Sarkozy ressort ses fantasmes et traine ses casseroles

Capture d’écran 2016-11-17 à 08.33.59.png

Pour avoir le privilège de publier un article en une du Financial Times, le candidat au trône de l’Elysée s’est fendu d’un article fourre-tout sur le Brexit, le rôle de la Commission Européenne qui doit être réformée et enfin l’idée d’un plan Marshall pour l’Afrique afin de limiter l’immigration vers l’Europe. Il est bien normal que ce monsieur s’inquiète de l’Afrique (du Nord) lui qui est le complice sans remords aucuns de l’assassinat de Khadaffi et de la destruction de la Libye avec Hillary Clinton. À ce sujet d’ailleurs Sarkozy n’avait-il pas quelque chose à se reprocher, du genre financement par la Libye de sa campagne électorale de 2007, une sombre affaire qui ne sera peut-être jamais élucidée. Bref, l’empressement du chef de l’Etat français à bombarder la Libye et supprimer le Colonel, devenu soudainement très encombrant, aux côtés des Américains me conduit à douter de l’innocence du petit Nicolas.

Pour ne pas créer de remous dans l’Hexagone en cette période préélectorale Sarkozy a mentionné l’Afrique sans trop de précisions, et pour cause.

La bombe qui va éclater à la figure des Français n’est plus la Libye puisque c’est maintenant un champ de ruines disputé par des factions rivales de brigands financés par la CIA mais c’est l’Algérie et personne n’en parle ouvertement pour ne pas déranger les quelques trois millions et demi de français d’origine algérienne, selon les statistiques officielles qui n’ont d’officiel que ce que l’on veut bien leur faire dire. Une population double en nombre serait plutôt plus proche de la réalité. Impossible à ce sujet de trouver des statistiques précises. L’Algérie est tenue d’une main de fer par l’armée et la police et le pays est en voie de paupérisation en raison de la chute des cours du pétrole et du gaz : 5 millions de personnes adultes survivent avec moins de 2 dollars par jour. Plus de 60 % des moins de 25 ans, c’est-à-dire le tiers de la population en âge de travailler, soit environ 12 millions, sont sans emploi ou ne disposent que d’emplois précaires. De nombreuses familles vivent de la retraite d’un de leurs membres payée par la France et de transferts d’argent de la France vers l’Algérie via les membres de la famille. Le total de ces transferts s’élève à près de deux milliards d’euros par mois mais les statistiques sont également très incertaines sur ce dernier point.

L’Algérie n’est pas à l’abri d’une grave explosion sociale et le pays européen en première ligne pour recevoir un afflux d’immigrants totalement incontrôlable des anciens départements français d’Algérie, de par son passé de pays colonisateur, ce sera la France avec sa très importante minorité d’origine algérienne. Cet évènement est inéluctable quoiqu’en pense Sarkozy avec ce projet inepte de « plan Marshall » pour l’Afrique qui au passage ignore totalement les millions de chômeurs espagnols, italiens et grecs sans oublier les chômeurs français …

Sources démographiques : http://www.ifs.du.edu Université de Denver

Note : ce billet a été écrit avant le grand show télévisé de ce jeudi soir.

Attentat « terroristes » en France, Sarkozy et Hollande coupables de crimes !

Attentat « terroristes » en France

J’ai lu dans la presse en ligne et sur certains blogs des amalgames délirants au sujet de la cause des attentats qui ravagent la France à répétition. On accuse l’administration des prisons de laxisme et la population carcérale (60 % de détenus en France de confession musulmane) qui est endoctrinée de l’intérieur par des éléments financés par on ne sait pas trop qui. Il faut dire que nommer les pourvoyeurs de fonds des mosquées et des écoles coraniques françaises ferait désordre car ce sont des alliés de la France. Je pense aux émirats, au Qatar et à l’Arabie Saoudite. Mais il ne faut pas en parler …

La France, sous l’administration de Sarkozy s’est engagée en Libye aux côtés des Américains sans aucun mandat des Nations-Unies. Puis sous l’administration Hollande avec Fabius comme ministre des Affaires Etrangères, elle a remis une couche en bombardant avec encore les Américains des positions de « rebelles » en Syrie et en Irak, encore une fois sans aucun mandat officiel des Nations-Unies.

On s’étonne maintenant que les auteurs des attentats soient issus des banlieues défavorisées, que ce soient tout simplement des fanatiques, payés ou non par les pourvoyeurs de fonds du Moyen-Orient à qui la France vend les clubs de foot-ball et des joyaux immobiliers tant à Paris qu’à Vienne par exemple en ce qui concerne le Centre culturel français cédé par Fabius dans la plus pure opacité à je ne sais quel émirat arabe, on s’étonne et la presse main-stream fait alors des rapprochements plus que douteux sur la véritable cause des attentats qui ensanglantent les rue de l’Hexagone.

Les vrais coupables, les vrais criminels sont Sarkozy et Hollande avec leur politique étrangère hostile aux pays musulmans du Moyen-Orient et d’Afrique. Il faut rétablir la peine de mort par la guillotine dressée sur la place de la Concorde pour se débarrasser de ces criminels qui oeuvrent contre les intérêts de la France mais pour ceux des USA et de leur politique belliciste outrancière.

Si le monde agricole français est dans une grosse panade, c’est tout simplement parce que le gouvernement français a approuvé et suivi la politique de sanctions contre la Russie, mais non, il faut restructurer le monde rural. Jamais un ministre de l’agriculture dénoncera ouvertement la politique étrangère de la France qui est la cause directe de la paupérisation du monde agricole. C’est tout aussi criminel !

Enfin Hollande, laquais décérébré de la CIA et du Département d’Etat américain, a accepté le déploiement de fusées américaines à tête nucléaire sur le sol français, c’est une insulte au peuple français tout entier. En d’autres termes la France ne peut plus faire face à un ennemi venu de l’extérieur et s’en remet désormais à la protection des USA en acquiesçant la stratégie agressive américaine vis-à-vis de la Russie. C’est scandaleux !

Sarkozy et Hollande sont des criminels, ce sont eux les auteurs des attentats par personnes interposées …

MH 17, climat, Saddam Hussein : même combat, même complot ?

Seal_of_the_Central_Intelligence_Agency.svg.png

Personne n’entend plus parler de l’avion de Malaysia Airlines abattu dans l’espace aérien ukrainien et pour cause. Les Néerlandais qui payèrent un lourd tribut à cette « bavure militaire » n’ont toujours pas divulgué les renseignements fournis par les boites noires qui leur ont été confiées alors qu’elles auraient du être analysées par un organisme international indépendant, si tant est qu’il en existe un. Selon les renseignements qui sont aussi à la disposition des Hollandais, il se trouve que l’avion présidentiel russe se trouvait dans les parages 40 minutes après le vol MH 17 selon les contrôleurs aériens polonais. L’hypothèse qui fait donc surface est une erreur de la part de l’armée ukrainienne qui avait l’intention d’abattre l’avion du Président Putine probablement avec l’appui, ou l’injonction, de la CIA et qui, ne pouvant déterminer l’identité de l’avion, a tiré un missile Buk un peu au hasard.

La promptitude avec laquelle le secrétaire d’Etat John Kerry a affirmé détenir des preuves que c’étaient les Russes qui avaient abattu l’avion malais sème le doute dans les esprits car la « bavure militaire » ukrainienne devait être à l’évidence immédiatement couverte par de fausses informations. Curieusement les médias occidentaux ont soigneusement omis ce détail et les Hollandais sont aujourd’hui bien embarrassés par la patate chaude que leur a refilé Washington. Il ne faut pas se faire d’illusions, la CIA, le Pentagone et la Maison-Blanche ne divulgueront jamais la vérité et les Européens continueront placidement à se ranger du côté des USA, manipulés tels des marionnettes.

Les conséquences économiques des sanctions décrétées contre la Russie sont toujours immenses pour l’économie européenne, il n’y a qu’à constater les graves problèmes du secteur agricole français qui a perdu près d’un cinquième de ses parts de marché à l’export en étant privé de la Russie comme client. L’Europe qui ne dispose toujours pas d’une réelle autorité en matière de politique étrangère est et restera longtemps asservie aux décisions américaines n’ayant qu’un seul but, asseoir l’hégémonie américaine sur le monde.

Dans le même ordre d’idées la mascarade climatique peut être considérée comme une manoeuvre de Washington pour paupériser l’ensemble des économies du monde développé en les obligeant à investir massivement dans des domaines énergétiques dont on sait très bien qu’il n’en sortira rien de bon ni techniquement ni économiquement. Ces investissements dans les énergies renouvelables ou dites « vertes » sont faits en pure perte et n’ont comme seul but d’affaiblir les économies européennes. Le Congrès américain ne ratifiera jamais les accords de Paris, tout le monde le sait mais les Européens, subissant la pression du Département d’Etat américain, ratifieront ces accords et signeront également leur récession économique car une énergie au coût renchéri ne pourra qu’être un facteur pénalisant pour les économies.

Il est donc logique de considérer que la politique américaine pousse le plus de pays possibles à l’autoflagellation énergétique, la nouvelle arme économique que les USA ont minutieusement mis au point dans le seul but de préserver leur hégémonie économique. Et c’est l’Europe, première puissance économique du monde, qui est naturellement visée. Jamais la Chine, l’Inde ou encore la Russie ne ratifieront le traité de Paris sur le climat. L’Europe, asservie militairement, et donc politiquement par voie de conséquence, avec l’OTAN, se devait d’être également asservie économiquement avec le TTIP et la grande escroquerie climatique initiée, faut-il le rappeler, par les USA avec Al Gore en premier chef.

L’Europe, via l’OTAN, a été entrainée dans les conflits initiés par les USA au Moyen-Orient, conflits qui ne la concernaient pas. Il suffit de se souvenir des affirmations mensongères de la Maison-Blanche au sujet des stocks d’armes de destruction massive de Saddam Hussein ou encore des agissements anti-démocratiques du chef d’Etat libyen puis de Assad en Syrie. Chaque fois que les USA ont décidé d’un conflit armé dans la région, les Européens n’ont pas eu d’autre choix que d’abonder dans le sens du Département d’Etat américain, l’Union Européenne ne disposant d’aucune autorité diplomatique ou stratégique. Des premiers ministres anglais comme Tony Blair ou David Cameron ou encore le Président Sarkozy, marionnettes notoires de Washington, ont poussé le reste de l’Europe dans ces conflits, abandonnant toute autorité et, pire encore, toute dignité.

Enfin, une information passée largement inaperçue par les médias européens vendus à la propagande américaine laisse rêveuse. La FAS (Federation of American Scientists) a révélé que l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, la Hollande et la Turquie ont récemment accepté de voir stationner sur leurs territoires les nouvelles bombes nucléaires américaines B61-12 en parfaite violation du traité de non-prolifération des armes nucléaires que ces pays avaient pourtant ratifié en 1975. Il ne fait aucun doute que pour encore longtemps l’Europe restera une colonie américaine et tous les chefs d’Etat européens applaudissent …

Source partielle : Paul Craig Roberts

La France n’est plus que l’ombre d’elle-même …

 

Le 21 février 1966 le Général De Gaulle prononce un discours d’anthologie décisif qui va réorienter les politiques intérieure et étrangère de la France. Je cite les passages clé de ce discours :

« Des conflits où l’Amérique s’engage dans d’autres parties du monde, comme avant-hier en Corée, hier à Cuba, aujourd’hui au Viêt Nam, risquent de prendre, en vertu de la fameuse escalade, une extension telle qu’il pourrait en sortir une conflagration générale. Dans ce cas, l’Europe, dont la stratégie est, dans l’O.T.A.N., celle de l’Amérique, serait automatiquement impliquée dans la lutte lors même qu’elle ne l’aurait pas voulu ».

« Enfin, la volonté qu’a la France de disposer d’elle-même, volonté sans laquelle elle cesserait bientôt de croire en son propre rôle et de pouvoir être utile aux autres, est incompatible avec une organisation de défense où elle se trouve subordonnée ».
« Au total, il s’agit de rétablir une situation normale de souveraineté, dans laquelle ce qui est français, en fait de sol, de ciel, de mer et de forces, et tout élément étranger qui se trouverait en France, ne relèveront plus que des seules autorités françaises. C’est dire qu’il s’agit là, non point du tout d’une rupture, mais d’une nécessaire adaptation ».
En mars 1966 la France quitte l’OTAN.
En 1995, l’arrivée de Chirac, pourtant gaulliste convaincu, envisage de réintégrer la France dans l’OTAN. Mais la cohabitation avec les Socialistes repoussera cette décision qui ne sera matérialisée qu’en 2008 après le long combat atlantiste de Nicolas Sarkozy qui fait ami-ami avec Georges Bush Junior après son élection à la présidence de la République. C’est le début de la débandade de la politique étrangère française qui retourne sous le giron des néo-cons américains avec l’envoi de troupes en Afghanistan puis les « escalades » qu’on garde toujours en mémoire notamment l’intervention franco-américaine en Libye qu’on peut considérer comme l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire récente de la France.
Après Maurice Schuman qui fut ministre des Affaires Etrangères dans le gouverment de Raymond Barre puis Dominique de Villepin qui s’opposa à l’intervention américaine en Irak, la France n’a plus jamais eu de politique étrangère cohérente. Elle a choisi de laisser parler les armes sous la houlette des Américains. C’est un fait indéniable. Qu’avons-nous récolté ? Tout simplement le mépris et la haine des populations de tous les pays où se sont engagé militairement les Français conjointement avec l’OTAN et donc avec les Américains, en particulier au Moyen-Orient et dans des conditions hautement contestables.
Qui porte la responsabilité des attentats terroristes de la semaine dernière à Paris ? Nicolas Sarkozy, pour avoir réintégré l’OTAN. Qui est responsable de la crise économique actuelle en France et en Europe avec les sanctions imposées à la Russie par la Maison-Blanche à la suite des évènements d’Ukraine ? Sarkozy et son successeur Hollande.
Nous n’avons même pas le droit de nous plaindre ou de nous lamenter à propos de ces attentats – et il y en aura d’autres – car nous avons mis au pouvoir depuis des années par nos bulletins de vote des gens incompétents. En bref, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, seul le Général de Gaulle a su, de par son analyse visionnaire de la géopolitique, orienter la France dans une politique étrangère digne et efficace. Depuis, la France n’a fait que dériver dans la médiocrité et la servitude. Nous ne faisons que récolter les fruits sanglants des erreurs de nos politiciens … La France est devenue l’ombre d’elle-même.
http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00113/conference-de-presse-du-21-fevrier-1966.html

Billet d’humeur politique

Capture d’écran 2014-07-02 à 23.19.37

A propos de la garde à vue de l’ancien président de la République, j’ai mis un « r » majuscule mais à contre cœur, la France est devenue une véritable république bananière totalitaire et corrompue par le marxisme rampant qui mine les fonctions régaliennes de l’Etat. C’est le règne des copains du « parti », des membres du « syndicat », des inconditionnels de la lutte des classes, des arrangements revanchards et des combines politicardes obscènes. C’est vraiment triste de voir à quel point l’image de la France, vue de l’étranger, se dégrade jour après jour.

C’est bientôt la fin, ceux qui ont quelques sous sur leur compte en banque vont être tondus, en d’autres termes chypriotisés, les retraités (dont je fais partie) vont voir leur retraite sérieusement rabotée, les chômeurs vont très bientôt ne plus avoir droit à une quelconque allocation, les riches s’il en reste on déjà fui le navire et pendant ce temps-là on amuse la galerie avec des bassesses organisées par le syndicat notoirement gauchiste de la magistrature (voir le mur des cons) qui a gangrené cette corporation issue du régime de Vichy, on y revient, alors que celle-ci devrait au contraire être neutre …

Comme le dit très justement H16, ce pays est complètement foutu !

Gaz, OGMs et politique

Il est intéressant de noter que les politiciens utilisent systématiquement des prétextes fallacieux pour masquer les vrais problèmes qui menacent la France. Par exemple, le gouvernement français actuel, mais c’était exactement le même scénario avant l’arrivée de la gauche au pouvoir en 2012, a tergiversé pour augmenter le prix de l’énergie, gaz puis électricité, car il s’agit d’un point sensible et électoraliste. Il existe une instance officielle qui détermine le « vrai » coût du gaz et de l’électricité et depuis 2010 pour d’évidentes raisons bassement électoralistes autant Sarkozy que Hollande ont laissé les prix inchangés. Or, et j’en ai parlé dans un billet un peu avant le premier avril, le gouvernement a donc décidé une augmentation rétroactive de ces tarifs. Plus ubuesque on ne trouve pas parce que si un ménage aura quelques euros à payer chaque mois en sus afin de rattraper cette augmentation qui avait été reportée à plusieurs reprises, les entreprises vont devoir faire preuve de créativité pour introduire dans leurs bilans comptables des dépenses rétroactives. Mais bon, on ne peut pas demander à des énarques de tout savoir surtout quand leurs capacités intellectuelles sont limitées à leurs ambitions carriéristes.

Pour les OGM, dont le gouvernement a décrété l’interdiction sur le territoire de la République, la situation est encore plus surprenante car cette décision viole les dispositions européennes sur le sujet car la disposition dite d’exception nationale n’est pas validée pour la deuxième fois, ça fait désordre. Il faut apporter une petite clarification sur ce point : chaque gouvernement d’un pays de l’Union peut outrepasser les décisions de Bruxelles dans ce domaine « à condition d’apporter des preuves scientifiques sur la présence d’une situation susceptible de présenter un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement », et c’est ainsi et encore une fois pour des raisons électoralistes que la décision a été prise. Or qui au gouvernement peut apporter la moindre preuve des risques d’utilisation des plantes transgéniques ? Le précédent ministre de l’environnement, ancien faucheur d’OGM amnistié ? Ségolène, sa remplaçante ? Les arguments utilisés par les gouvernements français successifs ont été rejetés par la Cour européenne de justice et le Conseil d’Etat comme « pas suffisamment étayés » et pour cause aucune preuve scientifique ne peut être trouvée pour interdire les plantes transgéniques, les arguments des écologistes relèvent de la propagande idéologique sans aucune preuve solide et irréfutable. Les Américains, très regardants sur leur santé et le respect de leur environnement, n’ont pas pu prouver que les plantes transgéniques étaient nuisibles et ce n’est pas parce que Monsanto ou Pioneer sont de puissantes entreprises américaines, mais tout simplement parce que l’Académie des Sciences américaine a objectivement, en toute indépendance et en toute connaissance de cause pris cette décision indépendamment de l’industrie et de la politique. Il est vrai que l’inique principe de précaution n’existe pas aux USA alors que la France l’a inscrit dans la Constitution …

Comme se plait à le répéter H16 dans ses billets paraissant sur le site de Contrepoints, ce pays est foutu !

 

Le Monde divulgue des secrets de l’instruction en cours !

Décidément le quotidien de référence de la gauche française bien-pensante et politiquement correcte, je veux parler du Monde, est devenu l’archétype de la presse de caniveau au même titre que le Sun à Londres. A propos de l’affaire Tapie dont les journaux nous abreuvent à longueur de journée pour faire diversion – au fait toujours pas de données sur le chômage au mois de mai, c’est tant mieux il y a l’affaire Tapie, ouf – Le Monde, sous couvert du secret des sources d’information des journalistes, publie une lettre de Christine Lagarde adressée à Nicolas Sarkozy alors président de la République et curieusement retrouvée chez elle et non pas au domicile de ce dernier. Le Monde ne s’appesantit pas trop sur cette singularité mais publie tout de même la lettre en faisant fi du secret de l’instruction en cours. Les potes des journalistes du Monde qui grenouillent activement dans les divers arrières cours des prétoires parisiens ou bordelais font leur travail : entre copains d’un même syndicat il faut s’entraider pour faire tomber la bête immonde, le capital, Sarkozy et ses sbires et les patrons mis en place par cette même bête immonde. Tout est orchestré pour mettre l’ensemble du pays dans un état de culpabilité tel qu’il lui faudra des années avant de relever la tête avec un semblant de fierté. Il faut aussi faire passer au second plan toutes les instructions en cours qui visent des élus socialistes pour détournement de fonds publics en bandes organisées, dans le Nord, à Marseille, Montpellier, le neuf trois, et même en Corrèze, le fief de l’actuel locataire du Château de la rue Saint-Honoré. Tout est organisé par les maîtres de la propagande socialo-marxiste de rigueur par les temps qui courent. Alors, puisqu’il n’y a plus de manifestation anti-mariage gay, plus de grèves, encore que la CGT va bien trouver un moyen d’aggraver l’économie du pays en organisant une bonne petite grève générale pour bien faire comprendre qu’il ne faut pas toucher aux avantages (anti-sociaux) acquis, ou encore une bonne petite grève des camionneurs si la Delphine nationale obtient une surtaxe du diésel, on peut s’attendre à tout et comme sur le front social ça commence à s’agiter sérieusement, alors un bout de papier divulgué par des juges indélicats à leurs potes du Monde est vraiment le bien venu. Et pendant ce temps-là le Président se tape la cloche avec Valérie au bord d’un lac irlandais comme si c’était un genre de voyage de noces, pour se voir ridiculiser par ses homologues au sujet de la différence culturelle française, l’exception, mais quoi d’exceptionnel en France sinon une médiocrité généralisée de l’enseignement et une incapacité totale des Français à compter jusqu’à trois dans une langue étrangère. Heureusement qu’il y a la rébellion syrienne qu’on va équiper en armements variés pour plaire au roi d’Arabie qui paiera la note, l’allié confessionnel des agités anti-Assad, mais pas à Poutine, tant pis s’il nous coupe le gaz le Qatar, un des clients favoris de la France en terme d’armement, nous en fournira à prix cassés. Juste une bonne dégradation de la note de la France par les agences de notation et tout ira pour le mieux, Madame la Marquise. Toute cette prose pour simplement dire que l’équipe au pouvoir en France est complètement aux abois et que le pays est foutu comme le rappelle H16 dans son blog.