La Commission européenne ment à 450 millions d’Européens

L’IASTEC (International Association of Sustainable Drivetrain and Vehicle Technology Research) est un organisme regroupant des scientifiques, des enseignants et des ingénieurs européens impliqués dans la « transition » à laquelle doivent se plier les technologies de transport terrestre pour être en conformité avec la transition énergétique décidée par l’Union européenne, en d’autres termes le poste le plus important concerné par cette « transition » est le transport automobile. La fuite en avant vers l’inconnu s’est accélérée ces dernières années à la suite du « diesel-gate » et l’apparition d’une série de règles durcissant l’utilisation de véhicules à essence ou diesel ne respectant pas les nouvelles normes d’émission de gaz à effet de serre. Ces normes édictées par les fonctionnaires de la Commission européenne n’ont pas d’autre but, à peine voilé, que de promouvoir les véhicules électriques.

En examinant les principes directeurs de la Commission il est apparu que les calculs présentés par la Commission afin de soutenir les arguments en faveur des véhicules électriques étaient faux. C’est ce qu’a démontré dans une lettre adressée à la Commission européenne l’IASTEC, lettre co-signée par un groupe de 12 universitaires présidés par le Docteur Thomas Koch de l’Institut de Technologie de Karlsruhe. C’est un peu compliqué à comprendre mais la Commission a surévalué d’un facteur 3 la réduction des émissions de CO2 par les voitures « tout-électrique » sans prendre en compte dans le calcul réalisé par ces éminents professeurs les énergies intermittentes telles que le solaire et l’éolien. Ce qui est préoccupant pour ces personnalités politiques non élues réside dans le fait que la Commission n’a pas, à dessein, englobé dans ses affirmations le fait que de nombreux carburants liquides carbonés contiennent jusqu’à 40 % de carburant « vert », éthanol ou huiles d’origine végétale. La Commission n’a pas non plus tenu compte des améliorations techniques des moteurs à combustion interne pour fonctionner correctement avec des carburants type G40 ou R33 qui dans la théorie admise aujourd’hui produisent moins de CO2 d’origine fossile puisqu’une partie, jusqu’à 40 %, de ce CO2 émis est dit « renouvelable ».

Les décisions prises par la Commission et auxquelles tous les pays européens doivent se conformer en les transposant dans leurs législations nationales sont donc erronées. À l’évidence puisque ces décisions vont dans le sens d’une protection du climat elles doivent être appliquées à la lettre. On se trouve donc devant un millefeuille de mensonges, depuis l’effet de serre du CO2, de l’accumulation préférentielle de ce CO2 d’origine fossile dans l’atmosphère, personne ne sait où les experts de l’IPCC ont trouvé ça, et de la modification attendue et prévue du climat par cette accumulation de CO2. Les temps vont être difficiles pour nombre d’Européens qui vont s’apercevoir que leur vieille « diesel » va être taxée à tel point qu’ils seront découragés mais n’auront pas de revenus suffisants pour s’offrir une voiture tout-électrique. Le prix de ces véhicules (BEV dans la lettre ouverte envoyée à la Commission) va augmenter inexorablement compte tenu de la raréfaction déjà prévue du cobalt et du lithium. L’industrie automobile traditionnelle va disparaître pour une alternative inconnue, on dit lacher proie pour l’ombre. Voilà où en est arrivée l’Union européenne.

Source : https://iastec.org/wp-content/uploads/2021/06/20210624-IASTEC-Letter.pdf Lire aussi :

23 réflexions au sujet de « La Commission européenne ment à 450 millions d’Européens »

  1. Ping : La Commission européenne ment à 450 millions d’Européens – Qui m'aime me suive…

  2. Une voiture coûte cher pour les familles modestes, le carburant aussi. Les diesels ont permis de limiter un peu ces dépenses. Les véhicules électriques sont encore pour l’instant plus chères, surtout à cause de la batterie. Mais les prix vont baisser assez rapidement, cela a déjà commencé, Dacia spring par exemple est à 16000 euros, je crois même que Tesla lui même va sortir un modèle à moins de 20000 euros dans 2 ans. Les technologies de batteries sont en pleine recherche et évolution, en particulier pour ne plus utiliser de cobalt et pour améliorer les rendements massiques, la recharge rapide, le coût. Peut on imaginer ce que serait aujourd’hui la technologie mobile électrique si après la « jamais contente » il y a plus d’un siècle, on ne l’avait pas abandonné au profit du pétrole bien plus facile à exploiter et transporter. Il y a aussi sans doute les technologies de l’hydrogène et pile à combustible qui va évoluer très fortement. Mais dans tout cela, il y a une chose qui importe, c’est que l’électricité (ou l’hydrogène), soit produite ou transformée sans carbone fossile utilisé (ou alors récupéré à la source), sinon tout ça n’aurait pas grand intérêt. Sans oublier le prix du kwh dans les recharges, car les stations du type Ionity et autres, ou l’abonnement et les tarifications à la minute amènent à un prix de 0.7 € ou plus, ce qui annule complètement l’avantage du moteur électrique qui a un rendement 3 fois meilleur que les thermiques. J’imagine que si la concurrence devient plus forte, ces prix baisseront. Le soleil, lui, sera toujours là …

    • Vous venez de démontrer que les technologies des EV ne sont pas au point, juste en phase de développement industriel et qu’on y verra plus clair dans 10 ans (comme l’explique le nouveau patron de Renault sur les batteries solides).
      Si vous être fan des hybrides, voici une analyse d’un ingénieur automobile qui montre que le surpoids des batteries « plombe » la technologie : https://www.youtube.com/watch?v=jkoC8UYTu-w&t=560s
      Note : la Dacia Spring : pas chère mais il faut avoir une borne de recharge portable pour en profiter un minimum vu son autonomie ridicule, et pour les gens qui doivent faire plus de 150 km par jour pour aller bosser, comme en province, ça ne présente aucune utilité…autant faire joujou avec une AMI de Citroën, c’est encore moins cher (7 k€).

  3. @ Zimba,
    meilleure densite enegetique, les accus Li ion : 200Wh/kg
    densite energetique petrole (essence, GO) > 10000 Wh/kg
    meme avec un rendement de 25%, le moteur thermique écrasela techno batterie.
    au passage ça donne l’ordre d’idée des progres à faire pour les batteries : facteur 25 à 50
    et j’oublie le rendement du systeme de production-transport de l’electricite.
    enfin pour rappel ça fait plus de 100 ans qu’on essaye de faire progresser les batteries.

  4. pour avoir une idée de ce qui est possibel ; la Vesta 2 de Renault.
    epoque : 1987
    que des technos « sur l’etagere », autrement dit connues et maitrisées (en 87, on fait qques progres depuis)
    moins de 500 Kg
    moins de 3 litres / 100
    design : les codes aero ne sont pas negociables
    avec ça on pourrait diviser la conso carburant par combien ?

    • J’ai restauré une 2CV, vintage 1954, moteur 375 cm3, trois vitesses, consommation 3 litres/100 km, vitesse maximale 75 km/h sans vent frontal.
      Pourquoi Citroën ne produit plus de 2CV elles remporteraient un vif succès … Clamer qu’une telle voiture polluait me paraît une plus pure propagande !

      • l’avenir va certainement vers une mobilité individuelle plus restreinte, en tout cas plus chère donc plus restreinte. on reviendra 60 ans en arrière.
        anecdote, en 58, sur le parking d’IBM Corbeil, une voiture, celle du directeur.
        et c’etait une 2 cv 🙂

      • Sur Contrepoints aujourd’hui :
        Ce que la voiture électrique va coûter au budget
        Par Rémy Prud’homme.
        https://www.contrepoints.org/2021/07/03/400840-ce-que-la-voiture-electrique-va-couter-au-budget

        P.S. : Pion dans un lycée de province et étudiant à la Fac de Sciences de Bordeaux, j’ai été utilisateur d’une 2 CV « 1954 » pendant un an (entre 1964 et 1965) – avant d’opter pour son remplacement.
        Je confirme votre propos au sujet de sa vitesse et je rajouterais :
        Ma « Deudeuche » arrivait à ~ 100 km/h, pied au plancher, sans vent frontal… et en descente ! 😉

  5. Comme il a été question de la société TESLA plus haut, le prétendu leader mondial des EV, je voudrais faire une synthèse (orientée gestion comptable) sur cette boîte qui a passé toute à vie à perdre du pognon et qui promet chaque année à ses actionnaires grand public de sortir des bénéfices solides (issus de son business) tous les ans depuis 20 ans sans jamais y arriver :
    Capitalisation : 773,53 milliards $ ( ?) – Fonds propres : 8,110 milliards $ (2019)
    Dettes : 6,199 milliards $ (2019) – Chiffre d’affaires : 24,578 milliards $ (2019)
    Résultat net : −0,862 milliards $ (2019) – Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tesla_(automobile)
    En clair, voila une société financée par des actionnaires à hauteur de 800 milliards environ (USD), qui dispose de fonds propre ridiculement faibles, d’une dette gigantesque en rapport avec son chiffre d’affaires et qui perd de l’argent (1 milliard environ en 2019, elle sera environ à zéro en 2021 avec la revente de ses crédits carbone, merci la Californie).
    Qui serait assez débile pour mettre un ticket de mettons 1000 euros sur les actions d’une boîte pareille, dont on sait qu’elle va se casser la gueule mécaniquement au vu de ses résultats et qui sera reprise pour un euro symbolique par les gros du business (Toyota et VAG) qui n’attendent que ça ?
    Note : je n’ai même pas parlé du bilan financier de cette boîte criblée de dettes jusqu’à la moelle.

    • Rectification : une erreur est survenue pendant la frappe, la dette de cette boite est à la hauteur de son CA. Dettes = 26,199 et CA = 24,578. Les unités sont inchangées (milliards de $).

  6. Ping : Les mensonges sur la propulsion électrique – Politique émois et moi

  7. @Michel C
    « C’est quoi les technologies des EV ?? »

    Mais celles des VE :mrgreen:
    ——————————————Ah cela veut dire voiture electrique , mais cela se tient avec technologies des Ecologistes Verts
    —————————————-
    Au fait comment on fait pour rajouter des smilies ici ?

    • Par exemple 🙂 c’est ‘:’ suivi de ‘)’ sans espace entre mais espace conseillée avant et après.
      Il y en a d’autres, plutôt marrants, mais je suis paresseux.
      Smilez bien 😉

    • Sinon, pour le EV, je me souviens de la pub de SHELL : « mettez un tigre dans votre moteur ».
      Pour le EV, je conseillerais donc : « mettez un écolo dans votre moteur, vous pourrez lui botter le cul s’il ne pédale pas assez vite » 🙂

  8. La question est : aura-t-on a puissance électrique nécessaire à la recharge des VE ?
    Estimation rapide de la puissance nécessaire si tout le parc automobile était électrique, ce qui semble être l’objectif.
    Je prends comme point de départ les stations de carburant.
    Il y a 11 000 stations service en France. Aux heures de forte circulation, on peut estimer qu’il y a en moyenne 4 voitures qui font le plein par stations.
    Ce qui fait 44 000 voitures « en charge ».
    Mais un VE a en gros une autonomie 3 fois plus faible, ce qui signifie qu’il y aura 3 fois plus de voitures en charge, soit 132 000.
    La tendance c’est une charge à 100 kW. Si on veut charger 50 kWh (en général les gens chargent bien avant la panne et pas au max parce que la fin de charge est moins rapide) il faut 30 minutes. Soit 10 fois plus que le plein d’une voiture à carburant. Donc 10 fois plus de voitures en charge en même temps.
    Donc 1 320 000 VE vont charger en même temps à 100 kW ce qui fait une puissance totale appelée de 132 000 000 000 W soit 132 GW soit 82 EPR à 1,6 GW.
    Et bien sûr il faudra les réseaux de transport et de distribution adaptés.
    Je rappelle qu’on n’a plus que 56 réacteurs dont une bonne partie à 0,9 GW seulement, qu’il est prévu d’en arrêter et que d’autre part on prétend remplacer fuel et gaz par les pompes à chaleur électrique pour le chauffage …

    Je ne crois pas du tout en l’hydrogène en tant que tel à cause de sa dangerosité et des difficultés de transport et de stockage.
    Par contre, l’utiliser en combinaison avec le carbone pour faire des carburants de synthèse, c’est à mon avis l’avenir … donc celui des moteurs thermiques. En plus c’est facile à stocker et à distribuer, toute l’infrastructure est déjà en place.

    • Belle démonstration, merci !
      La limitation des EV est bien la densité énergétique.
      Si une découverte majeure survenait, il faudra attendre entre sa conception et sa commercialisation de masse, un minimum de 10 ans. Donc, inutile de se faire du mouron, on peut garder son véhicule à essence ou Diesel et le bichonner, le temps de voir venir.
      Il faut dire que le marketing agressif de Tesla couplé aux délires des écologistes politiques ont forcé les politiciens et décideurs étatiques à modifier la loi qui donne des objectifs clairement inatteignables. Dans cette quadrature du cercle, la variable d’ajustement sera le porte-monnaie des consommateurs.
      Les dindons de la farce seront logiquement les ménages aux revenus les plus modestes.
      Les constructeurs ne peuvent pas mettre sur le marché des EV comme la Dacia Spring ayant les mêmes prix de vente qu’une Dacia Logan ou qu’une Dacia Sandero avec la même autonomie. C’est physiquement strictement impossible.
      Ils se contentent depuis 20 ans (en tous cas pour Tesla) de produire quelques centaines de milliers de véhicules par an destinés aux plus riches.
      Rappelons pour les gens qui n’ont pas encore jeté un coup d’oeil au catalogue produits Tesla qu’une Model 3 avec une autonomie convenable (500 à 600 km) et quelques options qui rendent la voiture sexy (peinture extérieure, etc…) se vend au prix de 65000 € , et qu’une Model S avec un minimum d’options (la Plaid) c’est le double. Tesla est obligé de faire appel aux subventions d’Etat pour arriver à vendre ses bagnoles. Et encore, quand on connaît les problèmes de production de cette boîte, il est clair qu’ils ont du souci à se faire face aux clients Allemands et Chinois très tatillons sur la qualité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s