La situation française vue de Californie par Mish Shedlock, excusez du peu !

J’ai laissé il y a quelques jours un billet rappelant l’immense pamphlet politique d’Estienne de la Boétie et le rapprochant de l’action nationale des « gilets jaunes » en France. Dans la France d’aujourd’hui, pourtant le pays des droits de l’homme et dont la devise est « liberté, égalité, fraternité », on s’achemine vers un totalitarisme global qui va réduire la liberté à sa plus simple expression, l’égalité qui n’est déjà plus l’ombre d’elle-même puisque le pays est gouverné par une caste d’énarques et de financiers et le reste de la population, les gueux du XXIe siècle, est laminé par une pression fiscale insupportable et enfin la fraternité foulée aux pieds par les partis politiques qui décidément ne comprennent rien à l’évolution alarmante de la situation. Mais cette évolution n’est pas que le fait de la France. On assiste aussi dans divers pays européens à la montée populaire qui s’oppose de manière évident au pouvoir politique traditionnel en place et aussi aux prérogatives insupportables de la Commission européenne. Pour comprendre réellement ce qui se passe en Europe et en particulier en France il n’y a plus qu’une solution, puisque tous les médias sont contrôlés par des groupes financiers et ceci surtout en France, aller lire ce que les médias du Web en pensent outre-atlantique. C’est ce que je fais tous les jours avec ma collection de sites anglo-saxons qui ont le courage et le mérite de divulguer des informations que jamais on ne trouvera ni dans les lignes du Monde ou du Figaro et encore moins dans les Echos ou même les journaux belges ou suisses. Voici donc la traduction d’un billet de Mish Shedlock paru sur son site moneymaven.io (liens en fin de billet) d’analyse économique et financière mis en ligne le 28 novembre 2018. Je ne laisserai pas d’autres commentaires. Bonne lecture ! (traduction aussi fidèle que possible de votre serviteur, l’insertion des illustrations a été fidèlement respectée. Quelques ajouts entre parenthèses permettent un meilleure compréhension de cet article).

Les stations d’essence européennes à court de gasoil : la grève dans une raffinerie française creuse la crise.

Articles de l’agence Bloomberg : « La crise du diésel en Europe s’intensifie alors qu’une grève arrête une raffinerie française » :

Capture d’écran 2018-11-28 à 21.52.09.png

1. Total SA, le plus grand raffineur de France, est en train d’arrêter la plus importante raffinerie de France, la raffinerie de Gonfreville en Normandie qui traite quotidiennement 247000 barils par jour en raison de conflits sociaux a déclaré un responsable de l’usine ce mardi 27 novembre 2018. Quelques centaines de kilomètre plus au nord, aux Pays-Bas, les stations d’essence sont à court de diésel en raison des contraintes occasionnées dans les transports sur le Rhin en étiage bas (en raison des conditions climatiques hivernales dans la chaine montagneuse alpine) selon la Royal Dutch Shell Plc.

2. Shell a déclaré le 20 novembre qu’il devait réduire la production de son site de raffinage en Rhénanie, le plus gros complexe de ce type en Allemagne en raison des basses eaux du Rhin. Dans un twitt de ce mardi 27 novembre cette société a déclaré qu’elle était temporairement dans l’incapacité d’approvisionner les stations d’essences automatiques aux Pays-Bas.

3. Les stations d’essence allemandes n’ont déjà plus de diésel en raison de la situation (des basses eaux) du Rhin, un couloir commercial important qui va de la Suisse aux Pays-Bas. La Suisse a mis à la disposition des consommateurs des stocks stratégiques en raison de la situation du Rhin.

4. La prime sur les « futurs » du baril de diésel par rapport au Brent – un autre indicatif de la vigueur des marchés – était de 15,96 dollars, le plus haut depuis 6 ans.

La crise d’approvisionnement en diésel ne peut que s’aggraver.

Cette crise ne peut pas arriver à un moment aussi critique pour le Président français Emmanuel Macron qui se débat déjà au sujet des protestations populaires relatives aux taxes sur le diésel.

Les taxes sur le diésel tournent à la violence.

Les provinciaux sont venus à Paris pour faire comprendre au Président ce qu’ils pensent des taxes en général et de celles liées au diésel en particulier. Les protestations ont tourné en violence.

Macron propose de réduire l’énergie nucléaire.

Capture d’écran 2018-11-28 à 21.52.41.png

Dans une autre annonce malvenue le Président français Emmanuel Macron a dévoilé le plan gouvernemental pour réduire la dépendance à l’énergie nucléaire de son pays :

« Au milieu de protestations quotidiennes au sujet du prix de l’énergie Monsieur Macron a déclaré que la France arrêterait 14 réacteurs nucléaires d’ici 2035 ».

La France dépend de l’énergie nucléaire plus que tout autre pays en produisant les trois quarts de son énergie électrique avec 19 centrales nucléaires. Au lieu de cela, le leader français a promis de développer les énergies renouvelables en déclarant que le voeu de la France est de réduire la dépendance de l’économie française au pétrole qui contribue au réchauffement global.

Vous savez quoi ?

Excusez-moi de rappeler que l’énergie nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre et toute cette alerte généralisée du réchauffement global n’en a jamais tenu compte.

Le dernier enfantillage de Macron.

« Monsieur Macron a aussi déclaré que le gouvernement trouvera une solution pour retarder les taxes sur les produits pétroliers quand les prix mondiaux des hydrocarbures augmenteront ».

Excusez-moi de remarquer que les protestations relatives au prix des carburants est apparue alors que les prix mondiaux du pétrole étaient en chute libre.

« Pour calmer le jeu Monsieur Macron a proposé une consultation de trois mois avec les associations et les groupes activistes, incluant les « gilets jaunes » qui ont été à l’origine des protestations pour savoir comment gérer les coûts croissants de l’énergie ».

C’est sûr que ça va marcher ! (Yeah right. That’s sure to work).

Il plane dans l’espace.

Voici un commentaire au sujet de Macron du New York Times du jour (mardi 27 novembre) :

« Il semble qu’il soit sourd a dit Fabrice Schlegel qui a participé à certaines manifestations et protestations en France ces dernières semaines : il nous parle de la transition écologique, c’est un politicien qui flotte dans l’espace intersidéral ».

Macron’s foot in mouth disease. (intraduisible, jeu de mot faisant allusion à la fièvre aphteuse, on pourrait dire « la langue de bois »)

Capture d’écran 2018-11-28 à 21.53.30.png

Les gaffes de Macron au sujet du nucléaire et du diésel culminent dans sa stratégie de danger pour l’Union européenne de persister à rester dans une perpétuelle situation de maintien de l’union douanière « temporaire ».

Il est un fait que je me réjouis de ces menaces de Macron au sujet de l’union douanière. Au moins ce positionnement réveillera le Parlement britannique pour annuler cet accord pathétique avec l’Union européenne que Theresa May tente d’imposer au Royaume-Uni et qui étranglera son pays.

Liens : https://moneymaven.io/mishtalk/economics/european-gas-stations-out-of-diesel-french-refinery-strike-deepens-crisis-QKfaVhJc0EuFHGx6OOf5ZA/

https://moneymaven.io/mishtalk/economics/macron-threatens-to-keep-eu-in-perpetual-temporary-customs-union-backstop-kOI6wnshGUCyM2WhfXvVpQ/