La révolution féministe et le pouvoir de séduction : apologie du téton !

1795

Les femmes sont toutes séduisantes et elles le savent très bien. Elles usent et parfois abusent de ce pouvoir en le manifestant par une multitude de petits détails les plus imperceptibles ou au contraire tellement évidents qu’ils peuvent faire miauler jour et nuit une compagnie de matous. L’image est déplacée car ce sont les chattes qui pleurent la nuit à la recherche du mâle qui va soulager leur désir. Bref, ne nous égarons pas et revenons à un signe évident de séduction qui assura le succès de nombreuses suffragettes et starlettes dans les années 60-70. Je veux parler du pouvoir attractif des tétons. Aux alentours de ces années 70 apparurent les mouvements féministes et la mode du téton arrogant et opulent disparut avec une infinie tristesse. Encore une fois je ne parle pas du sein, de la poitrine, des wonder-bra, des prothèses siliconées ou gonflées à l’hélium, pas du tout, je parle du téton, autrement dit du petit bout du sein que le bébé nouveau-né se réjouit de pouvoir sucer. Puisque les soutien-gorge ont tendance à effacer l’arrogance de ce petit bout de chair molle, les modistes, jamais en manque d’inspiration, inventèrent vers 1970 le « nipple-bra », littéralement le soutien-gorge à tétons et l’effet est spectaculaire :

Capture d’écran 2015-05-05 à 10.32.05

Il n’y a qu’à contempler cette photo de Farrah Fawcett pour se rendre immédiatement compte qu’il y a ce petit détail franchement érotique mais pourtant anodin et naturel modifiant totalement la perception que n’importe quel homme peut avoir de cette star devant une telle photo évocatrice :

Capture d’écran 2015-05-06 à 17.09.35

Je me demande bien pourquoi les féministes se sont insurgé devant cette « instrumentalisation », selon elles, du corps de la femme dont la beauté et l’harmonie n’ont jamais cessé d’inspirer des milliers de peintres et de sculpteurs. Quoi de plus beau que le corps d’une femme ? Rodin n’a-t-il pas osé sculpter celui d’une vieille femme, La Vieille Haulmière, après avoir patiné la sublime Eve effarouchée devant sa nudité dévoilée au Maître. Ce sont deux femmes, toutes deux débordantes de beauté. Et pour une lamentable histoire de tétons les féministes on décrété que ceux-ci ne devaient plus transparaître à travers le moindre vêtement.

Capture d’écran 2015-05-06 à 19.06.12

Quelle tristesse !

Billet inspiré d’un article paru dans le Guardian (Jessica Valenti), Celle qui fut la Belle Haulmière (photo Musée Rodin)

Les signes extérieurs de séduction (scientifiquement prouvés)

Je suis tombé (en réalité je ne suis pas tombé au sens littéral du terme puisque j’étais assis devant mon MacBook) sur un article fort intéressant dans Businessinsider « Les douze raisons scientifiquement prouvées de plaire au sexe opposé ». Le « scientifiquement prouvé » m’a accroché et je n’ai pas pu m’empêcher, en ce jour de célébration de la vierge noire à Candelaria au sud de Santa Cruz qui, pour les Canariens et les touristes venus de la péninsule, est une bonne occasion de se goinfrer de toutes sortes de trucs excellents pour maintenir son indice pondéral corporel à un niveau élevé, de faire quelques commentaires très personnels sur cet article. Premier point les dents : elles doivent aussi blanches que possible et régulièrement espacées et selon les scientifiques de l’Université de Leeds, l’équivalent animal d’une parfaite dentition est la queue du paon en termes d’attractivité. Peu de chances pour ma part, les 37 kilomètres de cigarettes que j’ai déjà fumé ont irrémédiablement terni la blancheur plus blanche que blanche de mes dents. Le deuxième signe attractif est la qualité apparente de la peau que l’on peut parfaire en mangeant quotidiennement des fruits et des légumes parce qu’ils contiennent des anti-oxydants et toutes sortes d’autres bonnes choses comme des beta-carotènes, du lycopène et bien d’autres phénols bénéfiques, suivez mon regard : une peau colorée d’un soupçon de rose sur fond légèrement carotte et on est irrésistible et c’est valable aussi bien pour les femmes que pour les hommes. J’ai beau me regarder dans un miroir, j’ai la peau du visage ravagée par la clope et le soleil. Le sourire, on le sait très bien : sourire fatigue le visage beaucoup moins qu’une mine renfrognée. Si on fait la gueule on n’a aucune chance de séduire selon une très sérieuse étude. On le savait déjà. Pour les hommes, en revanche, un air un peu mystérieux voire méchant est plus attractif que le mec souriant et de bonne humeur, le genre Alain Delon sérieux plutôt que le genre rigolard Belmondo. L’attitude d’une fille (femme) genre ingénue un peu éméchée attirera l’attention beaucoup plus facilement que la femme lucide et calme même si ce n’est qu’un jeu éphémère du chat et de la souris. Pour les hommes, barbe ou pas barbe ? Telle est la question, mais selon encore une étude très sérieuse, la barbe serait un signe extérieur d’autorité et de statut social élevé, rien que ça. Je continuerai donc à laisser ma barbe pousser n’importe comment surtout par fainéantise. Pour le rouge à lèvre, c’est selon une étude réalisée à l’Université de Manchester la couleur rouge qui l’emporte. Les lèvres sont la deuxième partie du visage intensément détaillée par le séducteur après le regard et la coiffure. L’homme qui paraît difficile à séduire est encore plus attirant et excitant que celui qui montre clairement qu’il est prêt à craquer dans la minute qui suit le premier échange de regards. L’alphabet a aussi son effet. Un gros T noir sur un tee-shirt blanc rend l’homme plus attractif. J’arbore de temps en temps un tee-shirt avec un gros kanji rouge qui signifie N°1 mais personne ne comprend, à ma grande déception, que je suis un mâle alpha qui se dissimule … Les femmes avec une voix légèrement grave ou même légèrement rauque n’ont aucune chance de séduire, qu’elles adoptent un ton « haut perché » et elles seront certaines de leur succès, mais pas avec moi, ça me fait curieusement siffler les oreilles. Les hommes stressés mais qui savent gérer leur stress ont plus de chance de séduire car ils ont un patrimoine génétique plus favorable et donc pouvant être avantageusement transmis à une descendance éventuelle selon une étude très sérieuse parue dans les Proceedings de la Royal Society que je n’ai pas lu. Enfin, le top de ces études, proposez à celle que vous voulez séduire un trip en roller-coaster (montagnes russes ou grand-huit en français) et selon votre attitude virile (vous les hommes) vous aurez toutes les chances de séduire celle sur qui vous avez focalisé votre attention. Pas pour moi, j’ai horreur des roller-coasters, et pour les autres raisons que j’évoquais je suis donc condamné à la solitude !