Il y a deux cent ans l’explosion du Tambora

Capture d’écran 2015-05-01 à 16.38.49

Le 5 avril 1815, le stratovolcan Tambora explosa dans un fracas incroyable entendu à plus de 1400 km à la ronde. Cinq jours plus tard le cône volcanique qui atteignait l’altitude de 4300 mètres s’effondra dans le magma sous-jacent en créant une caldera de 50 km carrés, un peu plus de 6 kilomètres de diamètre, avec des falaises en cercle presque parfait atteignant jusqu’à 2400 mètres d’altitude pour ce qu’il en reste. Aujourd’hui le fond de la caldera n’est pas horizontal et est truffé de petits cratères et d’évents d’où s’échappent encore des fumerolles et des gaz toxiques.

L’explosion du Tambora est l’évènement volcanique historique le plus puissant jamais répertorié par l’homme, encore que … (voir infra). Le Nevado de Ruiz (Colombie, 1985, 25000 morts), le Pinatubo (Philippines, 1991, 1000 morts) et l’Eyjafjöll (Islande, 2010, aucune victime) font figure de petites allumettes en comparaison de la puissance de l’explosion du Tambora. Car il s’agit bien d’une explosion, le 15 juillet 1815 tout rentra dans l’ordre. Mais les poussières et les gaz, surtout les oxydes de soufre, furent éjectés jusqu’à 43000 mètres d’altitude et une partie resta flotter à des altitudes variant entre 10 et 30 km pendant quelques années. Ce même 15 juillet 1815 Napoléon se rendit à bord du Bellerophon de la Marine Britannique au large de Rochefort pour se rendre au Capitaine Frederick Lewis Maitland … Fêtera-t-on ce bicentenaire, on peut en douter.

Les conséquences de l’explosion du Tambora sont immenses dans tout l’hémisphère nord malgré la très faible chute des températures moyennes : environ 0,4 degrés sur l’ensemble de la planète. En réalité la température chute de 3 °C en Europe en 1816, l’ « année sans été ». Partout en Europe des records de froid et de précipitations sont battus entre juin et août. De la pluie mêlée de neige ruine les récoltes au mois de juin. Les raisins ne muriront pas, les pommes de terre pourrissent dans le sol. Des deux côtés de l’Atlantique, le continent nord-américain souffre aussi de cette vague de froid inhabituelle sans qu’on en connaisse les raisons, le prix des céréales double entrainant des émeutes violemment réprimées et une grande famine. Celle-ci tue 100000 personnes en Europe, la mortalité augmente et la natalité diminue.

Si une telle explosion arrivait demain matin, compte tenu de l’interconnexion des économies dans le monde les conséquences sont difficilement prévisibles. Les scientifiques mettent en garde les dirigeants au sujet de tels risques mais qui osera tenter de responsabiliser les populations pour des phénomènes cataclysmiques qui ne surviennent qu’une fois ou deux par millénaire ?

Puisque ce billet rappelle l’explosion du Tambora il faut aussi se remémorer celle du Kuwae du nom de l’île qui existait avant cette explosion et qui fut coupée en deux en formant l’île d’Epi et au sud-est celle de Tongoa. Ça se passait au Vanuatu fin 1452 et les conséquences sur le climat de cette explosion probablement aussi puissante que celle du Tambora furent ressenties jusqu’en Europe et en Chine pendant plusieurs années. Les carottes glaciaires tant du Groenland que de l’Antarctique ainsi que la dendrologie attestent ce cataclysme planétaire qui précipita peut-être la chute de l’Empire de Constantinople. Pour en savoir plus car il ne s’agit pas du sujet de ce billet, voici le lien : http://en.wikipedia.org/wiki/Kuwae .

9 réflexions au sujet de « Il y a deux cent ans l’explosion du Tambora »

  1. Bonjour,
    Le volcan islandais dit de la Révolution Française (Ekla ?) nous a laissé de bien mauvais souvenirs aussi et est une des causes des révoltes ( mauvaises récoltes).
    Dans la même catégorie que le Tambora, il faut rappeler l’explosion du Tauba il y a env.75000 ans, tout aussi cataclysmique. Elle serait responsable de la disparition de 80% de la population humaine de l’époque selon certains paléontologues. Celle-ci se serait reconstruite à partir des populations épargnées du sud de l’Afrique, comme les San (appelés Bushmen par les Européens), On peut remarquer d’ailleurs que les San possèdent les caractères morphologiques des noirs, des asiatiques et des caucasiens.
    Les catastrophes volcaniques et les chutes d’astéroïdes (j’ai lu tous les 100.000 ans), ont modelé la Terre et ses populations. Et pourtant elle tourne.
    E.

    • Il s’agit du Grímsvötn mais errare humanum est. Je ne suis pas du tout vulcanologue mais j’ai eu le privilège de pouvoir aller sur la lèvre du cratère du Yazur quand il y avait encore un lac de lave : c’était fascinant. j’ai malheureusement perdu toutes les photos que j’avais fait ! J’ai vu que vous étiez à Clermont-Ferrand et naturellement les familiers du coin connaissent « Vulcania » mais la plupart des visiteurs n’ont jamais vu un volcan réel en activité … Ceci étant les tremblements de terre et les volcans font partie du quotidien des Japonais, le Japon étant mon nouveau (et dernier) pays d’adoption. J’ai rencontré il y a peu des Français arrivant de Tahiti sur leur voilier à Chichi Jima, île où j’habite maintenant. Ils partaient en direction de Shikoku et lors de leur traversée vers cet archipel (Shikoku est aussi un archipel) ils ont admiré en pleine nuit un volcan en pleine activité au milieu de l’océan dont j’ai oublié le nom et m’ont raconté que le spectacle était grandiose …
      Pour ma part lors d’une croisière entre Marie-Galante et les Iles Vierges américaines, j’ai croisé au large de Montserrat et le volcan m’a laissé un plutôt mauvais souvenir, une forte odeur de soufre et de la cendre sur tout le voilier !
      Cordialement

  2. Ping : Il y a deux cents ans, l’explosion du Tambora | Contrepoints

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s