Brève. L’EPR finlandais enfin (bientôt) opérationnel !


La construction du premier EPR situé à Olkiluoto par un consortium comprenant Siemens et Areva débuta en août 2005, vous avez bien lu, et enfin, on pourrait dire contre toute attente, ce réacteur maintenant chargé en combustible vient pour la première fois d’entretenir une fission produisant de la chaleur en vue de produire de l’électricité. Ce sera chose faite en juin 2022. Durant les six prochains mois le réacteur doit atteindre la « criticalité », un terme barbare qui signifie que la fission est auto-entretenue, mais progressivement car toute une série de tests seront nécessaires pour obtenir la certification finale. Dix-sept ans pour construire un réacteur peu différent de ceux de la centrale de Chooz constitue une véritable prouesse de lenteur qui aura mis à mal la patience du gouvernement finlandais surtout quand on garde maintenant en mémoire le fait que les deux EPRs de Taishan en Chine ont été construits en 9 ans, période entre la première coulée de béton et le raccordement au réseau électrique. Pour Olkiluoto ce seront donc 17 ans entre cette première coulée de béton et le raccordement au réseau, si tout se passe comme prévu …

Durant ces 17 ans Areva a été repris par EDF mais autant au sein d’EDF qu’au sein d’Areva le savoir-faire avait disparu depuis la construction de la dernière centrale nucléaire sur le sol français qui date de 1985. En 20 ans les ingénieurs ont soit pris leur retraite soit été orientés vers d’autres préoccupations. Il faut espérer que cette situation ne se reproduira pas en Grande-Bretagne puisque la Chine est partie prenante avec EDF dans le projet d’Hinkley Point C. Quant à l’EPR de Flamanville on attend toujours … Et pendant ce temps-là le président de la République française prône la construction de petits réacteurs modulaires construits en série. De qui se moque-t-il ?

12 réflexions au sujet de « Brève. L’EPR finlandais enfin (bientôt) opérationnel ! »

  1. Ahhhh…nos écologistes politiques sont non seulement des ânes bâtés qui ne comprennent pas ce dont ils parlent, mais en plus, ils paniquent au moindre problème qui leur a pourtant été signalé des années auparavant, ce qui veut dire qu’ils sont bêtes et sourds à la fois.
    Le dernier gag écolo nous a été fait par les Allemands et notre inénarrable Barbara Pompili (qui adore comme les Shadock pomper…dans le vide).
    Alors, les Teutons qui ont désespérément besoin du gaz russe because leur structure énergétique composée de moulins à vent et de panneaux solaires a moins produit d’électricité que prévu (y’a moins de soleil et de vent ce qui est bizarre car le réchauffement climatique devait provoquer plus de vents et autres événements climatiques extraordinaires). Mais en même temps, ils ont décidé de reporter l’activation du North Stream II à juillet prochain au minimum pour des raisons bureaucratiques kafkaïennes typiquement allemandes, et comptent sur la France pour importer l’énergie qui leur manquera si l’hiver venait à être plus rigoureux que prévu. Bref, ils sont dans la panade les Grünen teutons. Du coup, notre amie Barbara Pompili, qui milite en faveur de la suppression des centrales électro-nucléaires a convoqué le PDG d’EDF, Mister Jean-Bernard Lévy, pour lui demander de garantir l’approvisionnement de la France en électricité, …et oeuf corse, de l’Allemagne également (l’Allemagne, c’est le patron de l’UE, à qui on ne peut rien refuser cela va sans dire).
    Manque de bol, Lévy, le boss d’EDF, a répondu qu’il avait mis des centrales nucléaires à l’arrêt pour des problèmes techniques et de sécurité (Civaux et Chooz). Du coup, le ministère de la transition écologique se dit que peut-être il faudrait remonter les seuils de sécurité et voir les problèmes de maintenance plus tard…
    Ben alors, Madame Pompili, on croyait que le nucléaire c’était MAL ? C’est bien quand même quand il n’y a plus de vent, hein ?
    Et pour la perte de savoir-faire dans le nucléaire, qui a fait pression sur le gouvernement pour supprimer Super Phénix et virer les ingénieurs et techniciens de la filière proches de la retraite sans les remplacer ? Il semble que c’était Greenpeace et compagnie…Alors, Madame Pompili, on fait quoi maintenant ? On se chauffe les miches au charbon et on s’éclaire avec des bougies ? 🙂

    • Ça tombe très mal parce que les deux sites que vous mentionnez sont de « gros » centres de production nucléaire. Il s’agit d’arrêts programmés pour maintenance ou rechargement de combustible … Ceci montre à quel point le gouvernement se désintéresse du fonctionnement du pays.
      J’espère un bon black-tout de 10 jours cet hiver et les esprits seront vite remis en place !

  2. @MJ
    Et ensuite ? Ce qui est important sera de savoir quelle sera la réaction des populations. À coup sûr le gouvernement français va incriminer EDF pour cet arrêt programmé de longue date des deux centres de production de Civeaux et Chooz. On découvre ainsi l’ineptie totale de la fermeture autoritaire de la centrale de Fessenheim qui, comme je l’ai dit sur ce blog pourrait être autorisée à fonctionnement encore pendant 30 ans. Donc, et je le répète un bon black-out de 10 jours : j’en rêve !!!

  3. Je crains qu’une défaillance d’EDF conduira au même raisonnement sur les causes fallacieuses qui seraient l’incompétence des salariés trop fonctionnarisés comme ont été incriminés ceux de la SNCF et de l’hôpital public : la privatisation par démantèlement des services publiques dit « régaliens » auxquels tenaient les français (au passé parce que maintenant l’individualisme parasite – c’est à la mode – cette fonction mentale) telle liberté de circulation, de soins, d’énergie pour la survie en mode hivernal lol. Restera la police qui sera le bâton du pouvoir national, contremaître, des puissances délocalisées comme l’avait alerté en leur temps Foucault (entre autres).
    Macron ou son jupon, prétendante et prétentieuse (ainsi que ceux qui seront de fait soumis aux directives européennes), développeront cette logique d’un libéralisme à la solde des banquiers qui, in fine, gèrent cette privatisation pour la maîtrise totale et VITALE (pouvoir de distribuer ou non cet argent) de la circulation des capitaux entre individus.

    • À l’ère de l’informatique l’identification d’un défaut sur le réseau est instantanée. Par exemple il y a environ un an le réseau européen a frôlé la catastrophe en raison d’une baisse de la fréquence provoquée par un alternateur situé en Slovénie. Une partie du réseau a été déconnectée de ceux de l’Autriche et de l’Italie. La coupure a duré quelques minutes pour que le défaut soit corrigé. Mais l’alerte a été très chaude y compris en France. Je suis convaincu que les techniciens de RTE ne seront pas incriminés.

  4. Dernier gag en date de l’Allemagne et du nouveau gouvernement fortement coloré Grünen : la nouvelle ministre des affaires étrangères teutonne Annalena Baerbock a fortement irrité Lavrov au téléphone par son incompétence crasse des affaires étrangères. Le nouveau Chancelier Olaf Scholz explique que le NorthStream II est une projet politique et peut-être un peu commercial (ah bon ?). Deux diplomates russes se sont faits virer comme des malpropres du sol allemand pour une histoire d’assassinat d’un Géorgien (on dirait un remake de l’affaire Skripal…). Les réserves en gaz de l’Europe fondent comme neige au soleil et on atteint une valeur critique de stock alarmante. Le prix spot du gaz a explosé à Rotterdam après les déclarations délirantes de Baerbock (une écolo du même niveau que Pompili qui explique qu’elle s’asseoit sur le gaz russe car le gaz c’est un fossile donc c’est le MAL absolu). Bilan des courses : les Russes commencent sérieusement à fatiguer à tenter de négocier avec des débiles mentaux dont le QI n’excède pas celui d’un gastéropode. Aucun des pays de l’UE n’a pensé à sécuriser ses approvisionnements en gaz et rien n’a été signé. Une connerie typique de la Commission Européenne qui ne veut pas signer de contrats de long-terme avec Gazprom. Idem pour l’Ukraine bien évidemment mais elle n’est pas solvable et n’intéresse donc pas les gaziers russes. Autre gag, Baerbock a déclaré que l’Allemagne pouvait approvisionner la France en électricité même si Chooz et Civaux sont fermés pour arrêt de maintenance. Va falloir beaucoup de vent et de soleil pour en arriver là. Ca nous donne le niveau de ces élites européennes dont le cerveau est paralysé par l’incompétence et la propagande otanienne.
    Le Black-out, je le sens bien là 🙂

  5. NB : pour charger encore plus la barque, on se souvient que l’UE a infligé des sanctions à la Biélorussie à la demande de la Pologne pour une sombre histoire de migrants dont les Biélorusses se sont occupés avant que l’hiver ne les touche trop fortement. Or, la Biélorussie est un des plus grands producteurs mondiaux de potasse qui va être sous embargo par l’UE et les USA en rétorsion. Or la potasse sert à formuler des engrais (engrais NPK où le K désigne le potassium, donc la potasse). Et il se trouve que de grosses quantités de gaz sont nécessaires pour fabriquer ces engrais (pour la partie N, N étant le symbole chimique de l’azote). Ainsi, l’UE va finir avec une facture énergétique salée, aura des problèmes graves pour fabriquer ses engrais et le prix des denrées alimentaires devra alors monter en flèche (dans un contexte économique où l’inflation commence à prendre de l’ampleur). C’est ce qu’on appelle se tirer une balle dans le pied. On se demande ce que les élites européennes ont dans la tête et si elles maîtrisent un tant soit peu leur sujet (ce qui au regard des salaires proposés par la bureaucratie de l’UE est un minimum minimorum). Cette semaine, la France va importer de l’électricité allemande pour 6 fois son coût de revient sur le sol français (grâce au nucléaire). L’écologie teutonne coûte un bras et en plus, on respire les poussières de suie de leurs centrales à lignite extrait du bassin de la Ruhr.
    Nous vivons décidément dans un monde merveilleux !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s