Bref billet d’humeur économique

BN-GM823_supert_J_20150119124420

Les majors du pétrole, BP, Exxon et autres Total ne sont pas à court d’imagination pour réaliser des profits en ces temps de disette car ils souffrent tout autant de la chute des cours du pétrole – le WTI est passé sous la barre des 40 dollars en fin de semaine et le Brent s’en rapproche – que les pays producteurs comme l’Arabie Saoudite, la Russie ou le Vénézuela. Comme l’activité économique mondiale se ralentit en raison du trébuchement soudain mais prévisible de la Chine et qu’on est en passe de s’acheminer vers une crise encore plus profonde que celle de 2008, alors comme il n’y a plus de capacité de stockage du pétrole sur terre puisque les stocks sont énormes car la consommation diminue, ces majors réservent tous les gros tankers disponibles pour les remplir de brut et partir en haute mer en attendant que les cours remontent. Cette stratégie est d’autant plus abordable que le BDI (Baltic Dry Index) a atteint des profondeurs abyssales et qu’aucun affréteur n’ose plus se lancer dans l’acheminement de pétrole où que ce soit. Il faut en effet environ 6 dollars par baril pour payer la location d’un tanker et acheminer la cargaison à destination et comme les cours ne cessent de chuter, plus personne ne se risque dans ce business. Shell vient de réserver le TI Oceania, l’un des plus gros vaisseaux capable d’embarquer plus de 3 millions de baril, en faisant le pari que les cours remonteront aux alentours de 50 dollars. Ça revient tout de même et au mieux à 40000 dollars par jour de mettre à l’abri une telle cargaison en attendant des jours meilleurs … Le gros problème est que cette crise qui se profile pourrait durer un peu trop longtemps :

West Texas

au delà de 24 mois et si les cours ne sont pas revenus à 50 dollars le baril l’opération spéculative se transformera en une gigantesque perte nette. Il a fallu un peu plus de deux après la chute des cours de fin 2007 pour que le baril revienne à 100 dollars, les majors font donc ce pari risqué. Peut-être sont-ils mieux renseignés que n’importe quel analyste économique … rassurant n’est-il pas ? Heureusement que le FMI clame encore que la croissance de l’économie chinoise sera encore de 6,8 % en 2015. Ben voyons ! Le FMI semble ignorer que la consommation d’énergie de la Chine ne pourrait croître que d’à peine plus de 1,5 % cette année selon ces mêmes majors du pétrole qui ont naturellement pris en compte ce paramètre. Ce lundi 24 août 2015 toutes les bourses asiatiques chutent encore … Cherchez l’erreur !

Illustration TI Oceania (Wall Street Journal), 380 mètres de long, 68 mètres de large, tirant 24,5 mètres, imposant … Cours du WTI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s