Il y a 100 ans, la théorie de la relativité générale

Capture d’écran 2015-11-12 à 11.20.23

Le 25 novembre 1915 Albert Einstein publia un article dans le Bulletin de l’Académie des Sciences Prussienne qui était une énumération d’une dizaine d’équations mathématiques dites « équations de champ » décrivant ce qui fut appelée la théorie de la relativité générale. Cette théorie qui n’a jamais été infirmée décrit l’interaction fondamentale de la gravitation comme étant le résultat de la courbure de l’espace-temps par la matière et l’énergie. Ouf ! C’est dit. Je précise à mes lecteurs que je n’ai jamais rien compris à la relativité générale ni à la relativité restreinte qui fut formulée par le même Einstein dix ans plus tôt. Les curieux peuvent toujours aller voir à quoi ça ressemble en entrant dans Wikipedia « Einstein field equations ». Si on ne sait pas ce qu’est un tenseur, un outil mathématique, ce qui est mon cas, inutile d’insister.

Capture d’écran 2015-11-11 à 19.28.14

Bref, il va y avoir beaucoup de bruit médiatique autour de cet anniversaire mais peu de gens de par le monde sont capables de comprendre le trait de génie d’Einstein qui explique par exemple la présence de lentilles gravitationnelles dans l’espace. Ce phénomène optique provoqué par des objets très massifs comme des amas de galaxies amplifie le signal lumineux d’autres objets célestes plus éloignés qui apparaissent déformés comme dans l’illustration ci-dessus.

Illustration : « Smiley », amas de galaxies SDSS J1038+4849 (ESA-NASA)