Une mère donne naissance à son petit-fils

Capture d’écran 2016-10-09 à 10.23.30.png

C’est un titre un peu sibyllin mais qui reflète pourtant la réalité. Une Suédoise de 53 ans n’a pas aidé sa fille à accoucher mais a porté l’embryon provenant de cette dernière obtenu par fertilisation in vitro pour porter son petit-fils durant les 9 mois d’une gestation parfaitement normale. Ça s’est passé en Suède en 2014. Emilie, la fille de Marie est née sans utérus et sa mère lui a prêté le sien pour, donc, donner naissance à son petit-fils. L’enfant et la grand-mère (à droite sur la photo) se portent bien. Le Docteur suédois Matts Brannstrom a déjà procédé à ce type de « location » d’utérus couronnée de succès à 5 reprises. La mère d’Emilie a proposé à sa fille de l’aider malgré le fait qu’elle ne désirait pas d’autre enfant … Son utérus a donc porté sa fille et son petit-fils !

Source : BioEdge

Hippocrate n’aurait peut-être pas dit non …

Capture d’écran 2016-09-24 à 14.58.03.png

Le Docteur Donald Cline aujourd’hui âgé de 77 ans est poursuivi par la justice de l’Etat d’Indiana pour avoir inséminé une cinquantaine de fois des patientes de sa clinique privée avec son propre sperme avec l’accord tacite de son épouse. Devant le juge il a tout simplement déclaré qu’il était difficile de trouver du sperme frais. Il faut dire qu’à sa décharge il n’existait pas de technique de conservation du sperme dans de l’azote liquide après l’avoir additionné d’un liquide protecteur. Les tests génétiques ont mis en évidence seulement 8 cas avérés d’enfants issus du sperme de ce docteur.

Le cas de Donald Cline n’est pas unique puisqu’on autre médecin américain sévissant cette fois dans une clinique de Virginie spécialisée en gynécologie a probablement été le père de plus de 75 enfants dans les années 70-80. Ce Docteur Cecil Jacobson fut condamné pour fraude et incarcéré durant 5 ans au début de l’année 1992 alors qu’il était un spécialiste reconnu aux USA pour avoir été pionnier dans le domaine du diagnostic de la trisomie 21 en pratiquant des amniocentèses. Il fit pourtant remarquer aux juges qu’il n’existait aucune loi à l’époque qui interdisait ce genre de pratique. Aujourd’hui les dons de sperme ne sont plus vraiment anonymes puisque souvent les enfants conçus ainsi ont le droit, au moins aux USA, de faire une recherche de paternité.

Mais ce n’est pas le plus « performant » des médecins dans le domaine. Le Docteur Bertold Wiesner, gynécologue londonien, insémina avec son propre sperme autour de 1000 femmes durant sa carrière et les estimations sont assez incroyables puisqu’il aurait donc eu plus de 700 enfants biologiques, les archives de la clinique en question ayant été détruites par son épouse et assistante.

Source et illustration : Bioedge