Il faut adapter le régime alimentaire avec l’âge …

Capture d’écran 2016-07-17 à 13.16.53.png

Selon le Docteur Caroline Apovian, Professeur de médecine pédiatrique à l’Université de Boston, notre masse musculaire décline après 30 ans de 1 % par an. C’est inexorable et le métabolisme général diminue parallèlement. Cette diminution est plus marquée chez les femmes qui produisent très peu de testostérone, une hormone dont l’un des rôles est d’être un anabolisant favorisant une certaine stabilité de la masse musculaire chez les hommes. Par voie de conséquence il faut plus d’efforts physiques aux femmes pour éviter que leur organisme, compte tenu de cette diminution du métabolisme basal, n’accumule pas de graisses inutiles. Comme si ça ne suffisait pas la production par l’hypophyse d’hormone de croissance diminue également après la trentaine.

Après 40 ans la situation est loin de se stabiliser. C’est l’âge durant lequel on prend conscience d’une dégradation évidente de la silhouette mais aussi de la souplesse de la peau et également de la masse musculaire. Tous les efforts pour perdre par exemple du poids doivent être constants car tout relâchement dans la discipline que l’on s’impose aboutit à une rapide reprise de poids, l’organisme traversant en effet une période d’adaptation critique, en particulier et encore une fois, chez les femmes à l’approche de la ménopause. Statistiquement le début de la ménopause se situe aux alentours de 51 ans et le processus peut durer entre deux et dix ans, selon des études réalisées à la Mao Clinic. La cinquantaine est donc critique chez les femmes. Non seulement la masse musculaire a tendance à diminuer mais la solidité du squelette également, ce qui n’est pas le cas chez les hommes car ils vivent une transition hormonale beaucoup plus progressive.

Selon le Docteur Apovian, il est critique de surveiller la balance alimentaire lors des quarantaine et cinquantaine en s’efforçant de diminuer les rations riches en sucre tout en enrichissant le régime alimentaire avec des produits carnés et du poisson. Cette spécialiste recommande aussi de moins manger et de manger seulement à heures fixes sans oublier les exercices physiques réguliers. Encore une fois le corps médical n’a rien inventé mais s’efforce de rappeler quelque sagesse pour préserver sa santé …

Source : dailyburn.com