Trump s’est rendu, Poutine sera-t-il le prochain à se rendre ?

Trump s’est rendu, Poutine sera-t-il le prochain à se rendre ?

Traduction d’un article de Paul Craig Roberts tout à fait à propos en ce moment précis d’extrême et dangereuse tension au Moyen-Orient.

Washington a réouvert le conflit syrien par une attaque avec des missiles Tomahawk sur des bases aériennes militaires syriennes. Le système de défense russo-syrien n’a pas pu déjouer ces attaques. L’establishment de Washington a repris le contrôle. D’abord Flynn et maintenant Bannon. Tout ce qui reste maintenant dans l’administration Trump sont les Sionistes et les généraux fous qui veulent la guerre avec la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie et la Corée du nord.

Il n’y a plus personne à la Maison-Blanche pour les arrêter. Adieu la normalisation des relations avec la Russie …

Le conflit syrien est donc réouvert sur la base de l’utilisation d’armes chimiques dénoncées par Washington en dépit de l’absence de toute évidence. Il est complètement évident que cette attaque chimique est orchestrée par Washington. Selon les rapports du Département d’Etat Tillerson a prévenu Poutine que les dispositions sont prises pour éliminer le président syrien Assad et Trump a donné son accord. L’éviction de Assad permet à Washington d’imposer une autre marionnette au peuple musulman et de réduire à néant le gouvernement actuel de la Syrie qui conduit une politique indépendante de celle de Washington, opposé de surcroit au vol des territoires palestiniens par Israël et pour Tillerson (ex Exxon) et les néoconservateurs hégémoniques de couper le gaz naturel syrien de l’Europe en installant dès lors un tuyau contrôlé par les USA pour acheminer via la Syrie le gaz du Qatar directement vers l’Europe.

En ignorant toutes ces évidences, la Russie a trop longtemps hésité à débarrasser totalement la Syrie de l’ISIS soutenue par Washington. La Russie a tergiversé parce qu’elle considérait de manière totalement irréaliste qu’elle pouvait aboutir à une coopération avec les USA pour se débarrasser des terroristes qui sévissent sur le sol syrien.

C’était une idée ridicule puisque justement ces terroristes sont une arme manipulée par Washington !

Si Washington peut réduire à zéro la présence russe en Syrie en réduisant tous ces espoirs de coopération contre le terrorisme, les USA auront alors les mains libres pour réorienter ISIS contre l’Iran et à une grande échelle. Et quand l’Iran aura été maitrisé alors ces mêmes terroristes apatrides seront utilisés pour déstabiliser les marches russes puis les provinces chinoises musulmanes. Il suffit de se souvenir du soutien américain aux terroristes tchétchènes. Il y a beaucoup plus à venir, c’est l’agenda hégémonique des néoconservateurs américains.

À force d’hésiter et de croire en une improbable coopération avec les USA la Russie s’est mise elle-même et avec la Syrie dans une position inconfortable.

Après avoir répondu à l’appel à l’aide de Assad la Russie est entrée dans le conflit à la surprise de l’Occident. L’ISIS a essuyé de lourds revers puis, considérant sa mission accomplie, la Russie a allégé son dispositif militaire. Mais cette mission était loin d’être accomplie et revenant sur le terrain l’armée russe a cru qu’elle pouvait alors bénéficier de la coopération américaine pour finir de nettoyer le territoire syrien de l’ISIS. Au contraire, les USA ont alors à nouveau soutenu l’ISIS et malgré les plaintes réitérées du Ministre des Affaires Etrangères Lavrov les Russes n’ont pas su profiter de leur avantage sur le terrain pour en terminer avec les terroristes. Maintenant, Washington menace directement la Russie qui se trouve sur son chemin. Les Russes apprendront-ils un jour que le seul objectif des Américains est : soumettez-vous et devenez notre vassal !

Il reste une seule alternative offerte à Poutine : dire aux Américains d’aller se faire voir (en anglais : go to hell), qu’ils ne toléreront jamais qu’Assad soit écarté. Il y a tout de même un petit problème, la « cinquième colonne » russe aux ordres de la CIA fera pression sur le Kremlin pour accepter une collaboration sur le terrain syrien avec les USA si et seulement si ils acceptent de sacrifier Assad. Une telle compromission ternira l’image de la Russie et la conséquence sera que les Américains feront alors tout pour prendre en tenaille le pays en le privant d’exportations de son gaz vers l’Europe et donc en privant la Russie d’une rentrée de devises essentielle pour son économie.

Poutine a clairement déclaré qu’il était impossible de croire les Américains. C’est une déduction correcte des faits, alors pourquoi les Russes persistent à espérer une coopération avec les USA ? Une sorte de dilemme insoluble. Toute coopération avec Washington n’a qu’une seule définition : se rendre … Poutine n’a pas pu totalement nettoyer son pays de tous les espions américains qui s’y trouvent. Va-t-il se rendre aux volontés de l’Establishment de Washington comme Trump vient de le faire ? Il est tout à fait étonnant que les médias russes ne comprennent pas du tout devant quel péril se trouve confronté leur pays.

25 réflexions au sujet de « Trump s’est rendu, Poutine sera-t-il le prochain à se rendre ? »

  1. Quand même, cette attaque pose beaucoup de questions :
    – 59 missiles hors de prix pour détruire 9 vieux avions et trois bâtiments, ça ne vous paraît pas cher ? Ou bien étaient-ce de vieux stocks à bazarder ?
    – Les missiles ont été tirés depuis la mer méditerranée et sont donc fatalement passés à travers la zone d’interception côtière des S300 russes sans être abattus. Pourquoi ce silence de la défense anti-aérienne russe ? Un deal avec Washington ? Une stratégie
    nouvelle et inconnue ? La volonté de ne pas briser le fragile accord de prévention des accidents aériens ? Ou bien les S300 sont-ils inefficaces face aux vieux Tomahawk ?
    – Sur 59 missiles, 23 ont bien frappé la base, mais 36 se seraient perdus. Qui plus est, la piste et presque tous les bunkers de parking sont intacts. La position des impacts donne même à penser que : ou bien l’attaque a été programmée à la hâte sur la base d’une information topographique bâclée et incomplète, ou bien que les militaires US l’ont volontairement sabotée, ou bien que ce modèle de missiles est imprécis et donc obsolète, ou bien que leur système de guidage a été brouillé. N’est-ce pas intrigant ?
    Que de grain à moudre pour les complotistes de tout poil !
    Bon après-midi à tous…

      • Les syriens ont été prévenus de cette attaque et les casernes ont été évacuées, d’où ce faible nombre de morts, mais les installations ont été détruites en grande partie.

      • Ce qui est curieux, c’est la présence d’enfants sur une base militaire, en temps de guerre, et qu’ils auraient été prévenus.

        Pour les installations détruites, un hangar contenant des avions en réparation, la tour de contrôle, et quelques trous de surfaces sur la piste. Il y avait 9 MIG sur le tarmacadam, ceux ci n’ont pas été touchés.*

    • La défense anti-aérienne en aurait abattu près de la moitié. On peut imaginer qu’il existe des systèmes de brouillage GPS ou radar qui rendrait ces missiles moins précis.
      Maintenant quand vous avez 4 missiles par minute, il est peut-être difficile de tout intercepter.

      • Au prix de 50 à 100 millions de dollars selon la version ça fait très cher la minute !
        Mais il faut que Raytheon et Lockeed-Martin fassent du chiffre , CQFD …

      • 60 en 15 minutes. Oui, ce n’est pas donné. Mais les USA aiment les taxes… Le F35 (flying pig) a quand même un peu de peine a passer ❗

  2. Le discours de Trump pour justifier l’attaque est ici :

    On voit très bien qu’il ment tout le temps, sauf dans sa dernière phrase pour saluer les spectateurs.
    Hypothèse : Il sait que l’attaque chimique est un false flag, mais il doit montrer son obéissance aux néocons, peut-être pour sauver sa place ou sa peau, qui sait ?
    Alors il autorise une attaque, mais fait avertir la Russie, et donc la Syrie, pour qu’ils évacuent, et peut-être même suggère au Pentagone de la saboter. Il obtient, implicitement en quelque sorte, de ne pas faire trop de casse.
    Les russes le laissent faire pour éviter un conflit nucléaire imminent (ils savent jusqu’à quel point l’arrogance des nécons confine à la folie), mais vont par la suite capitaliser de gros résultats diplomatiques à partir de cette agression illégale qui va scandaliser tous les pays non alignés.
    Peut-être cette illégalité même leur permettra-t-elle d’établir bientôt, et à leur profit, une exclusion aérienne au dessus de la Syrie.
    La stratégie de Poutine peut paraître trop prudente, mais je ne crois pas qu’il tellement ait le choix. S’il réagissait comme les hystériques de Langley le souhaitent, le monde serait déjà détruit et nous tous mourus.

  3. Ping : Trump s’est rendu, Poutine sera-t-il le prochain à se rendre ? | Réseau International

  4. Tout peut laisser penser, qu’un jeu politique tripartie a eu lieu ponctuellement, car Trump est en grande difficulté intérieure. Les pseudos dégâts sur la base aéoportuaire, pourraient confirmer cette hypothèse, les différentes remontées d’informations aussi. Nous vivons actuellement une période pleine de risques. La Russie, très ancienne culture,qui a su sortir de plusieurs années d’humiliation et de pillage démontré toute sa ressource a retrouvé un élan vital, et ceci, n’est pas réductible à un seul homme.

  5. Très bien observé. Les russes ont touché le fond pendant les années Eltsine, lors du grand pillage, et puis, au début des années 2000, ils ont donné le coup de pied salutaire. Leur remontée est autant spirituelle, intellectuelle et patriotique qu’économique ou militaire.
    La forte popularité de Vladimir Poutine et surtout celle de Sergueï Choïgou n’est pas fortuite : ils sont tous deux chrétiens orthodoxes (Choïgou se signe en passant devant Saint Basile pendant tous les défilés militaires), pratiquants pour les fêtes importantes, et tous deux apparemment incorruptibles.
    De tout évidence, ils sont en phase avec une certaine sensibilité de la population.
    Je me suis rendu compte de l’ampleur de cette reconstruction en voyant ça (attention, âmes sensibles, prévoyez un mouchoir) :

    Puis, en cherchant, j’ai aussi trouvé ça, un tube récent très populaire :

    Et enfin, je me suis aperçu que le mouvement touche fortement la jeunesse :

    Bon, imaginez vous un chanteur qui glorifie sa patrie en France ? Ce serait la prison de suite.
    Prochainement, j’écrirai un commentaire sur l’origine du mot Poutine, c’est un truc vraiment surprenant.
    Bon dimanche à tous…

  6. Ce que pourraient faire les Russes, c’est interdire le survol à l’ouest et au sud de Raqqa à tout avion non autorisé. En cas de récidive par les USA, c’est de livrer plus ou moins ouvertement de l’armement aux rebelles ukrainiens, vu qu’ils ont mis la pédale douce à cette affaire.
    Autre zone de conflit : le Yemen. Rien n’autorise les bombardements par les sauvages séoudiens qui tapent une fois sur deux sur les civils, démolissant les infrastructures en eau, affamant les populations civiles, permettant à Al Qaeda et ISIS de s’implanter définitivement. Les russes oseront-ils livrer des armements pour combattre ces barbares ❓

    Et maintenant, on s’émeut des mort par du gaz. Mais la mort par une roquette est-elle meilleure ❓ Vous voyez votre jambe explosée, votre sang qui s’écoule, et personne pour vous aider. Est-ce acceptable ❓ Non, et pourtant, nous l’acceptons. C’est inadmissible.

  7. Et encore un autre commentaire :

    J’ai pas rigolé du tout, c’est très dur. J’imagine la tronche de Brigitte Bardot regardant l’expérimentation.
    Allez dites moi, l’armée Syrienne aurait besoin de faire joujou avec des lapins ❓
    On est gouverné par des morues 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s