Réchauffement climatique ? Erreur, il faut dire « Refroidissement climatique » !

C’est assez curieux pour ne pas dire surprenant qu’un rapport de la NASA datant de mars 2012 puisse avoir été complètement ignoré des tenants du réchauffement climatique, mais c’est bien sûr ! Ce rapport vient contredire frontalement les allégations du GIEC à propos des effets potentiellement dévastateurs de l’augmentation du CO2 dû à l’activité humaine dans l’atmosphère. C’est tout le contraire que la NASA a incidemment découvert à la suite d’une importante éruption solaire qui eut lieu en mars 2012. Grâce aux effets combinés du CO2 et des oxydes d’azote qui se trouvent dans la thermosphère, la couche supérieure de l’atmosphère située entre 95 et 600 km d’altitude, l’énergie solaire est plus efficacement repoussée dans l’espace. La NASA compte pourtant dans son staff le Docteur James Hansen, un fervent défenseur de la théorie du réchauffement climatique dont les idées ont inspiré la mascarade filmographique d’Al Gore que tout le monde a gobé sans moufter.

Bref, pour dire les choses plus clairement, la thermosphère joue le rôle de miroir pour les effluves constantes de chaleur provenant du soleil, miroir d’autant plus efficient que l’atmosphère s’enrichit en CO2. Juste un petit rappel, le soleil inonde littéralement la terre d’énergie, plus de dix mille fois ce que l’homme produit en brûlant des combustibles fossiles ou de l’uranium créant ce que l’on appelle le réchauffement d’origine humaine, autant dire que les alarmistes prennent vraiment les gens pour des cons, surtout les politiciens, qui comme je me plais à le répéter dans mes billets n’y comprennent rien du tout et en particulier les écologistes prisonniers de leur idéologie sectaire, ce qui est pire encore. La découverte de la NASA remet donc tout en question. La supercherie dont je parlais dans un précédent billet est enfin découverte, preuves à l’appui, et comme l’année 2013 sera celle d’un paroxysme d’activité solaire avant un nouveau cycle d’endormissement -les cycles solaires durent 11 ans – la NASA aura tout le loisir de vérifier cette découverte. Seul Contrepoints effleure cette information parce qu’il est gravement politiquement incorrect de contester l’effroyable effet des gaz à effet de serre (voir les liens ci-dessous) puisque c’est d’abord du business (les éoliennes, les panneaux solaires, la taxe carbone), ça donne aussi et surtout du grain à moudre aux écolos (on devrait maintenant plutôt dire « escrologistes » pour reprendre l’expression d’un commentateur de Contrepoints dont je vous laisse trouver l’identité en allant sur le site) et enfin ça occupe notre sémillante ministre de l’énergie et de l’environnement Delphine qui dirige doctement (alors qu’elle n’y connait rien) une énième commission pompeusement appelée à statuer – en toute objectivité naturellement – sur le paysage énergético-visuel de la France pour les prochaines décennies. Quel ambitieux programme voué à l’échec surtout si l’accumulation ce CO2 dans la thermosphère venait à entrainer un refroidissement climatique ! Mais je m’excuse auprès des bien-climato-pensants, je viens de mentionner une horreur. Heureusement qu’une des orientations qui sera préconisée par cette commission sera une amélioration de l’isolation des logements. Au moins mes petits enfants seront protégés des hivers glacés, des printemps non moins réfrigérés et des été totalement pourris dans des logements douillets grâce à la prévoyante mansuétude de notre Delphine nationale. Je doute d’une quelconque mention de la découverte de la NASA au cours des débats qui ont déjà lieu sur le package énergétique français car remplacer les centrales nucléaires par des fours à charbon ou à gaz, ce sera aggraver le refroidissement climatique ! Il faudra alors encore plus de centrales nucléaires non polluantes (donc non refroidissantes) pour satisfaire les consommateurs frigorifiés. Un vrai casse-tête pour cette tête de linotte anti-nucléaire !

http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2012/22mar_saber/

https://jacqueshenry.wordpress.com/2013/05/20/encore-une-autre-supercherie/

https://jacqueshenry.wordpress.com/2013/05/21/gaz-a-effet-de-serre-evenements-climatiques-catastrophiques-la-reponse-est-non/

https://jacqueshenry.wordpress.com/2013/05/17/un-quelconque-debat-sur-le-climat-est-indesirable-en-allemagne-mais-bientot-aussi-en-france/

http://www.contrepoints.org/2013/05/23/125229-le-rechauffement-climatique-responsable-de-notre-hiver-glacial

 

5 réflexions au sujet de « Réchauffement climatique ? Erreur, il faut dire « Refroidissement climatique » ! »

  1. Je suis désolé, mais l’article de la NASA ne parle pas d’un refroidissement climatique à venir, il faudrait revoir votre anglais avant de soutenir cette thèse, à moins que vous ayez vous aussi l’un de ces fameux rapport secret que le public ne doit pas voir.

    • Je suis tout de même en droit de choisir les titres de mes billets. Si vous avez lu l’article de la NASA dont j’ai laissé le lien il n’est jamais mentionné un refroidissement mais seulement une augmentation de l’albedo de la thermosphère par le gaz carbonique et cette simple découverte m’a conduit à formuler ainsi le titre de mon commentaire. Personnellement je considère que cette histoire de « réchauffement climatique » commence à bien faire mais je voudrais vraiment savoir pour quelle raison cette mascarade a été organisée

      • Rire…

        Jacques Henry … vous voulez peut être jouer à l’autruche. Je ne suis pas écologiste, apolitique…. mais , allez simplement voir la « mer de glace » dans le massif du mont blanc. J’étais dubitatif, je ne le suis plus.

        Vous constaterez, de visu, combien les glaciers ont fondu. En 30 ans, c’est plus de 350 m d’épaisseur…. à un point ‘elle que pour pouvoir rejoindre le glacier… il faut prendre des œufs pour DESCENDRE…. tellement cela a fondu.
        Et les marques repères posées montre bien l’accroissement de la vitesse de fonte…
        Alors, soyons sérieux, s’il y avait un quelconque complot, je pense que nos glaciers seraient des conspirateurs.

  2. Quel réchauffement climatique?
    -Canada : quatre mètres de neige à Montréal début mars 2008, hauteur tellement exceptionnelle que même au Québec, pourtant habitué aux grands froids, les avions ont été détournés.
    -Chine : Pékin, mais surtout Shanghai ont connu leur hiver 2008 le plus froid depuis cent ans au point que les victimes d’hypothermie se sont multipliées.
    -Moyen-Orient : la neige est tombée sur Bagdad, un phénomène jusqu’à présent jamais observé, depuis qu’existent les relevés climatiques dans ce pays.
    -Sibérie : le thermomètre est descendu à moins 60, ce qui, même dans ces étendues glacées, est exceptionnel. Et ce n’est pas tout…

    -Le Minnesota, la Floride, le Mexique, la Grèce, l’Iran, le Chili, et même l’Australie ont pulvérisé cette année 2007 leurs records de froid… Fi donc des adeptes de la pensée unique scientifique et autres ayatollahs de l’écologie démontrant à grand renfort de banquise fondant comme un glaçon dans un verre de whisky que la terre court un danger imminent du fait de son réchauffement.

    Les quatre principaux observatoires scientifiques relevant en continu les températures aux quatre coins du globe, dont le Britannique Hadley et trois laboratoires de la NASA sont formels : l’année 2007 restera globalement l’une des plus froides depuis un siècle.

    Certes, la décrue de température par rapport aux années précédentes paraît bien faible : 0, 65 à 0,75 degré de moins. Mais, il s’agit bien sûr d’une moyenne mondiale. Le plus paradoxal est que les vrais scientifiques espèrent que le refroidissement va maintenant s’inverser et la chaleur revenir. Car le froid, quand il persiste, est bien plus dommageable pour notre vie de tous les jours qu’une augmentation modérée de la température.

    Qu’on le veuille ou non, l’année 2008 marque un refroidissement marqué des zones septentrionales. Cela ne semble d’ailleurs pas être limité à cet hémisphère puisque les températures moyennes globales ont aussi enregistré cette baisse des températures, tout comme la zone antarctique. Même s’il est trop tôt pour en tirer des conclusions, force est de constater que ces observations vont dans le sens des prévisions des scientifiques qui prévoient un refroidissement à venir. Wait and see !

    La réplique des Ecologistes : le refroidissement c’est a cause de la fonde de l’arctique (voila les photos de la fonte de l’arctique : entre 2007 et 2008 et oui il y une augmentation du volume de glace !!!! voir ci-dessous. Que vont-il encore nous trouver pour pouvoir garder leur budget.
    voir le lien
    Source: http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/

    et la personne ne peux vous rouler dans la farine car ces des photos du sat
    Alors, quand j’entends ou que je lis partout que telle ou telle commission adhoc est composée de « 2000 chercheurs indépendants » (comme le GIEC, par exemple) et que je vois mes contemporains considérer cela comme une preuve que tout ce qui se dira ou s’écrira sera réellement indépendant, je baisse la tête.

    Croyez-moi, ami lecteur, c’en est à peu près fini de l’indépendance des chercheurs. Ils sont presque tous soumis à de tels impératifs de nos jours que sauf à se condamner à être privés de crédits et à végéter dans un placard pendant des années comme le dit Richard Lindzen, ils n’ont d’autres choix que d’obtempérer et de se plier à la Pensée Unique. Ils ne sont pas tous comme Galilée, Einstein, Maiman, Darwin, Wegener, Giordano Bruno etc!

    Il est d’ailleurs significatif que beaucoup de ceux qui refusent d’adhérer, de nos jours, à la pensée unique en matière de climatologie et qui le clament haut et fort, sont, ou hors d’atteinte ou retraités comme Richard S. lindzen, Frederick Seitz et Bill Gray, parmi d’autres……

    « Celui qui ne gueule pas la Vérité, quand il connaît la vérité,
    se fait complice des menteurs et des faussaires, j’ai nommé Greenpeace, WWF, etc….. »

    La planète rouge (Mars) subit le même sort que la Terre en 2001. Et provoque l’émoi au sein de la communauté scientifique internationale.

    Dès 1997, les données communiquées par la mission Mars Global Surveyor, un programme de la NASA à partir de la planète rouge, créèrent une vague de stupéfaction parmi les chercheurs. Ces derniers notent en effet qu’un processus de réchauffement climatique assez rapide affecte Mars.

    Après diverses études interprétatives, 2 conclusions sont publiées en 2001. A l’époque, très peu de données sont à disposition des scientifiques et une étude ancrée dans la durée ne pouvait se faire.

    (sur mars c’est de la faute des Martiens et de leur voitures !)
    http://www.autreversion.info

  3. Des refroidissements ici et là à tel ou tel lieu de la planète ne signifient rien d’autre que le chaos qu’est devenu notre climat déréglé par nous-mêmes. En peut s’attendre à un sérieux refroidissement en Europe de l’ouest, en cause l’affaiblissement du Gulf Stream; et pourquoi faiblit-il de manière inquiétante ? ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s