Climat et nourriture : il va falloir choisir !

Capture d’écran 2019-01-28 à 15.58.38.png

The Lancet, prestigieuse revue médicale anglaise, se lance tête baissée dans la propagande climato-conformiste en s’attaquant à la nourriture : il va falloir se serrer la ceinture pour sauver le climat et ce sera excellent pour la santé ! C’est à peu près en ces termes que l’on peut résumer l’article publié par cette revue le 16 janvier 2019 (liens). Le titre de cet éditorial est évocateur : « Food in the Anthropocene : the EAT-Lancet Commission on healthy diets from sustainable food systems« . Inutile de revenir sur le terme anthropocène qui est une usurpation flagrante par les activistes climato-réchauffistes teintés de malthusianisme d’une dénomination réservée aux géologues spécialistes de stratigraphie, j’en ai déjà dit un mot sur ce blog. Voici la traduction du résumé :

Les systèmes alimentaires ont le potentiel de fournir une nourriture saine à l’humanité tout en favorisant la durabilité environnementale mais nos habitudes actuelles menacent ces deux objectifs. La Commission EAT-Lancet se penche sur la nécessité de nourrir une population mondiale croissante avec un régime alimentaire sain tout en définissant des systèmes alimentaires durables qui minimisent les dommages causés à la planète.

La Commission décrit quantitativement un régime alimentaire universel de référence pour la santé basé sur une consommation accrue d’aliments sains tels que les légumes, les fruits, les céréales complètes, les noix et les légumineuses avec parallèlement une diminution des aliments malsains : viandes rouges, sucre et grains décortiqués. Ce régime procurera d’incontestables avantages pour la santé et augmentera également les chances d’atteindre les objectifs de développement durable. Cette commission se situe dans le contexte de limites scientifiquement déterminées qui permettraient d’assurer une exploitation « environnementalement » durable.

Capture d’écran 2019-01-28 à 16.28.29.png

Il est évident qu’une gouvernance mondiale va se mettre en place pour imposer à chaque individu ce qu’il devra mettre dans son assiette et ce qu’il ne devra pas mettre au risque d’être lourdement taxé : c’est le but de cette mafia écologiste transnationale …

https://doi.org/10.1016/S0140-6736(18)33179-9

http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(18)31788-4

et aussi : https://nofrakkingconsensus.com/wp-content/uploads/2019/01/PIIS0140673618317884.pdf via le blog de Donna Laframboise au cas où les liens soient inopérants. Illustrations : https://nofrakkingconsensus.com/

14 réflexions au sujet de « Climat et nourriture : il va falloir choisir ! »

  1. C’est marrant, tout un tas d’articles convergent vers le même sens (imposer au monde un régime alimentaire pour prétendument sauver la planète et éviter les famines de masse) dans la presse populaire officielle…par exemple, celui-ci du Figaro d’hier qui envisage de créer un régime alimentaire véritablement écologique à partir de larves de mouches sélectionnées par des russes puis des japonais, mouches qui se délectent des déchets agricoles et alimentaires produits par les animaux et les hommes : http://www.lefigaro.fr/societes/2019/01/28/20005-20190128ARTFIG00007-des-mouches-d-ex-urss-pour-s-attaquer-a-la-faim-dans-le-monde.php
    A quand le « Soleil Vert » ?
    Bon appétit ! 🙂
    Bon, on attendant, moi je vais me taper une petite rosette de Lyon avec un petit verre de Côte du Rhône en entrée.

      • Même chose pour le lait de vache « entier » : c’est mauvais pour le climat puisque les ruminants produisent du méthane. Je rédige en ce moment un billet à ce sujet.

    • C’est ça la dérive-délire d’une idéologie. Il y a eu la même chose en religion quand on y dissertait du sexe des anges … Mais, suis-je bête ? Nous sommes en pleine croyance, c’est kif-kif bourricot !
      Ils se la pètent aussi les petits ânes, pas bon pour la planète ça … Ils devront donc s’auto exterminer.
      Que la nature est bien faite dans sa chaîne alimentaire 😉

    • ……Et un bon petit plat de ravioles d’Eymeux (Drôme) ; une caillette de Chabeuil ; une pogne de Romans ; une tomme de St Marcellin ; le tout arrosé d’un petit St Joseph de « derrière les fagots ». Ca n’est pas spécialement « diététique », …..Mais on se régale tellement, que ça nous fera plus de bien qu’un simple plat de légumes insipides !……Et tant pis pour la planète !
      Gastronomiquement vôtre. JEAN

      • Arrêtez vous me rendez malade. Je rêve de toute votre énumération, lyonnais d’origine que je suis ! Ici à Tenerife on trouve de très bons vins locaux, la charcuterie espagnole est sensiblement compétitive avec celle de la France, je pense à celle de l’Auvergne, mais pour le fromage, oubliez !

  2. Je viens de lire un article sur les écoliers qui font « école buissonnière » pour montrer que les adultes ne font pas ce qui est vraiment nécessaire pour « sauver » la planète. Ils ont raison, il faut supprimer cette école qui fabrique des moutons de Panurge. En attendant chez l’oncle Sam ils peuvent débrancher leur congélateur…
    Et l’école buissonnière par – 40 c’est pas top !

      • LOL..la cryothérapie, c’est excellent pour les articulations, et la récupération musculaire selon les sportifs de haut niveau 🙂

      • C’est pas sympa de vous moquer de Jean Jouzel. C’est grâce à lui que nous savons que la vague de froid chez l’Oncle Sam est provoqué par le dérèglement climatique, lui-même issu du réchauffement, qui, comme chacun sait, vient de nos rejets de CO2. Sans oublier que ceux-ci proviennent, entre autre, de ce que nous mangeons. Finalement, je vais suivre un régime ! ….Oui, enfin, je vais y réfléchir !
        Cryothérapiquement vôtre. JEAN

      • Vous avez raison…je vais faire comme vous, m’abstenir de manger de la soupe aux choux de Bretagne avec de délicieuses saucisses de Morteau, de gros morceaux de poitrine de porc fumées (un fonds de sauce de volaille, avec une grosse louche de cancoillote, un peu de purée de patates et quelques baies de genièvre ne gâchent pas le plaisir…miam) pour éviter d’avoir des gaz qui pourraient avoir des conséquences fâcheuses sur le climat…un simple bouillon de légumes avec quelques larves de mouches fera-t-il l’affaire ?
        Je vais demander conseil au ministre de l’écologie qui -je l’espère- ne va pas rugir…devant une telle audace culinaire…LOL.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s