Billet de mauvaise humeur …

Xavier Kemlin a été débouté par le Juge, la maîtresse de Hollande pourra donc continuer à dépenser l’argent des contribuables en toute quiétude. Ce genre d’évènement est tout à fait susceptible de mettre le feu aux poudres populaires tant le ras-le-bol devient généralisé. Il y a une limite à ne pas dépasser et on attend l’évènement qui fera basculer la France dans la révolution. Et comme un fait exprès, le premier ministre veut faire croire aux Français que bien sûr que non, la réforme fiscale envisagée n’aboutira pas, juré promis, à des augmentations d’impôts. C’est comme si un astronome disait qu’en réalité la terre est plate …

Mais il n’y a pas que l’affaire de Valérie qui détourne les fonds publics qui sera classée sans suite, il y a aussi le père Teulade, un vieux pote de pédalo-flanby, poursuivi pour malversations et fraude avec le plein accord de ce dernier quand il sévissait en Corrèze, et bien d’autres cas car la justice du mur des cons est vendue au pouvoir et gangrenée par une idéologie délétère dont on peine à trouver un qualificatif adapté pour la décrire. Les mères de famille gazées avec leur enfant dans une poussette lors des manifestations contre le mariage homosexuel, a-t-on poursuivi les policiers pour atteinte à la santé des enfants, bien sûr que non. C’était des fascistes ! Je vois les choses comme ça.

Il y a une rue et même pas un pâté de maison qui séparent le palais de Valérie de celui de la place Bauveau, le palais de Manuel. Qui la foule écoeurée choisira-t-elle le jour où elle descendra dans la rue, excédée d’être traitée comme moins que rien. Vals pourrait mettre tout ce joli petit monde politicien qui ne respecte plus rien en prison en faisant comprendre à la police que son combat contre le peuple est perdu d’avance et qu’elle doit marcher avec les Français pour débarrasser cette chien-lie du pouvoir une fois pour toute. Vals est le seul homme politique faisant partie du pouvoir en place auquel les Français accordent encore quelque confiance et il le sait, il se fait discret car il attend son heure qui ne saurait tarder. Le mouvement « Les Libérés » (quelle sera la couleur de leur bonnet quand ils manifesteront?) ne cesse de grossir et la courbe décrivant le nombre de nouveaux adhérents ressemble à la fameuse crosse de hockey dont on a tant parlé pour le gaz carbonique. Autant un peu plus un peu moins de gaz carbonique n’aura qu’un effet négligeable sur le climat futur, autant l’augmentation incessante du nombre de candidats à la libération du joug étatique de la sécurité sociale pourrait précipiter l’ensemble de l’Etat français dans la crise, pas un petite crise passagère, mais une vraie crise qui nécessitera un changement complet du système pour que le pays arrive à survivre.