Brève : Fake news à la sauce hollandaise !

Brève : Fake news à la sauce hollandaise !

Selon les enquêteurs « internationaux » à l’oeuvre aux Pays-Bas au sujet du vol MH17 abattu au dessus de la partie orientale de l’Ukraine le 17 juillet 2014, il s’agit d’un acte d’agression caractérisé de l’armée russe, le missile de type Bouk-Telar ayant été tiré – ou acheminé, nuance importante qui laisse planer un doute – depuis la base militaire russe de Koursk. Ces enquêteurs à la solde de la CIA n’ont même pas utilisé le conditionnel pour divulguer cette information. En d’autres termes ils en sont absolument certains. Qu’ils demandent donc des explications à Vladimir Poutine qui a toujours nié une quelconque implications de son pays dans cette affaire, ils seront bien reçus !

C’est dire à quel point les pays européens et pas seulement les Pays-Bas sont téléguidés depuis Washington qui a mis en place à Kiev un régime fantoche à sa solde et de plus fasciste, corrompu et anti-russe, la dernière qualification étant la plus importante. L’armée ukrainienne disposait de missiles « made in Russia » entre les mains d’opérateurs plutôt inexpérimentés et ils ont cru abattre l’avion dans lequel se trouvait Vladimir Poutine alors que ce dernier avait volé dans les alentours de l’espace aérien dit « civil » quelques 30 minutes auparavant. Apparemment cette information bien connue n’a pas eu l’air de préoccuper ces « enquêteurs ».

Naturellement les Hollandais, des marionnettes les plus dociles des USA dans le genre ont du cogiter près de 4 ans pour monter un scénario totalement inacceptable qui va dans le sens de la propagande anti-russe organisée par le parti démocrate américain. Il se trouve que les Bataves ont un peu de retard et qu’ils semblent lents dans leurs décisions car la machination anti-russe fomentée par la CIA, le FBI, le DOJ (Department of Justice) et la NSA, en résumé le « Deep State » pourrait être décimé dans peu de temps par des emprisonnements massifs de personnalités bien connues des médias, y compris les médias européens, et peut-être bien Hillary elle-même. C’est ce que certains sites américains affirment.

Quant aux Hollandais ils s’affirment dans le genre faux-cul, un vrai délire qui pourrait bien avoir des conséquences assez catastrophiques compte tenu de la situation au Proche-Orient.

Source de l’information : AFP, dépêche du 24 mai 2018, 10h11. Notes à l’intention de mes lecteurs fidèles : pas de billet ce samedi 26 mai 2018 et il vous suffit d’entrer MH17 dans l’onglet recherche de ce blog ce n’est pas la première fois que je disserte sur ce sujet honteusement manipulé par les pays occidentaux et en particulier l’OTAN. Relire à ce sujet : https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/07/19/vol-mh17-2-ans-et-2-jours-plus-tard/

Billet d’humeur politique

Vingt-deux ans de prison pour la pilote ukrainienne Savtchenko

La pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko a été condamnée à une peine de 22 ans de prison par la justice russe, rapportent mardi des agences de presse russes. Elle a été reconnue coupable de complicité dans la mort de deux journalistes russes dans l’est de l’Ukraine et

Le président ukrainien Petro Porochenko a réagi immédiatement proposé d’échanger la pilote contre deux Russes détenus en Ukraine. Il s’agirait de « militaires détenus sur notre territoire pour leur participation à l’agression militaire contre l’Ukraine », a-t-il affirmé. (…)

(ats / 22.03.2016 16h00)

Mais au fait qu’en est-il des pilotes d’avions de chasse ukrainiens qui auraient abattu l’avion civil malais MH17 ? Toujours aucune nouvelle convaincante en provenance d’Amsterdam. Puisque la presstitute occidentale n’a de cesse d’accuser la Russie des pires horreurs en reprenant la propagande orchestrée par la Maison-Blanche, il faudrait tout de même ne pas oublier cet autre attentat contre un avion civil délibérément décidé par les Ukrainiens à l’heure où on dénonce les bombes et les morts à Bruxelles. Porochenko, ce fasciste mis en place à Kiev par la CIA, est un criminel au même titre que les poseurs de bombe de Madrid (il y a 10 ans), de Paris et de Bruxelles …

MH17 : où l’on reparle d’un missile air-air …

Capture d’écran 2014-10-29 à 09.43.35

Les investigateurs néerlandais n’excluent plus une attaque aérienne du Boeing 777 de Malaysia Airlines par un missile air-air. Selon Fred Westerbeke, le chef du groupe d’investigation sur le crash du vol MH17, la situation risque d’être bloquée encore longtemps pour diverses raisons. D’une part demander à la Russie de communiquer les éléments d’information dont elle dispose, en particulier les photos satellitaires et les enregistrements radar, n’est pas pour le moment envisagé par les chancelleries occidentales compte tenu de la campagne anti-Poutine toujours alimentée par les USA et l’ensemble de l’Europe. D’autre part révéler que c’est bien un avion de la chasse ukrainienne qui a abattu de sang-froid cet avion de ligne civil serait tout à fait politiquement incorrect alors que l’Ukraine, tout du moins la partie occidentale du pays, à largement voté pour un rapprochement avec l’Europe lors des récentes élections législatives qui vont dans ce sens. Révéler que c’est un avion ukrainien qui a abattu le MH17 remettrait en cause un grand nombre de décisions et de postures politiques renforcées depuis ce crime. Des fragments métalliques qui ont été retrouvés dans certains cadavres et des valises ainsi que dans les restes de l’avion sont toujours en cours d’analyse et ces analyses permettront de remonter à la nature de l’arme qui a atteint l’avion.

Ce qui est le plus surprenant dans cette affaire est le refus apparemment catégorique des Américains de communiquer leurs observations satellitaires et le refus des autorités de Kiev de communiquer les enregistrements vocaux entre les pilotes du vol et le contrôle aérien au sol puisque l’avion semblait avoir dévié de la trajectoire établie sur son plan de vol. Ce qui est enfin troublant c’est la rapidité avec laquelle tant le gouvernement de Kiev que les Américains et les Européens ont accusé les séparatistes du Donbass sans aucune preuve à l’appui. Quelqu’un sait qui a abattu cet avion et comment, c’est-à-dire avec quelle arme mais pour le moment et peut-être encore pour longtemps c’est et ce sera l’omerta.

On vit dans un monde de mensonges et de dangers …

Source : Spiegel Online

Vol MH17 : connaîtra-t-on la vérité ? Pas si sûr !

 

Selon Peter Heisenko, ancien pilote chez Lufthansa, le traitement du crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines dans l’espace aérien ukrainien n’a pas été réalisé selon les normes en vigueur. Par exemple les débris n’ont pas été collectés et rassemblés pour être reconstitués afin de déterminer les causes du crash. Aucun expert de Boeing, le constructeur n’a été envoyé sur le site du crash, ni aucun expert des parties et des pays concernés. Ces faits constituent une entorse évidente aux procédures internationalement respectées dans ce genre de circonstance. Washington a refusé de diffuser les renseignements satellitaires dont dispose le Pentagone, les autorités du contrôle aérien ukrainien ont également refusé de confier les enregistrements des conversations avec les pilotes. Enfin, l’analyse des boites noires tarde à être révélée. Pour Peter Haisenko, ce faisceau de manquements aux règles internationales en dit long : autant les USA que l’Ukraine ont quelque chose de monstrueux à cacher. Un expert canadien auprès de l’OSCE a pourtant révélé son analyse : le cockpit de l’avion a été mitraillé (voir le lien). Un expert malaisien a de son côté affirmé que le moteur tribord de l’aéronef avait été atteint par un missile à guidage infra-rouge. Enfin, les radars russes ont affirmé que deux avions de chasse ukrainiens se trouvaient dans la zone où volait le Boeing du vol MH17 au même moment.

Selon Peter Heisenko, un missile air-air a atteint le moteur tribord de l’avion. Dans le cockpit, un choc violent a été ressenti, les alarmes incendies et autres alertes ont retenti. Dans une telle situation les pilotes n’ont d’autre souci que de sauver leur vie et celles de leurs passagers, isolent le moteur défectueux et avertissent le contrôle au sol d’une demande d’urgence pour atterrir. L’aéroport le plus proche étant celui de Rostov en Russie, le pilote décidé de faire demi-tour, toujours selon Peter Heisenko, pour retourner à Kiev, presque à la même distance. Mais les pilotes n’ont pas imaginé un instant qu’une fois au sol, il serait évident que le moteur avait été atteint par un missile air-air et ce fait ne pourrait pas être dissimulé ! La chasse aérienne ukrainienne a donc terminé son travail criminel en mitraillant le cockpit.

Crime de guerre !

Source : paulcraigroberts.com

http://www.anderweltonline.com/fileadmin/user_upload/PDF/Cockpit-MH017.pdf

https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/07/31/ca-commence-a-sentir-le-roussi/