Incertitudes !

L’empoisonnement de Yasser Arafat confirmé à 80%
Yasser Arafat serait bien mort empoisonné au polonium en 2004, ont indiqué mercredi la chaîne d’information Al Djazira et sa veuve Souha. Elles se basent sur le rapport de l’Institut de radiophysique de Lausanne, qui a analysé la dépouille de l’ancien dirigeant palestinien, décédé en 2004 à Paris.

( … )

(ats / 06.11.2013 18h35)

 

C’est comme pour le réchauffement climatique, les « experts » ne veulent pas s’engager à 100 % mais seulement à 95 %, belle démonstration de leur malhonnêteté intellectuelle. Je disais dans un billet que si le pilote d’un avion de ligne commerciale avec 300 passagers à bord apprend que son avion n’a « que » 95 % de chances d’arriver à destination sans encombre, il clouerait l’aéronef au sol. Pour Arafat comme pour le climat, c’est tellement entaché d’incertitude qu’il est difficile d’y croire, encore que du polonium 210 dans la carcasse et les vêtements du « Vieux » laisse tout de même planer un doute, du polonium ne vient pas « par hasard », à 80 % de chances, souiller les chaires du cadavre … Je croyais que le polonium était réservé aux services secrets russes pour se débarrasser d’opposants gênants …

Pour épiloguer sur ces pourcentages, des petits malins diront qu’il y a quatre fois plus de certitude que le climat se dérègle en regard de la certitude qu’Arafat a été empoisonné par du polonium, c’est une arithmétique tellement simpliste que tout le monde y croit : 5 % d’incertitude en regard de 20 %, ça fait bien quatre fois ! Je fais de l’humour mais il en est maintenant ainsi, on vit dans un mensonge permanent où tout est manipulé, les essais cliniques (voir un dernier article du Lancet sur les antivirus et l’hépatite C, édifiant!) la disparition des ours polaires, mais non, le nombre d’ours polaires a augmenté de 35 % selon certaines sources bien informées, le chômage en France est en progression malgré le fait que les données statistiques des administrations concernées ne sont fiables qu’à 80 % et on peut continuer sur ce registre d’incertitude qui au final satisfait tout le monde. Vivons dans un monde incertain mais ce qui est certain c’est que nous n’échapperons pas à la mort un jour ou l’autre avec une incertitude d’espérance de vie de plus ou moins vingt ans selon l’âge qu’on affiche sur notre état civil …