Youtube : un instrument totalitaire

Capture d’écran 2018-08-13 à 11.18.05.png

Youtube est un site de vidéos en streaming appartenant à Google, on dit maintenant Alphabet, c’est mieux, ça fait plus sérieux. Dans la foulée du bannissement d’Alex Jones du Web Youtube a décidé d’ajouter à toute vidéo apparaissant via Youtube sur le Web et visiblement (sans jeu de mot) contraire à la doxa du réchauffement climatique un commentaire écrit en surimpression indiquant implicitement qu’il ne s’agit pas de science mais de propagande. Le commentaire citera à l’appui des articles de Wikipedia ou de l’Encyclopedia Britannica qui, comme chacun sait, sont des ouvrages de référence dans les domaines du climat ou encore des vaccins, de l’alunissage des astronautes américains ou des objets volants non identifiés. Je viens seulement de citer quelques sujets abordés dans ce sens par Youtube.

Youtube veut ainsi préserver les « braves citoyens du nouveau monde » des thèses conspirationnistes exprimées par certains « mal-pensants » qui se mettent progressivement en place. En ce qui concerne le climat Wikipedia affirme que « de multiples évidences indiquent que le système climatique se réchauffe ». L’article de Wikipedia ( https://en.wikipedia.org/wiki/Global_warming ) est un modèle dans le genre propagande. Il reprend la fameuse, infameuse plutôt, courbe en crosse de hockey qui a été démentie par de nombreux spécialistes ainsi que le vieil ours blanc sur un morceau de banquise, est-ce de la vraie science ? J’ai déjà mentionné sur ce blog les positions de Wikipedia, des agences d’information comme par exemple l’AFP, et il paraît donc clair que le but ultime de la globalisation de l’information contrôlée par quelques grandes firmes toutes nord-américaines à quelques rares exceptions près est d’imposer un totalitarisme planétaire à la tête duquel on retrouvera naturellement les USA. Sans liberté d’expression toute idée de démocratie devient caduque, « Brave New World ».

Source et illustration : blog d’Antony Watts (wattsupwiththat.com)

Billet de très mauvaise humeur politique : Philippe Verdier

Aux dernières nouvelles émanant de sources outre-atlantiques c’est Laurent Fabius qui aurait ordonné le licenciement de Philippe Verdier. Cet empêcheur de tourner en rond de Verdier se devait d’être réduit définitivement au silence avant la COP21, l’affaire de Ségolène et de Laurent. On entre ainsi dans une zone d’ombre et de coups bas en tous genre. Verdier et sa famille risquent peut-être leur vie car il a osé défier les politiciens asservis par les groupes écologistes partenaires des puissances financières anonymes et occultes qui les manipulent. Fabius est une marionnette comme la Miss Royal et Verdier une victime expiatoire pour que ces deux pantins de la grande finance fassent leur devoir : que la COP21 aboutisse à des décisions planétaires irrévocables pour enrichir cette dernière au détriment du reste des sans-dents (expression de F.Hollande).

C’est quand qu’on rouvre en France le camp de concentration de Rivesaltes pour y parquer les Verdier et autres climato-sceptiques et réintroduire la gestapo version française ? C’est déjà le cas avec l’espionnage généralisé de tous les citoyens de par la loi : Françaises, Français révoltez-vous pendant qu’il est encore temps !!!