet évènement « TimBL », aujourd’hui membre fondateur de la WWW Foundation (ne pas confondre avec le WWF), a écrit une lettre ouverte indiquant les trois points qui menacent cette organisation devenue mondiale et dont presque plus personne ne peut se passer, que ce soit en se connectant avec un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable et ceci dans toutes les couches de la société, dans tous les pays du monde et pour toutes les applications ou domaines industriels, politiques et commerciaux et ce pratiquement sans exception.

TimBL sonne l’alerte sur les fausses nouvelles qui envahissent « la toile » que ce soient de faux faits-divers, de fausses informations financières ou encore de fausses rumeurs à caractère politique ou commercial. Ces fausses nouvelles font souvent le « buzz », un néologisme presque sonore, et envahissent la toile avec une rapidité étonnante et dangereuse. Ce sont surtout les réseaux sociaux et une petite poignée de moteurs de recherche qui favorisent l’envahissement du WEB par ces fausses nouvelles. TimBL déplore le mercantilisme de ces organisations qui gagnent de l’argent chaque fois qu’on y accède. Par exemple, durant la campagne présidentielle américaine, jusqu’à 50000 messages publicitaires étaient présentés chaque jour sur Facebook, une situation totalement incontrôlable ! Et chaque fois qu’un utilisateur de ce réseau social y était connecté la compagnie de Zuckerberg gagnait de l’argent … beaucoup d’argent, des millions de dollars chaque minute.

L’autre point que déplore TimBL est la perte de contrôle de nos données personnelles. La fourniture de renseignements personnels à un site web en échange d’un accès gratuit à ce dernier permet aux gouvernements de nous surveiller à notre insu. « Dans les pays où nous croyons que le gouvernement a l’intérêt des citoyens à coeur, la surveillance de tous, tout le temps, va tout simplement trop loin » selon TimBL que ce soit au niveau des idées politiques, de l’appartenance à une religion, de la sexualité ou encore de la santé.

TimBL aborde aussi très opportunément l’utilisation de la toile par le monde politique au mépris des plus basiques règles de la démocratie. À l’aide d’algorithmes sophistiqués le monde politique cible chacun des utilisateurs du web pour l’influencer dans ses choix. Un exemple évident est la main-mise évidente de l’écologie politique sur un nombre impressionnant de pages web de l’encyclopédie ouverte Wikipedia ainsi que la réécriture de certaines pages de l’histoire contemporaine.

Enfin TimBL conclue en appelant tous les « webinards » à s’unir pour sauvegarder la liberté d’internet car le web appartient à tout le monde et personne ne peut s’arroger le droit de l’utiliser comme un instrument de manipulation à des fins politiques ou idéologiques.

Source : http://webfoundation.org/2017/03/web-turns-28-letter/ disponible aussi en français, espagnol, portugais et arabe

Petite histoire familiale

Petite histoire familiale

Il y a dix ans ma fille et mon gendre faisaient construire leur nouvelle maison dans la banlieue sud de Paris et ils m’avaient généreusement accueilli chez eux car je venais d’entrer dans une période d’errements ne sachant pas trop où m’établir. Finalement j’optais pour Tenerife lorsque l’hiver s’annonça. Mon histoire n’est pas celle de ma venue dans cette île où je me trouve finalement très bien car le paramètre qui me convainquit fut surtout le climat et les températures douces tout au cours de l’année. J’ignorais d’ailleurs que cet endroit était un petit paradis fiscal avec un coût de la vie bien inférieur à celui que l’on pourrait endurer dans un petit village de France.

Au cours du printemps ma fille me demanda si je voulais me charger de la peinture de sa maison et je répondis spontanément oui car j’avais grandement besoin de m’occuper manuellement, c’est bien plus tard que je commencerais à écrire mon blog. Cette maison où des corps de métier s’activaient encore n’est pas une petite chaumière mais une vaste maison très confortable pour un ménage avec 4 enfants et y accueillir des amis. Pour venir à bout de la peinture de tous les plafonds et de tous les murs il me fallut plus de trois mois de travail six jours sur sept, de 8 heures du matin à 7 heures du soir. Puis une fois les pots de peinture et de crépi intérieur fermés et les pinceaux et autres rouleaux nettoyés ma fille me demanda de l’aider à poser des suspensions, des appliques et bien d’autres menus travaux parfois difficiles à réaliser.

Ma présence sur le chantier stimula les corps de métier, menuisiers, électriciens, plombiers et carreleurs ce qui eut pour résultat de permettre à toute la famille de s’installer dans cette demeure bien avant la rentrée des classes. Je me fis quelques amis parmi ces artisans d’une excellence professionnelle impeccable, pour la plupart portugais. Au passage ma fille et mon gendre économisèrent plus de 20 000 euros avec ces travaux de peinture qu’ils ne firent pas réaliser par une entreprise. Par pudeur je n’ai jamais demandé à ma fille quelle avait été la somme exacte que je lui avais fait économiser.

Fallait-il qu’elle aille déclarer au fisc qu’elle avait employé son père – à titre gracieux je le précise – pour réaliser ces travaux, ce qui avait privé une entreprise de ce chantier ? Quelques mois auparavant j’avais fait quelques petits travaux chez des amis à Nogent-sur-Marne qui m’ont largement rétribué en m’offrant « À la recherche du temps perdu » dans l’édition la Pléiade. Fallait-il que ces amis déclarent mes travaux au fisc ?Lorsque je réalisais ces travaux de peinture jamais aucun inspecteur du travail n’est venu mettre son nez crochu sur le chantier : étant déjà retraité j’aurais pu être poursuivi pour travail « au noir » … Dans un pays comme la France où la justice n’est pas indépendante mais à l’évidence au service du monde politique et du monde syndical afin qu’ils portent des coups bas à leurs opposants, je ne peux que me réjouir de vivre en Espagne, pays où le pouvoir judiciaire est strictement indépendant du pouvoir politique et férocement jaloux de cette indépendance.

 

Retour définitif sur cette « affaire Theo »

Retour définitif sur cette « affaire Theo »

Je ne reviendrai plus sur cette information digne d’un fait divers du Sun en Grande-Bretagne, un évènement de caniveau qui a été savamment exploité par le pouvoir socialiste en place en France depuis les années Mitterand car si les têtes politiques changent l’administration reste au pouvoir et … quel pouvoir ! La France est devenue une république bananière, tous les coups bas les plus sordides sont permis, la presse (presstitutes pour reprendre le qualificatif de Paul Craig Roberts) est contrôlée par les puissances financières apatrides et de surcroit subventionnée afin qu’elle ne relate que la propagande gouvernementale, la télévision française (que je ne regarde plus depuis près de 20 ans), c’est exactement le même topo et derrière tous ces évènements qui pourrissent la campagne électorale française il n’y a que l’argent que les contribuables définitivement décérébrés continuent à verser au pouvoir pour que ce dernier continue ses sales besognes. Quant à la justice qui devrait être totalement indépendante du pouvoir, elle est en fait au service de ce dernier, pourrie de l’intérieur par des gauchistes de tout poil (cf le mur des cons). Comme Obama, Hollande est un « fils de pute » (cf le propos du Président Philippin Duterte) qui se croit au dessus de la justice et va de magouille glauque en magouilles glauquissimes pour placer au pouvoir son poulain, le dénommé Macron, énarque de son état.

Sans entrer plus avant dans cette polémique politico-politicienne franchement nauséabonde, j’en finis par rêver de voir Madame Le Pen élue au premier tour pour faire un grand coup de balai et faire mettre en prison tous ces politiciens corrompus jusqu’à la moelle. Je discutais hier de politique avec un ami néerlandais de longue date qui, comme moi, a choisi de vivre à Tenerife. Il est plus que probable, selon lui, que l’extrême droite remportera les élections dans ce pays dans les mois prochains car ses compatriotes sont dégoutés des infectes turpitudes des politiciens des Pays-Bas. Cet évènement signera la fin de l’Union Européenne ! Comme ne cesse de le répéter Charles Sannat sur son blog : Préparez-vous !

L’affaire Theo ! 

Le grand bordel socialo-gaucho . On comprend de mieux en mieux……

L’Oncle de Théo Ministre au Congo : et les 670.000 euros détournés ?

 Thomas Luhaka Losenjola n’est autre que l’Oncle de Théo Luhaka et il est aussi accessoirement un Homme Politique du Congo-Kinshasa.

Il est successivement Député, Président de l’Assemblé Nationale et Vice-Premier Ministre. Il occupe actuellement le Poste de Ministre des Postes et Télécommunications (PT)et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC)

Ceci expliquerait donc cela : cet Empressement de François Hollande à se rendre au chevet du malade. Cet Empressement à décrire ce jeune homme comme un garçon bien sous tous rapports parait plus clair maintenant : Tonton est Ministre au Congo ! Ça c’est chouette ! C’est le Graal !

Comment interpréter le Silence de l’Etat suite aux Révélations d’Escroquerie quant aux Investigations des Policiers du SDPJ 93 qui auraient montré que huit membres de la famille Luhaka, ont perçu d’une Association plus de 170 000 euros par Virement, dont 52 000 euros sur le seul Compte de Théo ?

Tous embauchés par qui ? Par le grand frère de Théo, qui serait aussi le fils de ce Ministre.

 En deux ans 670.000 € pour cette Association ! Meilleurs que les Fillon ! En deux ans, presque autant que Pénélope Fillon en 25 ans !

Donc on a un Neveu et un Fils de Ministre, une Escroquerie via une Association arrosée légalement par l’Etat. Pour notre bonne (et généreuse) Gauche moralisatrice, républicaine, progressiste, pseudo-laïque, et bien-pensante, continuer d’acheter un semblant de « Paix sociale » et entretenir son Electorat, est à ce prix. Cette Affaire Théo n’est que la partie immergée de l’Iceberg.

Dans certaines Villes de Banlieues, il est courant « d’arroser » certaines Associations afin d’acheter la Paix.

– Ces Associations emploient ainsi souvent des délinquants notoires qui, bien entendu, ne travaillent pas et touchent leur Salaire tous les mois.
– Ces délinquants sont alors appelés « grands frères » par les Mairies concernées,  et ils font du Rabattage dans les Banlieues au moment des Elections Municipales.

Je suis étonnée que les Magistrats s’intéressent aussi peu à ces Associations.

Et on reproche sans rire aux Maires FN de sucrer des Subventions à des Associations de ce genre !
Il existe beaucoup d’autres moyens d’acheter la Paix dans les « quartiers », par exemple les Emplois fictifs dans certaines Mairies, les Voyages offerts, l’octroi de Logements HLM, voire même la Réservation de Places éligibles sur les Listes de Candidats aux Elections Municipales. C’est ainsi que d’anciens délinquants se retrouvent Conseillers Municipaux et parfois Adjoints au Maire chargés de la Jeunesse et des Sports ! Et je ne dis rien des différents scandales des Associations de « dé-radicalisation » qui ne servent  à rien,

Pendant ce temps-là, on ne parle que de l’Affaire Fillon qui tombe à pic, et comme par hasard du Calendrier, on s’en prend aussi au FN et à Marine Le Pen.

Mais ce n’est pas grave, le Gouvernement, les Médias et la Justice les protègent.

Francois Hollande, Elise Lucet, Frank Ribéry, Patrick Bruel et ses potes, ils en disent quoi ? Et SOS Racisme, la LDH, ils font quoi maintenant ?

Et nos chers Etudiants, nos chers Casseurs, nos chers Antifas, toujours prêts à manifester pour une Cause qu’ils prétendent juste, ils disent quoi maintenant ?

Ne vous affolez pas, c’est une Affaire qui se terminera en eau de boudin. RAS partout. Pertes et Profits, Circulez, y a rien à voir !

Et Pourquoi on n’en parle pas ? Parce que les Médias nous saturent depuis un mois avec le Pénélopegate….Ne peuvent pas être partout ! Et surtout s’ajoute la pseudo Affaire des Emplois Fictifs du FN ! Il faut bien tracer la route de frère Macron !

Bizarre aussi, la Réaction du Maire qui a insisté sur le fait que cette famille était  particulièrement honorable et ses enfants particulièrement recommandables.

La Corruption est à tous les étages, mais où est donc passé Le Canard enchaîné ?

Note : le texte en italique m’a été communiqué par mon informateur qui désire rester anonyme et dont je n’ai pas vérifié les sources ni si ce texte avait déjà été dispersé sur le web. Dans ce cas de figure on dit « source bien informée » comme le disent souvent les journalistes … Certains de mes lecteurs m’ont reproché un manque de rigueur et aucune vérification minutieuse de mes sources. Je m’en excuse et vue la tournure calamiteuse que prend la campagne électorale française je ne mettrai désormais plus aucun billet sur mon blog relatif à ce sujet après ce dernier. Je me permet de glisser une ultime information parue ce jour sur le blog de Charles Sannat (www.insolentiae.com), Benoit Hamon a été mis en examen pour insulte publique alors que François Fillon n’a toujours pas été mis en examen pour emplois fictifs alors qu’Alain Juppé l’avait été en son temps pour cette raison …

Théo, oh Théo … délinquant et trafiquant de drogue

Théo, oh Théo … délinquant et trafiquant de drogue

L’affaire Théo montée en épingle par les médias dominées par les puissances de l’argent qui veulent diriger la France avec à sa tête une marionnette ….

Reçu ce soir dans ma boite mail d’un médecin connaisseur de ce genre de situation :

Théo cachait dans son rectum un genre de tube à essai en verre, contenant de la drogue, !

Ce qui est bizarre, dans l’affaire Théo, c’est que le dossier médical dans son entier est scellé, et que l’équipe qui a eu des informations médicales concernant l’intervention chirurgicale est tenue au secret absolu, avec de sérieuses menaces si fuites à la presse.

L’opération, suture de 10 cm de rectum, ce qui signifie coupure par objet tranchant et non contondant comme une matraque, n’est pas en faveur de l’intromission d’un objet mais bien d’une blessure par objet contenu …dans le rectum. Que contenait le rectum de Théo ? Probablement un contenant (tube de verre contenant coke, cachets d’ecstasie, etc..) qui s’est brisé pendant la lutte avec la police. Aucune des vidéos des caméras de vidéosurveillance (auxquelles le public n’a pas eu accès) ne montre un policier enfonçant une matraque dans le fondement de Théo (en fait les médias et le gouvernement l’appelle affectueusement Théo mais on peut parler de racaille car c’est lui qui est venu se battre avec les policiers). Donc on est fondé de penser que le dénommé Théo cachait dans son rectum un genre de tube à essai en verre, contenant de la drogue, et qu’il a été blessé durant la lutte avec la police. Et souvenez vous du début de l’affaire, il a bien été dit sur toutes les chaines qu’il avait refusé l’examen médical que lui proposaient les policiers. Conclusion, nous aimerions que le compte rendu opératoire de cette racaille soit divulgué (étant médecin je sais que la loi le protège), alors nous ne saurons jamais la vérité sauf que Hollande offrait à Léornarda de venir le rejoindre à L’Élysée et qu’il souhaite que Théo le livre en produit de qualité.