Nouvelles du ciel

DSCF6365 - copie.jpg

Comme chaque automne je me rends à Tokyo et au retour le long vol d’une durée de 14h30 de Tokyo à Madrid est quelque peu éprouvant. Pas beaucoup d’occupations à bord, je ne regarde pas les imbécillités filmographiques d’une médiocrité désespérante. Je me suis donc plongé dans la lecture du dernier essai d’Emmanuel Todd « Où en sommes nous ? » bien que n’ayant pas encore lu le gros pavé du même auteur « Origine des systèmes familiaux » mais j’ai découvert quantités de faits que j’ignorais totalement.

Et j’ai aussi regardé le ciel un peu déçu de ne pas voir d’aurores boréales comme au printemps dernier lors de mon voyage aller en direction de Tokyo car le ciel était encore très clair. Et comme je m’intéresse au climat il est enrichissant d’observer le ciel d’une altitude de 11000 mètres avec une température extérieure de moins 65 degrés C. Le ciel devrait être parfaitement exempt de nuages pour voir éventuellement quelques étoiles et constellations. Ce n’était pas le cas car la nuit polaire n’était pas du tout totale, ayant décollé de Tokyo vers 12h30. Dans une région située au sud-ouest de Iakoutsk survolant la plaine traversée par la Léna j’ai saisi cette photo du ciel :

On distingue vaguement un enchevêtrement de rivières gelées au sol, probablement des affluents de ce fleuve immense. Puis l’horizon d’un bleu profond. Mais ce qui m’a intrigué était la présence d’une couche nuageuse très ténue à une altitude bien supérieure à celle atteinte par l’aéronef. Est-ce déjà l’apparition de ces noyaux de condensations provoqués par les rayons cosmiques qu’a mentionné Svensmark dans ses travaux puisque l’activité magnétique du Soleil est en train de s’effondrer ? Je ne dispose d’aucun élément de réponse mais je pencherais volontiers pour cette dernière hypothèse et si c’est le cas alors il n’y a aucune raison pour qu’une telle couche de cristaux de glace à très haute altitude, peut-être à 20000 mètres voire plus, n’existe pas partout autour de la Terre. Auquel cas le climat pourrait bien se refroidir plus rapidement que ne le prévoient les géophysiciens.

Note à l’intention de mes lecteurs. Je risque de ne pas pouvoir me connecter à internet à partir de ce vendredi 9 novembre et pendant une semaine.

25 réflexions au sujet de « Nouvelles du ciel »

  1. Espérons que la vapeur d’eau dégagée en haute altitude par les avions ne soit pas à l’origine de ce phénomène. Les accords sur le climat ont exclu ce moyen de transport des tractations, on peut raisonnablement être soupçonneux !!! J’ai pourtant bien l’impression que la vapeur d’eau a plus d’influence que le fumeux CO2…

    • Bof… H2O sous forme « vapeur » ne serait « qu » pour 35 à 70% (notez la précision) « responsable de l’ES, quand le CO2 ne le serait qu’entre 20 et 35%, le CH4 représentant la quasi totalité du solde, d’après les chiffres d’un des (premiers) rapports du GIEC

      • A ben ça, je croyait que les 0.04% de CO2 présents dans l’atmosphère avaient une influence quasi-nulle sur l’effet de serre ! et là vous parlez de 20% à 35% ?

      • Ah Zimba tique : pastilleverte cite la rapport du GIEC.

        Oh ciel quelle horreur : on devrait flamber demain, vu le taux de CO2 a bien augmenté. D’après le GIEC on serait déjà à 150% …

  2. Bonjour, je viens de découvrir votre existence en cherchant un article sur le râle! Je reviens du Japon où je suis allée travailler, je suis artisan d’art. J’ai donc lu avec intérêt votre publication sur les combines du plaisir amoureux et à l’instant sur votre vol. Votre façon d’écrire est très séduisante, je vais d’ores et déjà me plonger dans vos autres articles. Merci!

  3. @MichelC …omique.
    un peu confus …150% de quoi ? Tous flamber il y a de la marge mon pote ! Chez nous proche de 14°C , ou Oslo (moyenne proche de 0°C), il peut faire 3 ou 4 °C en plus ce sera encore vivable enfin je suppose. A Bombay , ou Bahreïn par exemple, le problème n’est pas du tout le même. …

    • 150% c’est pas confus, c’est juste une vanne pour dire que c’est impossible.
      J’attend une théorie valable autre que celle de la poêle à frire.
      La semaine prochaine dans mon coin, on aura des -3 à -5 la nuit. Et ce n’est pas encore l’hiver.

    • Quant à votre obsession maladive sur le CO2, si vous appreniez à lire, vous auriez compris que le GIEC dit que le méthane est le principal gaz à effet de serre. Bien que présent en faible quantités.
      Si vous êtes logique, il y a des arbres, et je vous prête une corde : pensez donc aux enfants de Bombay :mrgreen:

      • Mais où avez-vous vu que le CH4 était le principal GES ? vous dites que j’ai mal lu ? vous êtes sérieux ? vous confondez avec le PRG (pouvoir de réchauffement global) qui est en effet 25 fois plus grand pour le méthane que pour le CO2. Mais la concentration de ce gaz (CH4) est beaucoup moins forte dans l’atmosphère que le CO2 (et encore beaucoup moins que le H2O). Sa durée de vie est aussi plus courte que celle du CO2 (une dizaine d’années). De toute façon c’est l’ensemble de nos GES qu’il faut diminuer, CO2, CH4, NO2, O3 et tous les composants fluorés.
        Merci pour votre MichelC..ynisme pour la corde et les enfants de Bombay. C’est vraiment de très très bon goût. On apprécie….
        Pour vos -3°C à -5°C prévus, vous replongez à nouveau dans le piège météo !
        Oui il a fait +24°C en Savoie hier, et il y fera beaucoup plus froid la semaine prochaine (heureusement). Vous pourrez relever et calculer les MOYENNES de votre région, annuelles pour 2018, et comme je le fais , mensuelles et saisonnières. puis vous comparerez avec les données de 1950-1980 ça c’est parlant , représentatif et précis.

      • Ah Zimba tique et toc…
        Ce sont les chiffres du GIEC donnés par pv : 100-35-20=45%
        Pour la durée faudrait savoir, Certains donnent une dizaine d’années, d’autres une vingtaine.
        Vous ne diminuerez rien ou pas grand-chose car ces gaz n’ont pas l’effet prétendu. Il existe d’autres facteurs comme la convection, la circulation des courants des océans perturbée par les plastiques flottants.
        La seule théorie valable à ce jour est la théorie adiabatique. Corrigez la donc scientifiquement (et complètement)
        Je ne suis pas cynique, et je suis que les écologistes en Europe sont cyniques et hypocrites.
        Quand je donne des chiffres, c’est de la météo, et quand vous en donnez c’est du climat.
        Vous vous foutez de ma gueule ❓

      • Le climat a toujours été variable. Pourquoi donc voulez-vous que les températures soit les mêmes d’année en année ❓ Météo, 24 degrés à Chambéry, c’est possible : vallée encaissée + inversion de température, cela arrive fréquemment. Qu’y voyez vous d’extraordinaire ❓ Et aujourd’hui combien ❓ 28 degrés ❓

  4. Petit commentaire personnel : la température est une grandeur thermodynamique intensive, donc on n’a pas le droit de faire des moyennes de températures non pondérées (sauf dans certains cas très particuliers). Il faut lui préférer l’énergie par unité de surface qui elle est extensive et se prête aux calculs de moyennes. Donc, statistiquement, les travaux du GIEC sont intéressants mais étant basés sur des moyennes de températures, il n’ont physiquement aucune signification (dire qu’il fait une moyenne de 0 °C entre le sommet du Mont Blanc qui est par exemple à -20 °C et Annecy qui est à + 20 °C n’a aucune signification physique, même si l’opération mathématique représentant une moyenne non pondérée a une signification statistique).
    Le jour où le GIEC fera des études à partir de données satellitaires exprimées en Watts/m carrés à une altitude donnée, avec un maillage régulier de la planète, mers et océans compris, et sur une période de 30 ans, on pourra commencer à réfléchir sur des bases saines et solides, et y voir plus clair.

    • Oui faire une moyenne globale peut être discutable je suis d’accord avec vous. Ce qui est beaucoup plus significatif est de prendre la moyenne annuelle d’un endroit donné sur plusieurs décennies. Et répéter cela pour des stations aussi variables que Toulouse, Oslo? Bombay, Abu Dhabi, Toronto , Lisbonne ce que j’ai fait. Et les résultats sont un peu différentds bien que tous dans le sens de l’augmentation. Et ça va de +0.8°C pour les plus faibles jusqu’à +2.5°C pour les plus élevés. Et la plus grande partie de l’augmentation se situe depuis 1980 donc depuis 40 ans seulement.

      • Attention, vous êtes peut-être en train de mesurer indirectement l’augmentation de l’urbanisation (plus de population, plus de machines thermiques). A voir.

      • Zimba est le gardien de ces lieux….
        Cela fait 200 ans que les températures remontent, les glaciers fondent depuis 1850. Et il nous blablate avec 1980. Comment dire … ❓

  5. La aussi votre remarque est pertinente le phénomène f’ilot urbain n’est pas négligeable loin de là. Je ne connais pas évidemment tous les lieux de relevés mondiaux. Ceux qui sont prés de chez moi (Pau uzein et Tarbes Ossun) sont situés bien loin des centre villes pres des aéroports sur des zones vertes assez grandes. Et je ne crois pas que les 3 ou 4 avions qui decollent par jour suffisent à chauffer l’air ambiant. Ni les 2 km de pistes. Et d’ailleurs elles étaient déjà là il y a 50 ans.

    • Vous ne répondez pas sur la température de votre logement. J’ai 17.7 degrés.
      Comme quoi je fais attention, tout comme pour l’eau.
      Mais vous, vous avez, paris, 25 degrés, et vous chauffez fenêtres ouvertes.
      Bon, je pousse un peu, mais c’est pour que Zimba tique 😉

      • Ne vous inquiétez pas pour moi. Ma maison date de 20 ans, avec des normes d’isolation relativement correctes. Baies vitrées orientées sud, pompes à chaleur réversibles régulation, et poêle à bois (bois des forêts alentours) pour appoint des jours froids. Et il ne fait jamais plus de 19°C ou 20°C chez moi l’hiver j’y veille de près. Au bilan 5000kwh et 3 ou 4 stères de hêtre.( pas de gaz ni fuel).
        Pour 120m2 c’est assez raisonnable. Par rapport à certains amis c’est même 2 à 3 fois moins d’énergie pour des surfaces similaires. Et vous ?

      • Moi, je fais attention. Et c’est souvent moi qui baisse le chauffage. Et souvent quelqu’un le remonte. Je n’ai pas attendu les écolos. Conso faible. Frigo a3+ vous voyez : 0.2 kwh/j.
        Aujourd’hui, le R est de 6.45 en panneaux de laine de roche. 25 cm d’épaisseur.
        Mais les prix de ces logements sont encore hors de prix.
        Ce qu’il faut, c’est que le prix ne s’envolent pas.
        A ce prix là, conso de gaz proche de zéro.

  6. Pour les glaciers il y a dû y avoir des mouvements depuis très longtemps. Dans les Pyrénées où je fais de la randonnée depuis 40ans j’ai vu, gravis et photographié les glaciers du vignemale du Balaïtous de l’Aneto (le plus important chez nous). J’ai un ami qui fait partie d’un groupe de mesure et surveillance de celui du vignemale. Ils ont comparé tous ces relevés avec de vielles photos du début des années 1900. La fonte pour eux s’ accélère de manière très nette. Mais c’est difficile à démontrer de manière scientifique car des comparaisons avec de vieilles photos est un peu subjectif. Mais eux sont persuadés que dans 20 ou 30 ans ils auront totalement disparu. Sauf si le refroidissement arrive bien sûr. ..

    • Puisque je maintenant re-connecté je voudrais en guise de conclusion de cet intéressant débat faire une remarque au sujet du sens de ce billet. Le réchauffement du climat contemporain a débuté à la fin des années 1930 et s’achève maintenant avec une incertitude d’environ dix à vingt ans à venir. Le recul des glaciers alpins puisqu’il en est question avec ce dernier commentaire date de la fin des années 1950. Il faut en effet vingt ans pour voir un tel effet si les conditions climatiques changent. Il en est de même pour les océans bien qu’il ne faille pas exclure des durées beaucoup plus longues pour la circulation marine profonde, de l’ordre de 1000 ans si ma mémoire ne me fait pas défaut. Je me trouvais cette semaine dans une petite ville au sud d’Alicante et ma nièce m’a appris qu’il avait neigé l’hiver dernier dans cette contrée, un phénomène météorologique qui n’avait pas eu lieu depuis 100 ans, et je reste campé sur mes convictions : le climat se refroidit inexorablement et nous les humains ne pouvons strictement rien faire car le fonctionnement du système Terre-Soleil est indépendant de notre volonté. Que nous dépensions des milliers de milliards de dollars ou d’euros pour infléchir l’évolution naturelle du climat ne changera strictement rien.

      • Je crains que vous ayez raison sur nôtre incapacité à infléchir l’évolution du (des) climat(s) de notre planète. Mais par contre quand vous dites que ça se refroidit inexorablement, je ne vous suis pas ou du moins j’attends de vérifier vos dires mais je n’y crois plus trop car les années passent et ça continue dans le même sens.

      • Hier vers 19 h, il y avait 3 degrés. Et ce matin tout était gelé. Ce soir à 19 h, parking glissant, givre sur les véhicules, alors que l’on devrait avoir 1 degré.
        Meteofrance dans les choux à seulement quelques heures…
        Neige à Central Park, 15 cm…
        S’il fait plus froid, c’est le réchauffement ❓

        N’oubliez pas qu’il a fait plus chaud qu’aujourd’hui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s