Mademoiselle Royal devant un choix critique pour l’avenir de la France !

Capture d’écran 2014-09-05 à 17.47.50

J’ai été carrément accroché hier soir en recevant la News Letters des Echos en ligne. Y figurait ce graphique que je reproduis ci-dessous :

Il y a quelques jours je discutais de l’objectif « trois fois vingt » décrété très démocratiquement par la Commission Européenne et le Parlement du même machin, fortement imprégnés des chantages des ONG genre Greenpeace et WWF. Or il se trouve que la France est un des meilleurs élèves des pays de l’OCDE pour ce qui concerne les émissions de « gaz à effet de serre », les seuls secteurs polluants restant les transports et l’industrie. Or, la crise aidant, l’industrie a considérablement réduit ses émissions de CO2, reste maintenant à convaincre les Français d’acheter des voitures électriques et l’objectif sera largement atteint (pour le CO2) bien avant la date butoir de 2025 puisque depuis 2005, les émissions de ce très vilain gaz ont chuté de 12,4 %. Disons que la moitié de l’objectif fixé par l’Europe dans un coup de folie et soutenu par Mademoiselle Royal, Ministre de l’uranium, des moulins à vent, du charbon de bois et des herbes folles dans un autre coup de folie, est d’ors et déjà atteint. Un bon point pour la France qui d’ici 2025 n’a plus qu’à convertir le parc automobile en voitures électriques à raison de seulement 150000 unités par an à condition toutefois qu’il y ait des kW et des bornes de rechargement disponibles sur tout le territoire, Bolloré, Renault et Tesla sont déjà en embuscade car il y a gros à gagner. Dans ces conditions, fermer la centrale nucléaire de Fessenheim serait une grave erreur, des kilowatts à moindre coût pour alimenter les voitures électriques qui disparaitraient, mais on peut douter que Mademoiselle Royal aie pris conscience de ce dilemme : uranium ou CO2 ? La question revient donc en boucle dans le paquet énergétique français qui devrait être prochainement discuté au Parlement. Ce qui est certain c’est qu’une bonne récession permettra aussi d’atteindre l’objectif fixé. La régression et la paupérisation, finalement, c’est bien ce que veulent les écologistes !

Illustration : Les Echos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s