Quels sont les effets globaux de la calima sur l’Atlantique Nord ?

DSCF6123.jpg

Le 29 mars de cette année eut lieu un intense épisode de « calima » au dessus de l’archipel des Canaries. La calima est cette poussière transportée par les vents d’est depuis le Sahara vers l’Océan Atlantique. Elle obscurcit le Soleil et pénètre dans les maisons, les narines, les yeux et imprègne les vêtements. Selon son origine elle peut être rouge, jaune ou noire. Lorsque le vent tourna vers le secteur nord, le ciel se dégagea et j’entrepris de faire un peu de ménage dans mon modeste logement y compris le petit balcon de 2,85 m2 où je recueillis soigneusement la poussière de couleur noire que je mis dans un mouchoir en papier. Plus tard je suis allé chez la pharmacienne du quartier qui s’exprime assez bien en français et je lui ai demandé de peser le mouchoir plié en huit ainsi qu’un autre mouchoir vierge de toute poussière. Elle me déclara que la balance dont elle disposait n’était précise qu’à 25 milligrammes près mais curieusement elle me donna la différence obtenue par double pesée : 375 mg.

DSCF6122.jpg

Je n’ai pas argumenté au sujet du manque de précision des balances équipant les pharmacies de nos jours. Il est vrai que cette corporation, malgré de longues études universitaires, n’est qu’un vulgaire commerce, du moins en Europe, mais là n’est pas l’objet de ce billet. J’ai donc considéré que mon petit balcon avait été soumis à une pluie de particules sahariennes fines comme la moyenne de l’archipel dont la superficie totale est de 7493 km2. Tout calcul fait il est tombé sur les Îles Canaries au moins 985 tonnes de poussières en 24 heures environ.

Capture d’écran 2018-03-29 à 13.52.37.png

Le site tropic.ssc.wisc.edu présente un état du vent saharien sur l’Atlantique qui figure en rouge sur une carte et ce jour-là la calima atteignit le nord du Brésil.

Cette simple observation montre à quel point la météorologie peut influer sur les océans et également sur les sols car si le Sahara s’appauvrit lors d’une tempête de sable dont seulement les plus fines poussières seront transportées au loin, l’océan comme les îles s’enrichissent en nutriments minéraux et le temps d’une journée le rayonnement solaire est significativement perturbé.

Illustrations : tropic.ssc.wisc.edu , le Soleil et le ciel depuis le balcon de mon logement le 29 mars 2018