MH17 : Les Pays-Bas se couvrent de ridicule !

Pour se faire une idée ou une opinion sur les événements d’Ukraine voici le dernier épisode de Stratpol :

https://rumble.com/v1ws2zj-stratpol-109.-xavier-moreau-ukraine-vs-pologne-ukro-lgbt-vs-orthodoxie-zele.html

Pour ma part depuis l’accident du vol MH17 que j’avais largement relaté sur ce blog ma propre opinion est faite : les Occidentaux ont suivi l’idéologie nationale-socialiste corrompue de Kiev, l’exemple le plus démonstratif étant le résultat de l’enquête relative à ce vol MH17. Les Néerlandais se sont couvert de ridicule et aux yeux de n’importe quel analyste politique ils sont l’archétype de la dérive mensongère des pays de l’OTAN qui veulent la guerre contre la Russie sans envoyer de troupes sur place à l’exception de mercenaires payés 10000 dollars par mois … À vous de juger.

Et pour mieux comprendre l’évolution de ce conflit voici une analyse de Thierry Meyssan que d’aucuns considèrent comme pro-russe, opinion que je ne partage pas: https://www.voltairenet.org/article218419.html . Pour retrouver les billets de ce blog concernant le vol MH17 allez sur l’onglet recherche et entrez MH17.

Et comme on pouvait s’y attendre le tribunal néerlandais a condamné trois russes :https://www.lefigaro.fr/international/crash-du-vol-mh17-en-ukraine-le-verdict-attendu-ce-jeudi-20221116 . Inutile de laisser ici d’autres commentaires. 

Géopolitique : commentaires

Les pays occidentaux commencent à réaliser qu’ils persistent dans l’erreur consistant à soutenir l’Ukraine qui depuis 2014 bombarde systématiquement les populations civiles sans défense du Donbass. Elles n’ont que deux défauts aux yeux du gouvernement de Kiev, être russophones et pratiquer la religion orthodoxe. Après 20000 morts la Russie a réagi malgré une multitude de tentatives de médiation avec les accords de Minsk que ni l’Allemagne ni la France n’ont fait respecter. L’inertie coupable de ces deux pays était télécommandée par Washington et l’OTAN. Autant l’Allemagne que la France n’ont pas mesuré les conséquences d’une intervention de la Russie pour sauver un peuple frère. On ne peut que constater que ces deux pays sont dirigés par des marionnettes animées par la main de Washington qui a tout de suite vu que le conflit ukrainien était une guerre par procuration qui ne les concernait pas directement et également que l’opportunité d’affaiblir l’économie européenne pour mieux la contrôler était une aubaine.

Les gesticulations insignifiantes du philosophe en chemise blanche n’y feront rien. Ce triste individu devrait relire l’histoire et il découvrirait peut-être l’ « inconscient » de l’Histoire dont il prétend incarner le concept. La « guerre de 1936 » comme l’appellent les Espagnols présente des similitudes troublantes avec les évènements d’Ukraine. Après avoir massacré allègrement et par idéologie des dizaines de milliers d’ecclésiastiques et de grands propriétaires terriens, dévastant ainsi le patrimoine millénaire de leur pays en brûlant des bibliothèques contenant des manuscrits datant d’avant la découverte de l’Amérique, les démocraties occidentales bien-pensantes ont aidé ces républicains criminels en leur fournissant des armes et en les aidant humainement avec les brigades internationales. L’armée espagnole a réagi comme il fallait le faire : rétablir l’ordre, et ce fut la guerre civile destructrice et meurtrière qui s’ensuivit.

Aujourd’hui en Ukraine c’est l’armée russe appuyée par les milices russophones du Donbass qui remet de l’ordre dans ce pays dirigé par des nationalistes extrémistes qui se moquent des droits les plus élémentaires des citoyens, outre la corruption omniprésente à tous les niveaux qui y règne. L’armée levée par Franco était espagnole et non pas étrangère et elle a rétabli l’ordre dans son pays. L’armée russe s’est arrogé le droit de rétablir l’ordre dans la partie russophone de l’Ukraine, un droit certes contesté par les Occidentaux mais pour abonder dans cette comparaison avec la « guerre de 1936 » derrière que droit les belligérants occidentaux s’appuyaient-ils pour intervenir en Espagne ?

BHL a oublié l’histoire. C’est un pseudo-philosophe de théâtre, il me fait penser à Zelinsky, un bouffon ! Il parle de l’inconscient de l’histoire mais il ne comprend pas un mot de ce qu’il écrit. Triste France qui a suivi cet idéologue de pacotille pour détruire la Libye. Les politiciens français sont eux-mêmes devenus des bouffons. Je commence à haïr mon pays natal et c’est bien triste …

À voir absolument sur Rumble ou Odyssée avant qu’l ne soit trop tard

Il paraît que le gouvernement français censure Rumble. Il est vrai que la France n’est plus une démocratie depuis … depuis une demi-douzaine d’années. Elle est gouvernée par une mafia de politiciens constituée d’incompétents qui n’ont qu’un objectif : s’en mettre au maximum dans les poches et en suivant les directives d’Ursula et de Klaus. Dans quelques années seulement la France sera complètement ruinée et les Français seront dans la misère.

La seule alternative qui reste est la révolution … 

https://rumble.com/v1teoso-librez-linfo-7-avec-xavier-moreau-10.11.22.html

Réflexions géopolitiques

En ce jour du 11 novembre célébrant la fin de la première guerre mondiale il m’a paru opportun d’écrire quelques remarques sur l’actualité géopolitique du moment. Nous sommes encore le 10 novembre en Polynésie et il est 9h50 du matin à l’heure où je termine la rédaction de ce billet.

Alors que la Russie fait croire aux Occidentaux qu’elle s’enlise dans un conflit qu’elle ne maîtrise plus, les Américains songent sérieusement à entrer en conflit direct avec la Chine avant que ce que pays n’ait acquis la maîtrise des mers en construisant en série des croiseurs, des porte-avions et des sous-marins. En Ukraine le commandement militaire russe a préféré se retirer de la rive gauche du Dniepr en aval du barrage de Novaya Kahovka que le régime de Kiev menace de faire sauter. Une telle éventualité submergerait toute la région en aval du barrage par une vague de 4 mètres de haut, y compris la ville de Kherson mais, pire encore, priverait d’eau la péninsule de Crimée. Si le régime nazi et corrompu de Kiev que les Occidentaux soutiennent sans état d’âme, un peu comme Pétain soutenait Hitler, prenait le risque de bombarder ce barrage je donne peu de chance de survie aux principales villes d’Ukraine occidentale ainsi qu’aux infrastructures de ce pays encore opérationnelles.

Les Occidentaux fournissent en armes l’Ukraine nazie, armes payées par les contribuables. Ils seront directement responsables devant le monde entier de leurs mensonges et de leurs faits de guerre. Les Occidentaux, je veux dire plus précisément l’Union européenne dont deux des principaux pays s’étaient engagés à faire appliquer les accords de Minsk-2, ont failli en raison des pressions américaines. Ils sont directement responsables de l’aggravation inévitable maintenant du conflit dans tout le territoire ukrainien. L’Europe est un ramassis de peuples sans âme asservis par les Etats-Unis et ils sont incapables de réagir positivement à ce conflit qui se déroule à leur porte. Aucun des hauts responsables politiques européens ne peut comprendre que l’OTAN ne sert que les intérêts du complexe militaro-industriel américain, que c’est une organisation mafieuse qui ne respecte pas les peuples et leur volonté. De Gaulle avait très bien compris ce problème, mais où se trouve un homme de la stature visionnaire de De Gaulle aujourd’hui ?

Quant aux velléités belliqueuses des USA à l’égard de la Chine il faut se souvenir que les Américains n’ont jamais gagné une seule des guerres qu’ils avaient eux-mêmes fomenté depuis la fin de la seconde guerre mondiale, encore faut-il être honnête car ce ne sont pas les Gis qui ont vaincu Hitler mais bien l’armée rouge. Après avoir tout fait pour rapprocher la Chine de la Russie ces dernières années, au cas où les Américains décidaient d’entrer en conflit avec la Chine il y a fort à parier qu’immédiatement la Russie aidera les Chinois en leur fournissant leur arme imparable que constituent les missiles supersoniques, arme que ne possèdent pas les Américains. De même que les sanctions contre la Russie se sont retournées catastrophiquement contre leurs promoteurs, de même des sanctions contre la Chine mettraient en péril des pans entiers des économies occidentales, y compris américaines.

S’en prendre à la Russie par Ukraine interposée a été une grave erreur des Occidentaux, faire de même avec la Chine en avançant comme prétexte Taïwan sera une erreur beaucoup plus dommageable tant pour les Occidentaux que pour le reste du monde.

Enfin pour conclure ces réflexions il me paraît inconcevable qu’un pays nucléarisé, les 5 membres du Conseil de Sécurité auxquels il faudrait ajouter l’Inde, le Pakistan et Israel, ose « tirer » le premier sur son ennemi avec une arme nucléaire car ces pays le savent : en quelques heures ce serait la fin du monde. Et c’est très simple à comprendre : il y a dans le monde environ 5000 armes nucléaires opérationnelles d’une puissance dévastatrice 50 à 100 fois supérieure à celle d’Hiroshima …

L’Ukraine vue par Michel Collon, journaliste belge

Dans la communauté des journalistes francophones Michel Collon se distingue par sa prise de conscience de la manipulation journalistique après une longue période de sa vie comme membre du parti communiste-léniniste belge. Au cours de cette période il découvrit les mensonges et les manipulations du parti communiste de l’Union soviétique à la suite de la chute du mur de Berlin. Cette prise de conscience, certes tardive, le conduisit à se spécialiser dans la propagande de guerre et la désinformation médiatisée par les grands canaux d’information occidentaux appartenant à des milliardaires et, ou, subventionnés par les Etats. Il a donc créé un site spécialisé dans la réinformation, « Investig’Action » dans lequel lui-même, ou ses interlocuteurs, recoupe les informations disponibles, les analyse minutieusement et découvre le plus souvent que les peuples sont soumis en permanence aux mensonges des Etats et manipulés par une propagande sophistiquée dont l’un des objectifs est par exemple de justifier l’entrée en guerre d’un pays contre un autre. Le cas du Kosovo l’a particulièrement mobilisé. Au cours de cette guerre entièrement organisée par une propagande forcenée de la part des Etats-Unis et de l’OTAN, fait avéré grâce à l’envoi d’une équipe indépendante d’observateurs civils sur place qu’il organisa lui-même. Il a ainsi renforcé son opinion sur l’aspect malsain et mensonger de la propagande de guerre.

Comme on pouvait s’y attendre il est qualifié de complotiste et c’est la raison pour laquelle j’apprécie beaucoup les analyses de ce journaliste. Je conseille vivement aux lecteurs de mon blog qui sont restés fidèles de voir cette intervention de Michel Collon dans laquelle il décortique, tel un horloger démontant une montre pièce après pièce, les évènements d’Ukraine. Je voudrais ajouter, en tant que complotiste moi-même, et j’assume mes prises de position, que le combat des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne contre la Russie (il ne plus se voiler la face) a deux finalités. L’une consiste à occuper l’opinion publique empêtrée dans des difficultés du quotidien qui n’ont pas de solution : inflation à deux chiffres, pénuries alimentaires, troubles sociaux quotidiens qui sont occultés par la presse papier ou télévisuelle, lassitude des citoyens qui craignent dans un proche avenir d’être traités comme des animaux d’élevage, je pense au cheptel bovin muni d’étiquettes jaunes aux oreilles, selon les théories totalitaristes d’un Klaus Schwab appliquées par plus de 40000 membres de la caste des décideurs politiques formatés par le Forum Économique Mondial. Les manifestions violentes, meurtres et pillages quotidiens tant en Amérique du Nord qu’en Europe sont occultés par ces médias aux ordres.

Seuls importent des sujets comme l’agression de la Russie contre ce pauvre pays sans défense qu’est l’Ukraine, le « réchauffement climatique », les coraux, les tortues marines et l’injection mortelle d’ARN à des nouveaux-nés pour protéger les « vieux ». Heureusement que grâce à un journaliste courageux comme Michel Collon il est encore possible de s’informer et éventuellement, si on possède encore un soupçon d’esprit critique de se faire une opinion.

Si vous voulez tout savoir sur la genèse du conflit ukrainien 

Il vous suffit de regarder ce brillant exposé d’une diplomate russe par le site LivreNoir.

Toujours aux Marquises qu’il me semble de plus en plus improbable de m’en éloigner, je laisse le temps s’écouler avec délectation. Je ne ferai donc aucun commentaire au sujet de cette émission et ceci d’autant plus qu’il n’y a rien à en débattre. Katya Kopylova, diplomate russe :

Analyse géopolitique depuis le milieu de nulle part.

La première fois que je suis venu ici visiter l’archipel des Marquises, il y a plus de 25 ans, je savais que cet endroit était entouré dans toutes les directions par l’immense étendue de l’Océan Pacifique. Chili, Mexique, Alaska, Japon, Indonésie, Australie et Nouvelle-Zélande se trouvent à plus de 5000 kilomètres. C’est peut-être la raison pour laquelle je m’y trouve aujourd’hui, loin des tourments et des dangers qui guettent l’Europe et qui pourraient se terminer par une destruction de l’humanité. D’aussi loin de tout les Marquisiens peuvent raisonnablement espérer échapper à cette auto-destruction de l’humanité. Mais dans l’immédiat il faut garder quelque espoir ; les armes nucléaires dont disposent les puissances siégeant au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, une appellation ironique s’il en est, savent qu’un conflit nucléaire est synonyme de disparition de l’espèce humaine car chaque petite ogive destructrice correspond à 50 fois celle qui détruisit la ville d’Hiroshima en 1945. Il est ainsi peu probable que la guerre en Ukraine dégénère en conflit thermonucléaire, du moins on peut l’espérer.

Ce conflit organisé de longue date par les Etats-Unis, depuis 2014, n’a qu’un seul objectif : affaiblir l’Europe et prendre ensuite sans coup férir possession des immenses ressources naturelles de la Russie, une fois affaiblie également et exsangue en raison du conflit ukrainien. Se croyant les maîtres du monde les Américains ont pourtant échafaudé un mauvais plan. Leur politique hégémonique a rapproché la Russie de la Chine et aussi de l’Inde, de l’Iran, du Brésil … , des pays qui n’acceptent plus la suprématie du dollar US et dénigrent l’euro. À cette situation s’ajoutent les décisions suicidaires prises par les gouvernements européens et la Commission de Bruxelles afin d’imposer une transition énergétique pour aller vers le chaos, une agriculture sans intrants de synthèse pour aller vers la famine et une lutte illusoire contre le réchauffement du climat pour appauvrir toute la population. Allez demander aux dirigeants chinois, indiens ou brésiliens ce qu’ils pensent de ces lubies occidentales, ils répondront qu’ils ne se sentent pas concernés et qu’ils s’en moquent.

Cette politique doit répondre aux critères ESG mis en place sous la pression des organisations non gouvernementales de défense de l’environnement gravitant autour des instances européennes qu’il s’agisse de la Commission, du Parlement et de la Banque centrale. Le sort de l’Europe se joue dans les couloirs de ces organismes dans le plus pur mépris du bien-être des peuples. Depuis la crise économique de 2008 exportée par les Etats-Unis vers les autres pays occidentaux pour qu’ils paient la note laissée par les spéculateurs de Wall Street et de la City les assouplissements quantitatifs tant de la Banque centrale européenne que de la FED ont provoqué l’inflation à deux chiffres que subit l’Europe aujourd’hui et le conflit ukrainien n’a été qu’un élément amplificateur de cette désastreuse gestion. À ces erreurs d’appréciation s’est ajoutée la mise en place des critères ESG qui ont détourné les investisseurs vers d’autres pays peu ou pas corrompus par l’idéologie environnementale occidentale. Et c’est ainsi que l’épicentre économique mondial s’est déplacé vers l’Asie. L’Inde, la Malaisie, l’Indonésie, le Vietnam connaissent des croissances économiques à deux chiffres alors qu’une profonde récession atteint tous les pays occidentaux en particulier européens. Et ce n’est que le début d’un long “hiver économique” qui durera plusieurs années avec un euro déprécié qui aggravera cette récession.

Asservie par les Etats-Unis économiquement et dirigée en réalité par les hautes instances de l’OTAN qui ont entrainé les pays européens membres de cette organisation aux visées hégémoniques à intervenir en Serbie, en Irak, en Syrie, en Afghanistan et maintenant en Ukraine dans des conflits qui ne les concernaient pas, les Européens ne peuvent que s’en prendre à leurs dirigeants. À la faveur de la douloureuse récession accompagnée de pénuries énergétiques, alimentaires ainsi qu’une chute spectaculaire du pouvoir d’achat de tous les peuples européens, il est urgent que ces derniers prennent conscience que depuis la fin de la deuxième guerre mondiale ils ont été bernés par les Américains avec leur complice britannique. Il faut que les peuples européens se réveillent et expulsent ces esclavagistes qui n’ont jamais cessé de traiter les autres peuples de vulgaires animaux …