Evolution récente de la végétation planétaire : « reverdissement » généralisé

Capture d’écran 2018-10-01 à 17.22.03.png

Une étude réalisée par Météo-France (Toulouse, France) a utilisé les récentes observations satellitaires permettant d’étudier très finement l’index de surface végétale (Leaf Area Index, LAI) à près de 10 m2 de résolution (équivalent d’un pixel d’une photo prise par satellite) sur l’ensemble de la planète. Cette étude a été réalisée au cours des 17 dernières années et elle indique ce que les grands médias baignés dans l’idéologie des désastres provoqués par le réchauffement climatique oublient de mentionner : la Terre « reverdit » partout dans le monde. Les données disponible auprès de l’organisme européen Copernicus Global Land Service ont été obtenues par les satellites SPOT de 1999 à 2014 et PROBA-V depuis 2014 sur des périodes de 10 jours au cours de chaque année d’observation. L’évolution des couleurs avec les saisons sur un large spectre visible et proche infra-rouge permet de différencier les différents types de végétations à l’aide d’algorithmes que je suis bien incapable de décrire.

Capture d’écran 2018-10-01 à 17.50.16.png

Il apparait que les forêts de conifères sont en excellente santé et s’étendent partout dans les zones climatiques qui leur sont favorables. Le tapis herbeux a aussi eu tendance à progresser dans de nombreuses régions du monde en dépit des feux saisonniers pratiqués dans de nombreux pays pour apporter des sels minéraux aux sols. Le résultat le plus inattendu et contraire à la propagande écologiste est que les forêts tropicales d’Indonésie se portent très bien et mieux qu’il y a 17 ans. Il est un fait indéniable que la déforestation d’une partie de la forêt amazonienne s’est étendue pour atteindre une surface équivalente à celle de l’Espagne mais en contre partie le reste de ce territoire montre une tendance générale de « verdissement ». L’illustration représente l’ensemble des récoltes d’été et d’hiver ainsi que les zones de paturage et les différents types de forêts. Il est notamment intéressant de constater que dans l’ensemble du territoire de la Chine ce même reverdissement est très net. Le LAI est exprimé en centièmes de m2 de « verdissement par m2. Les zones blanches ou très pâles correspondent à des évolutions non significatives ou à des sols nus comme c’est le cas au Sahara et dans les déserts d’Arabie, d’Asie centrale et du centre de l’Australie. Les croix rouges représentent la localisation des sites de validation sur le terrain des données satellitaires. Globalement et gràce l’augmentation du taux de CO2 atmosphérique l’état de la végétation planétaire n’est pas du tout aussi dégradé qu’il n’y paraît dans l’esprit des sauveteurs de la Terre et de son climat. Le reverdissement est en effet propice au développement et à la sauvegarde des écosystèmes et de leur biodiversité, un autre aspect des bienfaits du CO2 qui est tout simplement ignoré des écologistes.

Source : Remote Sensing, doi : 10.3390:rs10030424

6 réflexions au sujet de « Evolution récente de la végétation planétaire : « reverdissement » généralisé »

  1. Je me souviens, de mes lointains cours horticoles, de ce qui nous était expliqué:
    1) certains arbres vont, pendant les périodes de sècheresse, chercher profondément l’eau des nappes phréatiques;
    2) les forêts tendent, par leur évaporation, à aider à générer la pluie, autant par l’accumulation d’eau au-dessus de leurs frondaisons que par le ralentissement des vents humides que cela crée.
    La multitude d’incendie qu’il se produit en Californie ne proviens pas, en toute logique, d’un réchauffement climatique quelconque, mais des vidages des nappes phréatiques qui, depuis des années, furent effectués.

  2. Nous sommes rassurés, la photosynthèse fonctionne encore, et la nature se charge d’éponger l’excès de CO2 atmosphérique en le transformant en biomasse.
    Décidément, l’écologisme militant de base n’est vraiment pas soluble dans la physiologie végétale.

  3. Pourquoi ne pas publier un recueil de ces notes ? En adressant bien sûr le 1er exemplaire (dédicacé) à Jean-François Julliard, patron de Greenpeace France…😊

    • Excellente idée, il faudrait rajouter également Nicolas Hulot, le WWF et les Amis de la Terre 🙂 ..ainsi que les journalistes du Monde, de Libération et d’Alternatives Economiques…

  4. Rassurons-nous, si notre Terre reverdit (notamment grâce ou à cause du CO2), nos « amis » ecolodogmatiques vont nous démontrer que ce n’est pas bon pour la Planète.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s