Energies renouvelables : la Cour des Comptes jète un pavé dans le marigot

Capture d’écran 2018-04-22 à 21.50.56.png

Je me suis plongé dans le rapport de la Cour des Comptes relatif aux énergie renouvelables et c’est un document dont il faut absolument imposer la lecture à tous les ministres du gouvernement, y compris au laryngophoniste hélicoptérien, tant il est alarmant. Ce rapport n’insiste pourtant pas sur l’état de la consommation d’énergie primaire de la France car il ne s’intéresse qu’aux énergies dites renouvelables pour lesquelles la grande majorité des investissements est orientée vers la production d’électricité. Il est en effet important d’insister sur cet aspect qui semble avoir échappé aux instances dirigeantes du pays et en particulier au ministre de la transition énergétique qui ne semble posséder très peu « ou chouia » de neurones fonctionnels. Les données sont publiques, elles datent de 2015 et figurent sur Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Énergie_en_France). On trouve donc :

Combustibles fossiles : 68,2 % (charbon : 2,4 %, pétrole : 45,7 %, gaz : 20,1 %)

Nucléaire : 19 %

Énergies renouvelables : 12,8 % (biomasse et déchets : 8,8 %, hydraulique : 2,6 %, éolien : 0,9 % et quelques chouias photovoltaïques).

Au total la production d’électricité représente (2015) 24,7 % de la consommation d’énergie finale en France qui se répartit ainsi : 72,3 % nucléaire, 17,8 % hydraulique et 8,6 % thermique classique. La production électrique en France est donc essentiellement décarbonée. C’est à peu près tout ce qui est intéressant dans cet article de Wikipedia puisqu’il prend ensuite en considération les émissions de carbone et la prose est téléguidée. Mais il faut retenir un point à ce sujet, celui qui préoccupe justement Hulot, le m’s)inistre d’Etat de la transition énergétique et solidaire dont l’objectif est de ruiner la France dans laquelle vivront nos enfants et petits-enfants : détruire le patrimoine électro-nucléaire du pays.

Exprimées en Tep ou tonnes équivalent pétrole on constate immédiatement que le plus gros poste de consommation d’énergie primaire en France est à l’évidence constitué par les combustibles fossiles. Ceux-ci sont pour l’instant et pour encore longtemps sans alternative, qu’il s’agisse du transport (un tiers des combustibles fossiles importés, essentiellement pétrole), du secteur résidentiel ( 30 % également, essentiellement le chauffage, gaz et fuel domestique) et du secteur industriel, 19 %. L’objectif de Hulot et donc du gouvernement est de réduire l’empreinte carbone de la France et en même temps de réduire la part du nucléaire dans le mix énergétique français alors que le nucléaire ne représente que 19 % de l’énergie primaire consommée en France. Le programme de transition énergétique mis en place vraiment à la légère coûte déjà en 2018 (rapport de la CDC, page 46) 5,2 milliards d’euros et à ce coût il faut ajouter le soutien budgeté de 5,1 milliards d’euros pour le développement des énergies renouvelables en électricité (ibid. p 51).

Il faut constater que très curieusement le gouvernement se focalise dans sa fameuse transition énergétique uniquement sur l’électricité et les sources renouvelables de cette énergie afin qu’elle soit décarbonée alors que le nucléaire et l’hydroélectrique sont par définition non carbonés.

Il est difficile dans ces conditions de comprendre la démarche intellectuelle du gouvernement. L’Etat, c’est-à-dire les contribuables et la dette qui sera transmise à nos enfants puisque l’Etat Français est déja insolvable, investit l’équivalent en euros d’un EPR par an pour développer des énergies renouvelables électriques qui sont de par leur nature intermittentes et ne créent pas vraiment de nouveaux emplois en France car il n’existe aucun fabricant français de turbines pour les moulins à vent ou pour les panneaux solaires. Le rapport de la CDC insiste d’ailleurs lourdement sur ce point.

Que faut-il retenir de ce programme grotesque de transition énergétique à la Française puisque ce pays est dans une situation particulière et unique au monde en ce qui concerne sa production d’électricité qui est l’obsession des écologistes ? Tout simplement que ces individus, y compris Hulot, sont toujours allergiques à l’uranium et qu’ils ont mis sous le tapis la consommation des énergies fossiles des secteurs transport et chauffage des particuliers qui représentent 60 % de la consommation de combustibles fossiles intégralement importés. C’est là que se trouve le gisement d’émissions de carbone qu’il faut arriver à contrôler et si possible réduire et non pas l’électricité, loin de là et certainement pas dans le cas de la France ! Hulot est un pur descendant des crypto-trotskistes qui ont exigé la fermeture de l’usine de Creys-Malville, il se fourvoie encore une fois dans un combat totalement surréaliste anti-nucléaire, source d’énergie dont l’utilité incontournable n’a pas échappé aux Chinois. Hulot va à rebours du progrès technique et veut appauvrir la France pour satisfaire ses délires écologistes. Il ne laissera pas un grand souvenir dans l’histoire du pays, c’est le moins qu’on puisse dire.

Sources : rapport de la Cour des Comptes (18 mars 2018 disponible sur le site de la Cour des Comptes : https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2018-04/20180418-rapport-soutien-energies-renouvelables.pdf et Wikipedia, illustration (Wikipedia) Didier Migaud, président de la Cour des Comptes dont aucun gouvernement n’a jamais tenu compte de ses rapports et c’est bien regrettable car s’il en était autrement le pays se porterait beaucoup mieux …

7 réflexions au sujet de « Energies renouvelables : la Cour des Comptes jète un pavé dans le marigot »

    • Malheureux ! Surtout pas ! :((
      On a donné un pouvoir de contrainte au CSA, pour quel résultat ?
      Le Conseil Constitutionnel était consultatif : il rejette une loi sur 2 !
      Le Conseil d’état ? Maintenant, il DIT la loi !
      Et le CEDJ ? Et toutes ces Hautes Autorités ou Conseils Éthiques ?

      Donnez un pouvoir à la CdC, et la raison fuira…

  1. j’ai commis une conférence sur la transition énergétique.
    « Bizarrement », j’arrive aux mêmes conclusions…
    Mais peu importe la vérité des chiffres, l’important c’est de garder la ligne idéologico-dogmatique, et tant pis pour nos enfants et petits-enfants, selon la formule consacrée.

  2. Le « laryngophoniste hélicoptérien » semble comme ses prédécesseurs très apte à s’enrichir en dépensant l’argent des contribuables français…quand je pense que cette aimable plaisanterie (qui consiste à garantir un prix à des énergies au coût exorbitant de façon contractuelle sur le long terme) va permettre de soutirer environ 130 milliards d’euros sans distinction de revenus à des clients dont on n’a pas demandé l’avis, je me rends compte que dès qu’il s’agit d’écologie politique, on est dans la vente forcée et le racket international.
    Les marketeurs de Microsoft sont en comparaison des petits joueurs.
    Dans le même ordre d’idée, je conseille à tout un chacun de regarder le film d’Olivier Marchal, intitulé « Carbone », sorti récemment, qui traite de l’arnaque à la taxe carbone dont Al Gore s’est fait avant tout le monde le chantre et qui lui a permis au passage de faire fortune pratiquement en toute légalité (à vérifier) et en très peu de temps ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Carbone_(film) ).
    L’arnaque climatique est de plus grande ampleur puisqu’il s’agit de refroidir la planète de 2 °C en ponctionnant à l’ensemble de l’humanité un peu moins de 100,000 milliards de dollars US…sachant que sans rien faire, on va perdre ces 2 degrés de toutes façons.
    Elle est pas belle la vie ?

  3. Quoiqu’en dise la Cour des Comptes, le Gouvernement prend note …..Mais ne fait rien pour changer les choses !. « — Parles à mon c- -, ma tête est malade ! », comme on dit chez nous.
    Climatiquement vôtre. JEAN

      • Le « meilleur ami de l’Homme » restant malgré touti, même percheron ou autres races fortes, d’un rendement plus faible que quelques litres de pétrole goulûment ingérées par quelque moteur mécanique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s