Billet de très mauvaise humeur politique : Philippe Verdier

Aux dernières nouvelles émanant de sources outre-atlantiques c’est Laurent Fabius qui aurait ordonné le licenciement de Philippe Verdier. Cet empêcheur de tourner en rond de Verdier se devait d’être réduit définitivement au silence avant la COP21, l’affaire de Ségolène et de Laurent. On entre ainsi dans une zone d’ombre et de coups bas en tous genre. Verdier et sa famille risquent peut-être leur vie car il a osé défier les politiciens asservis par les groupes écologistes partenaires des puissances financières anonymes et occultes qui les manipulent. Fabius est une marionnette comme la Miss Royal et Verdier une victime expiatoire pour que ces deux pantins de la grande finance fassent leur devoir : que la COP21 aboutisse à des décisions planétaires irrévocables pour enrichir cette dernière au détriment du reste des sans-dents (expression de F.Hollande).

C’est quand qu’on rouvre en France le camp de concentration de Rivesaltes pour y parquer les Verdier et autres climato-sceptiques et réintroduire la gestapo version française ? C’est déjà le cas avec l’espionnage généralisé de tous les citoyens de par la loi : Françaises, Français révoltez-vous pendant qu’il est encore temps !!!