Commentaire suite au dernier billet : « Crise climatique : etc. »

Il y a deux manières d’exploiter les données satellitaires relatives aux températures de surface des océans, les seules parfaitement fiables et disponibles auprès de la NASA et la NOAA pour tout public.

D’abord une droite de régression (en rouge) qui n’a pas une grande signification. Cette régression, si tant est qu’on puisse en calculer une de manière satisfaisante, fait état d’un réchauffement monotone et continu.

Capture d’écran 2017-11-30 à 17.03.08.png

Si on examine dans le détail les données de la NOAA on peut faire apparaître divers sauts de température au cours du temps depuis 1970 jusqu’à nos jours, 1970 étant la première années de disponibilité des données satellitaires. Depuis 1998 environ les variations de température se sont stabilisées et en effectuant une telle analyse on peut même dire qu’il existe une légère tendance à la baisse. Le débat reste donc ouvert.

Source : WUWT