Billet de très mauvaise humeur politique : Philippe Verdier

Aux dernières nouvelles émanant de sources outre-atlantiques c’est Laurent Fabius qui aurait ordonné le licenciement de Philippe Verdier. Cet empêcheur de tourner en rond de Verdier se devait d’être réduit définitivement au silence avant la COP21, l’affaire de Ségolène et de Laurent. On entre ainsi dans une zone d’ombre et de coups bas en tous genre. Verdier et sa famille risquent peut-être leur vie car il a osé défier les politiciens asservis par les groupes écologistes partenaires des puissances financières anonymes et occultes qui les manipulent. Fabius est une marionnette comme la Miss Royal et Verdier une victime expiatoire pour que ces deux pantins de la grande finance fassent leur devoir : que la COP21 aboutisse à des décisions planétaires irrévocables pour enrichir cette dernière au détriment du reste des sans-dents (expression de F.Hollande).

C’est quand qu’on rouvre en France le camp de concentration de Rivesaltes pour y parquer les Verdier et autres climato-sceptiques et réintroduire la gestapo version française ? C’est déjà le cas avec l’espionnage généralisé de tous les citoyens de par la loi : Françaises, Français révoltez-vous pendant qu’il est encore temps !!!

L’  « Inquisition Climatique » se met progressivement en place : le cas de Philippe Verdier

4547

Soutenons Philippe Verdier !

Les tribunaux de l’Inquisition furent organisés par l’Eglise pour combattre l’hérésie et donc les hérétiques qui contestaient par exemple le pouvoir temporel du Pape. Giordano Bruno en fut l’une des victimes emblématique. Son crime fut d’abonder dans le sens des thèses de Copernic sur l’héliocentrisme et il alla, ce qui ne plut pas du tout au Pape, jusqu’à affirmer que les étoiles étaient des soleils éloignés et qu’il pouvait très bien y avoir des planètes habitées en orbite autour de ces soleils. Giordano Bruno est considéré comme l’un des premiers libres-penseurs. Il mourrut proprement grillé sur un bûcher dressé sur la Place Fiori à Rome après 7 années d’emprisonnement car son procès devait être minutieusement préparé par les dignitaires de l’Inquisition afin de frapper un grand coup médiatique.

Bruno n’a jamais été réhabilité par le Vatican ! Le pape Jean-Paul II se contenta de s’excuser au nom de l’Eglise (sources Wikipedia) en termes sybillins défendant au contraire « l’usage de la violence que certains ont mis au service de la foi ». Plus faux-cul que ce pape, difficile à imaginer encore que le pape actuel est aussi un champion en la matière … Bref, la Nouvelle Religion Climatique ne s’occupe plus d’héliocentrisme et de mouvement des planètes mais des individus qui osent s’attaquer aux dogmes de cette nouvelle croyance, l’effet de serre, le CO2, le réchauffement, les sources d’énergie carbonée et accessoirement l’uranium, des démons, des succubes d’un genre nouveau dont il faut débarasser l’humanité. Si on ose s’attaquer aux évangiles de l’IPCC, on en fait rapidement les frais !

C’est ce qui vient d’arriver à Philippe Verdier, le présentateur météo de la chaine étatique de propagande France 2, pour avoir osé contester dans un petit opuscule la véracité des thèses de l’IPCC. En d’autres temps il aurait brûlé vif place de la Bastille à Paris. Il a été mis à pied par la direction de France 2 : on pourrait dire pour blasphème caractérisé, propagande hérétique et négation des écritures en reprenant les termes de l’Inquisition.

Avec les technologies modernes qui font que le monde entier est devenu un village où chaque personne est connectée et a accès à toutes sortes d’information, il suffira d’une toute petite décision pour que toute vie devienne sombre et que le monde bascule dans le totalitarisme climatique. Tout est mis en place pour asservir l’ensemble de l’humanité. Philippe Verdier doit être défendu et soutenu par tous, c’est la liberté de chacun qui est en jeu !

Honte à la France, pays supposé être celui des libertés, honte aux politiciens, honte aux dirigeants de France 2 !

Illustration : The Guardian