About

Depuis que j’ai commencé ce blog sous l’impulsion de mon fils (Franckinjapan) je pense qu’un certain nombre de lecteurs de mes billets ont compris que j’étais plutôt anticonformiste et éloigné des idées reçues qui sont manipulées et ressassées par les journalistes et les politiciens à qui mieux mieux pour bien ancrer dans le cerveau affaibli des citoyens moyens toutes sortes de fausses réalités.
J’espère que les lecteurs courageux continueront à flâner et tout de même réfléchir parfois sur ce que j’écris car je ne parle que de ce que je connais …

24 réflexions au sujet de « About »

  1. L’esprit critique c’est bien. Mais la critique pour la critique c’est aussi une démarche anti-scientifique ; ça n’est pas en désignant toutes sortes de « Big brothers » qu’on fait avancer le schmilblic. En tout cas, merci de vos réflexions, qui ont au moins l’intérêt dans ce grand couloir du temps, de contribuer à dessiner des portes, là où les courants de pensées dominants, sont tentés de mettre des murs. Toutes les portes sont bonnes à ouvrir , puis à refermer , si on veut avoir une chance de ne pas foncer dans un mur ! comme dans toutes bonne enquête, avec trop de portes ouvertes on s’y perd; si on en oublie on est perdu sur une fausse piste; et revenir en arrière c’est perdre un temps qui peut parfois être fatal. Il faut donc avancer (on n’a pas le choix), mais pas trop vite, avec les yeux et tous nos sens grands ouverts pour ne pas passer à côté. Et attention à la critique aveugle ! il y a peut-être un big brother qui est dans le bon sens, ou du moins dans la bonne direction.

  2. Je suis tombée sur votre site aujourd’hui par hasard via l’administration de mon blog, et qui plus est, sur l’article qui a bousculé sans ménagement mes « croyances écologiques ». Mais je l’ai trouvé si intéressant et si bien écrit que j’ai décidé de prier les dieux de l’univers pour qu’ils rendent mes journées extensibles à souhait, ce qui me permettrait de visiter votre blog de fond en comble. J’ose espérer que mes veux seront exaucés. :~)

  3. Il est regrettable que vous constatiez une baisse de fréquentation de votre blog, cela peut signifier l’efficacité de la reprise en main par les « Chevaliers de la cause réchauffiste » du comportement de nos frères humains.
    C’est avec délectation que je lis vos billets, essentiellement ceux qui traitent de cette sinistre arnaque du RCA. Toutefois, bien que nourri par la littérature « climato-sceptique », je suis étonné du manque de réactivité des scientifiques authentiques qui tentent de mettre à bas, tel Don Quichotte, les moulins à vent des ENR… Il est incroyable que l’ensemble des journalistes soient à ce point embrigadés pour délivrer de façon lancinante que le moindre évènement modifiant notre environnement a une cause anthropique.
    Je sais combien l’attitude et surtout la virulence des écologistes « pastèques », nuit gravement à une réelle sensibilisation du grand public aux authentiques problèmes générés par la vie de plus de 7 milliards d’humains sur un espace fini, notre Terre.
    D’autre part, la prise de conscience environnementale des hommes politiques de droite n’est pas très rassurante lorsque celle-ci aboutit à inscrire le principe de précaution dans notre constitution nationale, à mettre en place le Grenelle de l’environnement et à laisser tenir à Mesdames NKM et Jouanno, des propos calqués sur la doxa verdâtre et trotskyste, au point qu’elles pourraient être confondues avec Mesdames Duflot ou Cosse.
    Très cordialement

  4. Votre blog est très intéressant. Vivant à moitié en Géorgie et en France (votre article sur la phagothérapie, qui est un sujet pour lequel je suis passionné, m’a particulièrement touché), la géopolitique me passionne, mes voyages en Géorgie, Yemen, Liban, Jordanie, Syrie …m’amènent à avoir un point de vue plus proche de la réalité que nous l’annoncent les médias, donc « anticonformiste ».
    Je déplore que votre blog ne fasse pas plus souvent mention aux sources de vos informations (place Maiden initiée par les Américains, oui mais comment le savez vous? ) Ce qui apporterait beaucoup de crédit. Au lieu de passer pour un anticonformiste complotiste, vous passeriez pour un « apporteur de vérité ». Sur la phagothérapie, il y a des erreurs dans votre dossier, notamment concernant la maladie de Lyme pour laquelle la phagothérapie ne fonctionne pas. Ma source est l’Institut Eliava de la phagothérapie de Tbilissi avec lequel je suis en contact et qui est le plus vieux et le plus expérimenté centre mondial en matière de phagothérapie. Si vous souhaitez des informations sur la phagothérapie ou sur la géopolitique de la Géorgie, je suis compétent et passionné.
    Bien à vous
    Malo

  5. bonjour
    suite à votre article sur le soleil, empêcheur de réchauffer en rond, que j’ai trouvé particulièrement intéressant, il y a cependant un point qui continue de m’interpeller : si l’activité solaire baisse et que cela va aller en s’amplifiant, impliquant de facto un refroidissement du climat, alors pourquoi diable les glaciers fondent-ils ? Pourquoi la banquise se résorbe ? Pourquoi les hivers deviennent plus doux depuis quelques années ? ( pour ceux là, je veux bien entendre que quelques années ne font pas une tendance climatique) …j’avoue avoir beaucoup de mal à rapprocher ces données d’un refroidissement du climat …. Cordialement

    • Relisez les billets précédents de ce blog et vous trouverez aisément la réponse. Les glaciers ne fondent plus, que soit au Groenland ou en Antarctique. Le cycle solaire 24, en voie d’achèvement a vu l’activité magnétique du Soleil s’effondrer dramatiquement. Les effets ne se font pas encore sentir car il ne faut pas oublier l’inertie thermique des océans. L’optimum moderne qui a duré de 1930 à 1990 est terminé. Le refroidissement à venir précisément annoncé par les astrophysiciens pourrait être brutal. L’humanité, habituée à des conditions climatiques favorables, n’est pas préparée à ce renversement de tendance dont les conséquences sont difficiles à imaginer.

  6. Bonjour,

    Je viens de découvrir il y a quelques jours votre blog.
    Très intéressant et dans la verve de science étonnante ou e-penser.
    Cependant, je trouve fort dommage que l’on ne puisse pas mettre de commentaire à la fin de chaque billet.
    Le savoir ne peut aller que dans un sens, c’est un partage, un échange.
    Et là, je pense aussi à vous 🙂

    Amicalement
    Gus

  7. Bonjour Jacques Henry,
    Je suis un climatoréaliste pour ne pas dire sceptique convaincu depuis déjà plus de 10 ans. Je découvre aujourd’hui vos billets dont j’apprécie la rigueur et la qualité scientifique. Je vous remercie pour ce travail de vérité sur le sujet de la climatologie. Bien à vous.
    Philippe Mahé

  8. Bonjour Jacques Henry @

    Je me suis baladé un peu partout et je me pose la question suivante : Quelles sont vos compétences en climatologie (physique des fluides, de l’atmosphère, océanographie etc…) ?

    • Vous attendez quoi ? Un certificat de compétence signé par le GIEC ?
      Les arguments de Jacques Henry sont clairs, vous pouvez les contester et répondre sur le fond.

    • Je suis titulaire d’un doctorat de chime (ancienne formule) et d’un doctorat d’Etat ès sciences physiques mention biologie validé en PhD. J’ai donc étudié la thermodynamique. Il s’agit d’une discipline majeure utilisée dans de nombreux domaines dont entre autres la physique de l’atmosphère. Je ne suis pas un climatologue et ne prétend nullement l’être (surtout à mon âge) mais j’ai lu un grand nombre d’articles scientifiques sur le sujet.
      Il y a trop de contradictions dans la théorie de l’effet de serre pour qu’elle puisse être validée un jour en particulier la négation du deuxième principe de la thermodynamique reformulée par les lois de Planck et de Stefan-Boltzmann : n’importe quel élève de terminale scientifique peut le comprendre !

      • Désolé de répondre si tard mais pourriez vous m’expliquer en quoi la théorie de l’effet de serre viole le second principe de thermo (ceci avec la physique adéquate bien entendu) ? je suis curieux de lire vos explications.

    • Des lecteurs de mon blog m’ont demandé d’une part d’écrire un billet sur le CO2 et d’autre part d’écrire un billet sur l’influence de l’activité solaire sur le climat de la Terre. Il y a de nombreuses revues détaillées (en anglais pour la plupart) dissertant dans le détail sur ces sujets. J’ai commencé un travail de traduction d’une de ces revues mais je ne prétend encore une fois nullement être un climatologue.
      D’ailleurs cette science est une science du passé et non du futur puisque par définition il est impossible d’étudier le climat futur. Partant de ce principe tout ce qui a été dit au sujet de l’évolution future du climat est à mettre à la poubelle …

  9. Bonjour, Jacques Henry
    Hier, en me promenant dans le malpaïs de Guïmar, entre la mer et la Montaña Grande, j’ai eu une surprise botanique : de la lavande sauvage blanche. Il pousse à Ténériffe une lavande sauvage de couleur indigo, bien parfumée, quoique très terpéné, et sans doute irritante pur les muqueuses. Mon épouse en cueille régulièrement pour remplir de petits sacs en tissu qui parfument les armoires et éloignent les mites. El là, sur quelques dizaines de mètres carrés, cette lavande donne une floraison décolorée, albinos. Des pieds voisins sont bleus et d’autres blancs, certains portent même des fleurs des deux couleurs. Leur parfum est le même ainsi que la forme de la fleur. Aucune explication convaincante ne me vient à l’esprit, et je serais curieux de connaître votre interprétation du phénomène. Si le sujet vous inspire, je peux vous envoyer des photos en gros plan par courrier électronique.
    Amicalement,
    Jean Claude

  10. Salut Jacques !
    Ca fait super plaisir de retrouver une trace de mon voisin de paillasse et de bureau, années 93-98, petit thésard @LaboMixte. Au plaisir d’avoir de tes nouvelles par mp.
    Steph

    • Un grand merci ! Je ne suis naturellement pas au fait de tout ce qui se passe dans le monde scientifique mais cette conférence m’a appris énormément de choses que j’ignorais. J’ai eu le plaisir d’entendre nommer Jean-Pierre Changeux que j’ai bien connu et qui me fascinait. Il est intéressant de noter que beaucoup d’anciens biochimistes (comme l’était Changeux) se soient tourné vers le cerveau car c’était et c’est encore aujourd’hui la nouvelle frontière de la biologie. Je pense en particulier à Francis Crick avec qui j’avais eu de longues conversations au Salk Institute et qui, tout chimiste qu’il était comme moi-même au début de ma carrière, s’était reconverti aux neurosciences et « pensait » plus qu’il n’expérimentait à l’époque où l’imagerie médicale n’en était alors qu’à ses balbutiements. Encore merci …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s