Nous entrons dans une nouvelle ère glaciaire

Savez-vous où se trouve le détroit de Makassar ? Il s’agit d’un détroit séparant l’île de Bornéo et l’île de Sulawesi dans l’archipel des Célèbes, la partie est de l’Indonésie. Ce détroit intéresse au plus haut point les climatologues car il y a peu de courants marins bien que ce détroit soit peu profond, moins de 1000 mètres, et en liaison directe avec l’Océan Pacifique au sud des Philippines. Il est donc relativement facile d’y effectuer des sondages dans les sédiments et de reconstituer les températures océaniques en déterminant le rapport magnesium/calcium du squelette des foraminifères (Hyalina balthica entre autres) se retrouvant dans ces sédiments. Malgré la localisation équatoriale de ce détroit (3° sud) la température de l’eau à 500 mètres de profondeur est très stable et égale à 7,5 degrés. L’analyse des sédiments permet ainsi de construire avec précision l’évolution des températures à cette profondeur puisque le rapport Mg/Ca est très sensible aux variations de températures. Si l’article paru dans la revue Science en 2013 n’est pas explicite (doi : 10.1126/science.1240837) un traitement des données recueillies par le Docteur Yair Rosenthal et son équipe de la Rutgers University a permis de visualiser une parfaite reconstitution de l’évolution des températures à 500 mètres de profondeur de cette région du globe depuis 7000 ans avant l’ère commune jusqu’à nos jours.

Les foraminifères sont des variétés d’amibes détritivores vivant au fond des océans et possédant pour certaines un squelette de calcite. L’analyse du rapport magnésium/calcium permet de reconstruire l’évolution des températures à 500 mètres de profondeur. D’aucuns diront que cela ne signifie rien et que de surcroit le détroit de Makassar ne se trouve ni en Europe ni en Amérique du Nord, là où la propagande climatique est la plus active, donc circulez il n’y a rien à voir. Et pourtant c’est n’est pas tout à fait l’avis d’Andy May, un géologue aujourd’hui à la retraite qui a longtemps travaillé pour les compagnies pétrolières. Ce sont aussi à des géologues qu’est confiée l’étude des carottages des sédiments marins et Andy May possède tout le savoir-faire pour interpréter les données recueillies par Rosenthal et c’est ce qu’il a fait ! L’illustration ci-dessous a été annotée par May et elle est disponible en grand format en cliquant sur le lien en fin de billet :

Les tenants du réchauffement climatique d’origine humaine auront du mal à avaler la réalité des faits : l’évolution des températures au fond du détroit de Makassar constituent un précieux marqueur de l’évolution des températures mondiales. Mes lecteurs peu familiers avec la langue anglaise comprendront le sens des annotations encadrées et les abréviations RWP, MWP et LIA signifient respectivement la période romaine chaude, la période médiévale chaude aussi nommée optimum climatique médiéval (soigneusement ignoré par l’IPCC) et le petit âge glaciaire pas si petit que cela puisqu’il a duré près de 3 siècles. On se retrouve aujourd’hui avec un degré et demi de température moyenne à peu de choses près de moins que dans la situation de la période médiévale chaude avec des fluctuations du climat difficilement prévisibles car on ne dispose pas d’informations au sujet par exemple de l’activité solaire. Si on contemple cette illustration on ne peut que constater que toute l’importance que les instances onusiennes attachent par exemple au CO2 n’est que pure propagande. Le gros problème avec toute cette histoire réside dans le fait qu’un tel graphique n’a jamais figuré dans les rapports de l’IPCC, et pour cause il remet en question la théorie de l’effet de serre et de son effet sur le climat. Comme disent les anglo-saxons, c’est un « hoax », traduisez une fausse nouvelle, de très mauvais goût .

Enfin, comme indiqué dans ce graphique nous sommes sur la pente descendante des températures et quoiqu’il arrive, malgré de petites fluctuations, le climat va se refroidir et on n’y peut rien. Toujours est-il qu’il serait sage d’envisager pour les générations futures des lendemains pas trop froids par des innovations technologiques encore non existantes sinon l’humanité ne pourra survivre que dans la zone intertropicale et le reste des terres émergées deviendra désertique. Prochain billet : les 2000 dernières années. Source : https://andymaypetrophysicist.com/2021/06/23/how-to-compare-today-to-the-past/ et figure en grand format :

13 réflexions au sujet de « Nous entrons dans une nouvelle ère glaciaire »

  1. Ping : Nous entrons dans une nouvelle ère glaciaire – Qui m'aime me suive…

  2. Tous les agriculteurs et agronomes le savent, le réchauffement climatique est du pain béni pour l’agriculture dont les rendements augmentent avec une chaleur modérée (même si les journalistes à la petite semaine du Monde et de Libération prétendent le contraire). Cette abondance de denrées est synonyme de baisse des prix. A l’inverse, le refroidissement est nuisible pour les végétaux (les enzymes ont une activité catalytique qui décroît très vite avec la baisse de température). Les récoltes sont donc moindres et les prix s’envolent. Plus de froid veut dire aussi moins de viande disponible sur les marchés (moins de fourrages, moins d’élevage).
    Et comme par hasard, Mr Bill GATES, le grand défenseur de la théorie du réchauffement climatique (et accessoirement défenseur en chef de la vaccination anti-Covid), vient d’investir une grande partie de sa fortune dans les terres agricoles fertiles aux USA, et dans la production de simili-viandes à base de végétaux. La relation entre ces deux événements n’est pas fortuite : il dispose d’informations confirmant le refroidissement. En rachetant des terres à tour de bras, il va profiter de la hausse des prix des matières premières agricoles, et va s’en mettre comme d’habitude plein les poches. CQFD.
    https://www.franceinter.fr/monde/le-plus-grand-proprietaire-terrien-des-etats-unis-est-bill-gates

  3. Dans l’ouest canadien et des Etats Unis, il y a des températures exceptionnellement élevées.
    Elles seraient dûes à un dôme de chaleur.
    On ne comprend pas encore trop bien le mécanisme ! C’est bien de l’avouer.
    Mais l’honneur est sauf, car on sait que celà est due au RCA !
    Sans même comprendre le phénomène du « dôme de chaleur », il n’est pas question de mettre hors cause le Réchauffement Climatique !
    On a besoin de Science pour expliquer le dôme ! Une bonne idéologie, agrémentée de propagande suffit à expliquer le RCA !
    Vous, Mr JacquesHenry, vous pouvez sûrement nous éclairer sur ce dôme. Je n’ai pas confiance à nos experts médiatiques !
    Scientifiquement vôtre. JEAN

    • « Dôme de chaleur » ? On dirait du jargon marketing de présentateur météo.
      Ca fait référence à une masse d’air chaud (ce qui en juillet dans la zone du tropique du cancer est habituel), ou à une énorme cellule convective d’origine indéterminée ?

  4. Ah! Le détroit de Makassar , le delta de la Mahakam , Balikpapan
    C’est vrai que le climat dans cette région s’est bien refroidi dans la deuxième moitié des années 80 ; avant quand on arrivait pour analyser les forages , les secrétaires de Total Indonésie nous faisaient la bise ; en 1987 , elles portaient le voile et il fallait respecter les mesures de distanciation
    D’ailleurs il n’y a pas qu’à l’équateur que ce refroidissement a commencé dans ces années ; d’ailleurs cela a commencé même un peu plus tôt de l’autre côté de la Méditerranée ( bien plus au Nord) vers les années 1984 en Algérie par exemple ; quand on arrivait en mission et qu’on s’arrêtait au siège à Alger en apportant nos bouteilles de Cognac ou de Whisky on était reçu comme des rois ; et les fêtes étaient chaudes le soir , surtout pendant le ramadan; et ben , deux ans plus tard le climat et les températures des soirées étaient en chute libre . D’ailleurs c’est là qu’on s’est ramassé 20 cm de neige à In Amenas au pied de la falaise du Tinrhert , quand j’ai voulu faire ramasser des fléchettes à une paléontologue de la fac d’Alger
    En fait , la température ne fait que monter dans les relations sociales , à tous les niveaux, et les problèmes qu’on fait tourner en mayonnaise , à savoir le climat , la transition énergétique , la crise sanitaire en sont les principales causes

  5. Et pendant que les Canadiens ont trop chaud, nous on a trop froid. 16° à cet instant.
    Ce graphique est cohérent avec les détritus de végétations trouvés dans les moraines des glaciers. Seul Anti-scientifique me contredira.

  6. Bonjour
    je lis souvent vos billets mais interviens peu …
    Je trouve celui ci particulièrement intéressant, je suis plutôt de sensibilité climato-réaliste, référence au site du même nom que je parcours aussi régulièrement.
    Le problème avec cet article est qu’il prête le flanc à une critique aussi facile que déloyale du point de vue d’un partisan adepte de la pensée unique et du RCA.
    En effet l’auteur est un géologue qui a travaillé pour la pétrochimie.
    Si d’aventure cet article était présenté dans un média à large diffusion, c’est le seul argument qui serait présenté pour le discréditer et j’ajouterais que l’on ne trouvera AUCUN scientifique du CNRS prêt à en faire une relecture et une critique UNIQUEMENT scientifique.
    Drôle d’époque que nous vivons !!

    • Je vous rappelle que Patrice Poyet (vous trouverez son site et son ouvrage disponible en ligne sur internet) est également un géologue à la retraite comme Andy May. Les géologues sont spécialisés dans l’étude des carottes rocheuses extraites lors de campagnes de prospection d’hydrocarbures. Ils sont également spécialisés dans l’étude des sédiments marins et des lacs et ils interviennent enfin en raison de leurs compétences pour l’étude des carottages glaciaires. C’est leur métier. Quant au logging il est réservé à des spécialistes. Bref, ce n’est pas parce qu’on a travaillé dans l’industrie pétrolière qu’on est un scélérat.

      • Entièrement d’accord !
        Mais c’est difficile de débattre avec les « rechauffistes », ils usent et abusent d’attaques ad hominem et autres sophismes pour noyer le débat et le rendre inaudible.
        Je me souviens de la volée de bois vert qu’avait pris Vincent Courtillot suite à une conférence, dont la vidéo sur youtube avait fait des dizaines de milliers de vues (supprimée depuis): le principal reproche qu’on lui a fait était d’avoir travaillé pour Total, mais aucun contre argument scientifique sérieux, en particulier sur sa critique de la fameuse courbe en forme de crosse de hockey, aussi connue sous courbe de Mann ou sur la formation des nuages (rayons cosmiques, expérience CLOUD au CERN de Genève).

  7. Ping : (Reseauinternational)Nous entrons dans une nouvelle ère glaciaire – 224News.com

  8. Cette approche du climat par la température des océans est très intéressante puisque c’est l’eau qui emmagasine beaucoup plus d’énergie que l’air. Si cela est fait, ce qui est probable, a t’on une idée de l’évolution des températures de l’eau des mers à des grandes profondeurs ? On peut imaginer que les sous mariniers doivent avoir de bonnes informations car les paramètres de plongée et de navigation sous marine sont liés aux températures.

    • De mémoire la température de l’eau dans les fosses profondes est de 4°C car à cette température la densité de l’eau est maximale. L’étude présenté dans le présent billet est relative à une profondeur de 500 mètres. C’est proche de la surface et encore suffisamment sensible aux variations de températures de surface car il ne faut pas oublier qu’il existe des courants de convection locaux provoqués en particulier par l’évaporation surtout à 3° de latitude. Je ne suis pas spécialiste mais j’ai trouvé cette étude passionnante …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s