Petite histoire de téléphone

On parle dans les cercles d’initiés et de non initiés d’intelligence artificielle. J’en ai dit un mot sur ce blog : ce terme est une mauvaise interprétation du mot anglais « intelligence ». On devrait plutôt dire « traitement artificiel de l’information » à l’aide d’algorithmes créés dans ce but et capables de prendre en charge des milliards de données en un temps très court, ce que le cerveau humain est incapable de faire, encore que …

Quand je pianote sur le clavier de mon ordinateur, mes muscles travaillent, mes yeux suivent le texte (pas mes doigts puisque je ne regarde pas le clavier) mais d’autres muscles maintiennent mon corps, je respire, j’écoute ma musique préférée et mon nez est réceptif à toute odeur suspecte ou familière, donc mon cerveau est assailli par toutes sortes de données, les traite en temps réel et de ce fait il fonctionne à plein régime en « bonne intelligence » puisque je ne suis pas encore atteint par la maladie d’Alzheimer.

À mon âge si tant est que je puisse encore faire progresser mon intelligence c’est alors au sens anglo-saxon du terme : j’accumule des informations pour écrire un petit billet sur mon blog ou elles proviennent de la lecture des ouvrages d’Emmanuel Todd comme le gros pavé « L’origine des systèmes familiaux » que je viens d’entamer.

Mais il y a une autre origine qui m’a fait croire que j’étais devenu plus intelligent et elle paraîtra tellement triviale pour mes lecteurs que j’ai trouvé opportun de la narrer. J’ai donc changé de logement il y a maintenant une dizaine de jours et j’avais alerté la compagnie de téléphone pour que le changement de ma ligne internet et de téléphone fixe soit effectué rapidement. Je suis toujours telle soeur Anne, j’attendais que l’entreprise privée en charge de cette basse besogne veuille bien m’avertir sur mon téléphone portable de sa visite. Ce qui fut fait le 31 décembre à l’aide d’un robot vocal mais le service n’était pas disponible avant le prochain vendredi.

Un changement de domicile avec ligne de téléphone physique, je connais, consiste à repérer la ligne à l’aide d’un appareil spécial, se mettre en contact avec un technicien dans le central téléphonique et lui signifier quel changement de connexion il doit effectuer. Pour changer de numéro de téléphone mobile, c’est pire encore. J’ai fait cette opération il y a quelques mois et la compagnie de téléphone, Movistar en l’occurence, m’a mis en demeure d’acheter un nouveau téléphone mobile et comme j’ai choisi un iPhone la société de téléphone s’est grassement rémunérée avec la marge réalisée sur la vente d’un tel équipement.

Il y a quelques jours encore, toujours sans internet, je suis allé manifester ma mauvaise humeur croissante auprès de l’idiote qui s’occupe des clients dans la petite agence locale de la compagnie de téléphone. Elle ne s’est même pas confondue en excuses en raison de ce retard mais elle m’a simplement expliqué qu’en période de fêtes de fin d’année – ici en Espagne les fêtes se prolongent jusqu’aux Reyes Magos, les rois mages – tout était compliqué car le temps était plus ou moins figé. Ici aux Canaries il est figé : frais le matin avec 17 degrés environ, ensoleillé et chaud l’après-midi avec un ciel bleu profond et de nouveau frais le soir, plutôt frais à mon goût.

Je me suis souvenu (ce n’est pas de l’intelligence, mais simplement de la mémoire comme pour les chevaux et les chiens que l’on croit intelligents) que je pouvais peut-être utiliser mon téléphone portable pour me connecter à internet. Mais comme je n’y connais strictement rien j’ai fait appel au seul ami qui me reste ici, un Français, pour me remonter le moral en configurant mon téléphone portable afin de m’en servir comme accès à internet pour éviter de tomber dans une profonde dépression. Il a effectué l’opération en moins d’une minute et je suis donc à nouveau « connecté » depuis maintenant plusieurs jours comme mes lecteurs ont pu le constater. Il faudra cependant que je limite mes investigations sur la toile et surtout ne pas abuser de « streaming » comme par exemple des « vidéos » de conférences sur « Youtube » sous peine d’être lourdement taxé. Il ne faut pas croire que les compagnies de téléphone sont des philanthropes, ben voyons. Ce samedi matin, donc encore en 2018, constatant que seul mon Macbook était connecté j’ai finalement trouvé comment établir également la connexion pour mon iMac. Je me suis senti d’un coup « plus intelligent 2.0 ». Il me reste à apprendre maintenant les finesses d’utilisation de mon iPhone … mais c’est une autre histoire parce que j’utilise très rarement mon téléphone portable. Que mes lecteurs se rassurent je n’ai fait aucune publicité intentionnelle pour la firme à la pomme et ce n’est pas elle qui m’a rendu plus intelligent ni naturellement ni, encore moins, artificiellement …

Nouvelles du Japon : la haute technologie c’est aussi pour hier …

Capture d’écran 2018-05-15 à 08.26.39.png

Le Japon fut l’inventeur du « fax » pour remplacer les télex et contrairement à ce que l’on aurait tendance à croire beaucoup de Japonais utilisent encore ce type de machine qui peut sembler maintenant désuète. Dans pratiquement toutes les maisons il y a toujours un combiné téléphone-fax. Plus extravagant et la remise au goût du jour des vieux téléphones à cadran à la suite d’une petite modification électronique interne pour les nostalgiques seulement …

L’illustration en est la preuve : mon petit-fils en communication avec le smartphone de sa mère. À propos de smartphone c’est aussi le Japon qui l’a inventé au début des années 2000 pas celui de Nokia avec un micro-clavier qui nécessitait des pattes de mouche pour pouvoir écrire un mot mais le « vrai smartphone » à écran tactile d’aujourd’hui. Je me souviens qu’il y a plus de 10 ans les clients des trains (je ne dis pas usagers je trouve ce terme utilisé en France sinon humiliant du moins inapproprié) et des métros à Tokyo utilisaient déjà leur téléphone cellulaire pour payer leur transports en commun. Les entreprises japonaises n’ont malheureusement pas compris la portée extraordinaire de leur invention et ont laissé la Corée et les USA en profiter …

Au pays des mangeurs de bananes

Les îles Canaries, outre le tourisme, vivent de la production de bananes, une culture subventionnée par l’Europe et qui énerve les trois sœurs américaines Del Monte, Chiquita et Dole qui monopolisent de fait le marché mondial de la banane. Pour mémoire, la banane est le premier fruit produit et commercialisé dans le monde en volume et en valeur, bien avant les agrumes toutes confondues. Si je réside depuis 6 ans aux Canaries ce n’est pas pour manger des bananes tous les jours – j’ai essayé, c’est fou comme on prend vite du poids avec deux bananes quotidiennes – mais pour profiter d’un climat unique au monde. Pas tout à fait unique, les climats de Los Angeles, de Walvis Bay ou Perth s’en rapprochent pour les mêmes raisons, l’upwelling et un régime d’alizés soutenu ou la présence d’un courant froid à proximité des côtes.

Mais choisir une certaine douceur de vivre a sa contre partie. Les mangeurs de bananes (sobriquet pour classer les Canariens parmi les autres Espagnols) sont vraiment nonchalants et dans la vie de tous les jours il est parfois difficile de supporter cette lenteur …

J’ai déménagé quand je me suis rendu compte qu’il était inutile de confondre un chien aboyant sur un balcon avec un moulin à vent, en d’autres termes il est admis et légal de faire du bruit de 8 heures du matin à 22 heures. Le problème connexe a été le transfert de ma ligne ADSL couplée à un téléphone fixe. Quatorze jours d’attente pour voir arriver un technicien qui s’est contenté de brancher un fil et est reparti sans vérifier si tout était en ordre. Je me suis rendu compte un peu par hasard trois jours plus tard que mon téléphone fixe ne fonctionnait pas. Dans ce pays comme beaucoup d’autres le propriétaire des lignes téléphoniques est le survivant souvent privé de l’ancienne compagnie étatique qui avait en charge le téléphone, en l’occurrence Telefonica qui s’appelle maintenant Movistar. La ligne est louée au FAI à qui j’a fait appel, Orange pour ne pas le nommer. Et Movistar fait des ennuis à Orange en allongeant les délais de connexion jusqu’à décourager ses clients. Bref, ce matin, je suis retourné dans la boutique Orange la plus proche et la fille qui m’a accueilli un sourire figé aux lèvres puisque je l’avais menacé de faire un procès à Orange m’a expliqué que la lenteur n’était pas de son fait mais que promis et juré sur la tête de la Madone, j’aurai le téléphone avant le 28 février !

Après lui avoir demandé si elle était Canarienne et qu’elle m’eut répondu qu’elle était originaire de Buenos-Aires, je me suis moqué des mangeurs de bananes … Nous avons ri de concert.

Mangez des bananes, c’est bon pour la santé, mais avec modération.