C’est à n’y rien comprendre …

Capture d’écran 2018-02-14 à 11.54.27.png

À quelques jours d’intervalle deux informations contradictoires ont fait le tour du monde. D’une part la montée inexorable des eaux océaniques en raison du réchauffement climatique risque de submerger de vastes concentrations urbaines comme Hong-Kong (illustration via ats) ou encore New-York, Dacca, Lagos et une grande partie de Tokyo. Parallèlement, alors que depuis des décennies les « spécialistes » prévoyaient la disparition des Maldives et des atolls du Pacifique Sud, une étude parue dans la revue Nature ( doi : 10.1038/s41467-018-02954-1 ) décrit l’augmentation des terres émergées des atolls de l’archipel de Tuvalu entre 1971 et 2014.

Capture d’écran 2018-02-14 à 11.52.32.png

Sans autre commentaire.