400 ppm

Je pourrais faire partie des « climatosceptiques » dans la mesure où les informations disponibles sont contradictoires et manipulées par les médias et les politiciens, en réalité je n’ai pas d’opinion précise. Cela ne veut pas dire que l’augmentation de la teneur en gaz carbonique atmosphérique ne me préoccupe pas, encore qu’il faudra probablement beaucoup de temps pour qu’on puisse cultiver des ananas en Ecosse, mais ces 400 ppm de CO2 me suggèrent cette anecdote intéressante. Mon fils a un très bel aquarium dans son salon et il s’en occupe presque tous les jours. L’oxygène est apporté aux petits poissons par les plantes qui y poussent. Or comme personne ne l’ignore, les plantes croissent en piégeant le CO2 atmosphérique pour les plantes aériennes et le CO2 dissous dans l’eau pour les algues et autres plantes aquatiques. Pour que les plantes de l’aquarium prospèrent il faut injecter du CO2 dans l’aquarium grâce à un diffuseur relié à une petite bouteille de gaz carbonique sous pression. De ce fait les plantes, paradoxalement, produisent plus d’oxygène pour le grand bien des poissons pour la plupart mangeurs d’algues, ces vilaines algues qui envahissent parois l’aquarium mais sans mettre la vie des poissons en péril, ni le CO2 injecté en permanence dans l’eau. On fait un peu la même chose dans certaines serres pour activer la croissance des plantes en allant jusqu’à 1000 ppm de CO2. Avec de telles teneurs, les plantes poussent plus de 30 % plus vite et il n’est pas difficile d’imaginer les bénéfices économiques d’une telle opération puisque le CO2 ne coûte à peu près rien hormis son conditionnement et son transport puisque c’est un sous-produit de combustion récupéré dans certaines installations industrielles. Bref, l’augmentation de la teneur en CO2 favorisera la croissance des plantes dites en C3 et les plantes en C4 pousseront aussi un peu plus vite. J’ai déjà disserté de ce sujet dans mon blog https://jacqueshenry.wordpress.com/2013/01/27/1256/

et je conseille à mes lecteurs anglophones de lire l’article du Wall Street Journal dont voici le lien : http://online.wsj.com/article/SB10001424127887323528404578452483656067190.html

pour se faire une petite idée de la question ou encore cet article paru dans Slate.com pour ceux d’entre vous qui sont climatoalarmistes :

http://www.slate.com/blogs/bad_astronomy/2013/05/10/carbon_dioxide_and_global_warming_more_is_not_better.html

Mais pour parler franchement, je le répète, je n’ai pas d’opinion, la nature s’adaptera, elle l’a déjà fait par le passé (géologique). Le problème qui n’est pas soulevé ou très brièvement par les alarmistes  n’est pas tant l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère, c’est la cause primaire de ce phénomène qui est l’accroissement inexorable de la population humaine sur la planète. Tant que la population augmentera, l’émission de CO2 augmentera et le seul pays du monde qui a pris des mesures concrètes pour diminuer sa population est la Chine, le premier émetteur de CO2 de la planète. Alors, qui suivra cet exemple, je ne parle pas des pays comme l’Allemagne, l’Italie ou le Japon qui ont des taux de fertilité insuffisants pour préserver une population stable, mais de tous les pays pour lesquels le capital humain, c’est-à-dire les familles nombreuses, reste traditionnel ou ceux qui comme la France considèrent que l’accroissement de la population est synonyme de croissance économique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s