Nouvelles du Japon : le doyen de l’humanité est dorénavant Japonais

Mount_Meakan02s10.jpg

Après la mort en février dernier du plus vieil homme de la planète, l’Espagnol Francisco Nunez Olivera, à l’âge de 113 ans, le Guinness des records dont la lourde tâche est de mettre à jour les doyens de l’humanité a débusqué un Japonais de 112 ans au sud-est de l’île d’Hokkaido dans la petite ville de Ashoro (préfecture de Gifu), le dénommé Masazo Nonaka répondant aux critères très stricts du Livre des Records. Cet homme encore très alerte supervise le ryokan familial, sorte de petite auberge équipée de bains chauds d’origine volcanique où il ne dédaigne pas aller barbotter de temps en temps (illustration le volcan Meakan près d’Ashoro).

Le Japon comptait 68000 centenaires en 2017 et n’en est pas à son premier doyen de l’humanité puisque Masazo succède sur ce podium très particulier à ses compatriotes Jiroemon Kimura décédé en 2013 à l’âge de 116 ans et Sakari Momoi mort en 2015 à 112 ans. Il succède au prédécesseur de d’Olivera qui était également Japonais, Masamitsu Yoshida décédé en octobre 2016 à l’âge de 112 ans.

Capture d’écran 2018-04-11 à 17.36.59.png

Le Guinness recherche toujours la nouvelle doyenne de l’humanité après le décès en juillet 2017 de la Jamaïcaine Violet Brown à 117 ans. Le record de longévité, les deux sexes confondus, est toujours détenu par la Française Jeanne Calment décédée en 1997 à l’âge de 122 ans et 164 jours, Avis aux amateurs !

Source : BBC News, illustrations : AFP et Wikipedia

Brève : À Douma libérée la vérité commence à surgir

Brève : À Douma libérée la vérité commence à surgir

Robert Fisk du journal britannique « The Independent » a pu pénétrer hier 16 avril dans le réseau souterrain de la ville de Douma à l’est de Damas maintenant libérée des snipers terroristes de l’ISIS et des milices armées par l’Arabie Saoudite et les USA. La plupart des immeubles d’habitation ayant été détruits les civils se terrent depuis des mois dans des tunnels. Accompagné du journaliste free-lance américain Pearson Sharp, Fisk a interviewé des docteurs du petit hôpital appelé Point 200 situé dans l’un de ces souterrains qui a vu affluer le soir de la prétendue attaque chimique des femmes et des enfants qui suffoquaient. En réalité un vent violent avait soulevé la poussière provoquée par les bombardements de l’armée syrienne pour déloger les terroristes et cette poussière avait pénétré dans les tunnels et les sous-sols déjà mal aérés. Les plaignants suffoquaient non pas en raison de gaz toxiques mais tout simplement de poussière et d’hypoxie.

Un « casque blanc », observateur oeuvrant pour une ONG britannique appellée Observatoire Syrien des Droits de l’Homme en profita devant ce spectacle d’enfants en hypoxie de crier « GAZ », de réaliser quelques rapides vidéo et un mouvement de panique s’ensuivit. Mais les Docteurs présent à ce moment-là dans le petit hôpital démentirent cette affirmation auprès des deux journalistes.

Voici le reportage (s’il n’a pas été déjà censuré) : https://youtu.be/wnkhQu-e0n0

Selon l’ancien ambassadeur britannique à Damas cette ONG travaille main dans la main depuis de nombreux mois avec les jihadistes : https://youtu.be/Jxs53OqAkN8

Macron, May et Trump doivent présenter au public « leurs » preuves pour éviter de perdre le peu de crédibilité qu’il leur reste encore !

Source : ZeroHedge

Syrie et changement climatique même combat ?

Capture d’écran 2018-04-14 à 21.22.27.png

Depuis 48 heures une intense vague de froid travers toute la moitié est des USA et personne n’en parle dans les médias européens : et pour cause c’est dérangeant car le climat est sensé se réchauffer jusqu’à devenir aussi dangereux qu’un conflit nucléaire généralisé. Ce samedi 14 avril 2018 de triste mémoire en raison de l’attaque irraisonnée des USA alliés avec la France et la Grande-Bretagne sur la Syrie 38 centimètres de neige sont tombé sur les villes Minneapolis et St-Paul, dans le centre du Wisconsin près de 50 centimètres de neige ont recouvert les cultures à peine émergeantes de la terre. Le Dakota du Sud et l’Idaho n’ont pas été épargnés par le blizzard. Cette vague de froid exceptionnelle pour la saison a atteint le Texas sous forme d’orages de grêle dévastateurs.

Naturellemt l’opinion internationale se focalisait sur l’attaque criminelle de l’alliance franco-anglo-américaine contre de simples laboratoires d’analyse et de contrôle alimentaire qui n’ont fait heureusement aucune victime en Syrie. Ces attaques condamnables par la communauté internationale auraient-elles eu pour but d’occulter le changement climatique qui s’oriente définitivement vers le froid contrairement aux affirmations mensongères de l’IPCC comme celles tout aussi mensongères de Washington au sujet de l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Damas contre ses citoyens ?

Je ne suis pas complotiste mais quand je constate que Hulot déclare droit dans ses bottes qu’il faut moins polluer, moins brûler de gaz et moins rouler en voiture (surtout quand il n’y a même pas de trains) alors que le climat va inéluctablement se refroidir, j’ai carrément froid dans le dos …

Source et illustration pour les infos météo nord-américaines AP, 21h30 UTS samedi 14 avril 2018

Pour satisfaire votre humeur une chanson de Manu Chao :

https://www.youtube.com/watch?v=myq3vGhwh-4 , écoutez bien les paroles elles sont d’actualité !

« Fake News » : on est entré dans un tourbillon mortel !

Capture d’écran 2018-04-08 à 21.45.46.png

Alors que Theresa May se trouve de plus en plus en délicatesse au sujet de l’ex-espion russe empoisonné par un individu qui devait posséder l’antidote, en toute autre situation il ne se serait pas risqué dans ce genre d’exercice, et qu’elle est fragilisée également par ce que l’on pourrait appeler le « Cambridge Analytica-gate » qui devrait en toute logique invalider le référendum au sujet du Brexit si Theresa May avait un « service trois pièces » – mais elle n’en a pas et c’est là le coeur de son problème – la presse internationale ressort la rengaine éculée de l’utilisation d’armes chimiques dans la Ghouta, quartier périphérique de Damas investi depuis plus de 5 ans par des « rebelles » soutenus par l’Arabie Saoudite et les USA. Il faut analyser la photo répandue dans tous les médias disponibles sur internet : les deux gamins ont l’air visiblement dérangés par le fait qu’on leur impose des masques. Par contre la mère ( ? ) a vu son visage coupé pour la bonne cause de l’ONG (à la solde de la CIA) car il ne fallait pas montrer qu’elle avait probablement été payée pour figurer en souriant dans ce stratagème macabre qui excite toutes les Chancelleries y compris le Sieur Macron. Voilà à quoi se réduit la géopolitique aujourd’hui : à des truquages, des mensonges et de la propagande. Il ne faut pas oublier de garder en tête que ce genre de mascarade stupide peut conduire en quelques heures à un conflit nucléaire généralisé qui conduira – et on peut en être certain – à la disparition de l’espèce humaine, des papillons, des ours blancs et des pandas et des rhinocéros …

L’affaire HSBC-Falciani rebondit : la faute aux démocraties corrompues.

Capture d’écran 2018-04-07 à 14.22.27.png

Hervé Falciani a été serré par la police espagnole mardi dernier 3 avril 2018.

Il y a dix ans Hervé Falciani (photo prise à Madrid la semaine dernière) vola des données d’HSBC-Suisse relatives à plus de 130000 évadés fiscaux. L’Allemagne, la France, l’Autriche, la Belgique et l’Argentine négocièrent avec Falciani l’accès au contenu des trois disques durs qu’il avait emporté avec lui. Quand la France, pays dont Falciani est citoyen et qui vit en Espagne depuis quelques années sous la protection des Nations-Unies, tenta de poursuivre certains clients français d’HSBC il lui fut opposé par la Cour Suprême helvétique une fin de non recevoir car les autorités suisses, très jalouses de leur secret bancaire, l’un des piliers de la richesse de la Confédération, considéraient qu’elles ne pouvaient donner suite à une telle demande, les données communiquées par Falciani à l’administration fiscale française ayant été volées et n’entrant donc pas dans le cadre des principes moraux très respectables de la Suisse. Ceci n’empêcha pas le fisc français de menacer un certain nombre de personnes qui finalement cédèrent et rapatrièrent leurs biens en France et payèrent des taxes allégées en signe de repentance.

Falciani fait l’objet de poursuites judiciaires de la part des autorités suisses depuis 2014 et il risque 5 ans de prison s’il est extradé par le pouvoir espagnol. Et c’est là qu’on se rend compte à quel point les pays dits démocratiques sont fondamentalement corrompus. Le pouvoir de Madrid voudrait que la Suisse extrade deux personnalités indépendantistes catalanes, Marta Rovira et Anna Gabriel, qui se sont réfugiées à Genève, en échange de Falciani.

Capture d’écran 2018-04-07 à 21.15.46.png

Il y a un autre aspect dans cette affaire car Falciani n’a pas été appréhendé par hasard par la police espagnole. Cette action a été télécommandée par la famille de banquiers ultra-riche Botín dont le membre éminent maintenant décédé, Emilio Botín, contrôla la banque Santander durant des années, banque qui est maintenant entre les mains de sa fille Ana Patricia. En effet le père de cette personne qui compte parmi les 19 femmes les plus riches du monde selon le classement de Forbes a placé tout à fait illégalement 2 milliards d’euros dans des banques suisses à titre familial dont … HSBC-Genève. Mariano Rajoy, Président du gouvernement espagnol, très proche de la famille Botín via l’Opus Dei, et ses liens douteux avec l’industrie financière espagnole en général, a donc obtempéré et va probablement extrader Falciani vers la Suisse où il ira croupir durant 5 ans dans les prisons helvètes.

Que va faire le Quai d’Orsay ? Naturellement rien du tout puisqu’il s’est vu opposer l’obstruction de Berne dans l’affaire des fichiers HSBC … Après on déclarera que les pays européens sont des démocraties, j’en rigole ! Il faut reconnaître que Falciani n’est pas un lançeur d’alertes de tout reproches comme Snowden ou Assange mais il aurait tout aussi bien pu confier ces fichiers à de telles personnalités recherchées par la CIA. On vit finalement dans un monde bien étrange où tous les coups les plus glauques sont permis.

Source : inspiré d’un article de Don Quijones paru sur le site Wolfstreet.com, illustrations : Falciani portant perruque et lunettes (El Pais) et Ana Patricia Botín (Forbes). Note : l’urgence de l’actualité m’a conduit à publier ce deuxième billet de la journée, en conséquence pas de billet demain dimanche, ce qui laissera beaucoup de temps de réflexion à mes fidèles lecteurs.

Le changement climatique est sexiste !

Capture d’écran 2018-02-07 à 18.41.11.png

Bien que disserter plus avant au sujet du changement du climat me paraisse superflu je n’ai pas pu résister à écrire ce bref billet au sujet de la prise de position d’Hillary Clinton sur ce changement climatique interrogée lors d’une conférence à l’Université de Georgetown (Washington,DC) :

« Je voudrais dire que particulièrement pour les femmes, vous avez tout à fait raison, ce sont elles qui porteront le fardeau du changement climatique car elles devront se préoccuper de la nourriture, de l’acheminement du bois pour faire la cuisine, de chercher un autre endroit pour vivre quand toute l’herbe aura disparu en raison du réchauffement climatique et qu’il faut bien que le cheptel puisse continuer à se nourrir et que les légumes ne pousseront plus dans le jardin. Ces femmes souffrent déjà de la canicule en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Inde » (sic).

Aucun commentaire

Source et illustration : Zerohedge

George Soros, mauvaise augure ?

Capture d’écran 2018-01-27 à 19.33.42.png

Dans le cadre du Forum de Davos le milliardaire George Soros a craché son venin en direction des géants de la « tech » de la Silicon Valley et on ne peut qu’être de son avis. Soros craint que Facebook et Google constituent un excellent outil de contrôle des démocraties. Si Soros a déclaré lors de sa conférence qu’il fallait mieux contrôler ces géants de l’internet il n’a pas fourni de solution claire car ceux à même d’instaurer un contrôle sur ces deux géants de la ‘tech » sont aussi ceux qui peuvent utiliser ces sociétés pour mieux installer leur pouvoir.

Les technologies de l’information ainsi qu’internet dans son ensemble doivent rester libres mais l’ampleur de la position de monopole de Facebook et Google est inquiétante : selon Soros ni Aldous Huxley ni Goerge Orwell n’avaient imaginé une telle emprise sur les populations.

Pour Soros les jours de Google et Facebook sont comptés : il n’a cependant pas prédit quand la capitalisation boursière gigantesque et presque grotesque de ces deux géants chuterait.

Soros s’est trompé par le passé en prédisant que Donald Trump ne durerait pas une année et que la situation économique de la Chine s’effondrerait … Force est de constater que Soros n’est pas infaillible. Maintenant quand Soros dit que Poutine est à la tête d’un Etat mafieux il faut avouer qu’il est de mauvaise foi : ce sont probablement ses souvenirs de jeunesse qui ressortent périodiquement. Il doit toujours confondre Hitler, qui envahit la Hongrie en 1944 alors qu’il avait seulement 13 ans, avec Staline ou Poutine. À 87 ans on a droit à l’erreur mais sa réflexion sur Google est Facebook est parfaitement justifiée.

Source et illustration : phys.org

Note. Les Augures de Rome du temps de l’Empire étaient des prêtres capables de prédire l’avenir en observant par exemple le vol des oiseaux ou la forme des nuages. Ils étaient consultés pour prendre les décisions relatives à la bonne marche de l’Empire.