Le médicament à l’unité ça existe … au Japon

J’ai expérimenté le médicament à dose individuelle ce soir, alors que ma petite-fille souffre d’une légère rhino-pharyngite. Les médecins japonais sont assez orientés vers la prescription d’antibiotiques pour ne pas prendre de risques, on le leur accorde, mais aussi divers calmants et autres anti-inflammatoires pour en réalité un simple gros rhume comme tous les enfants en contractent régulièrement. Les médicaments sont obtenus dans des pharmacies qui n’ont rien à voir avec les officines françaises, espagnoles ou italiennes, on devrait plutôt dire l’inverse : les officines se trouvent au Japon et les pharmacies qui sont presque des supermarchés de parapharmacie en Europe méritent ce dénominatif. L’officine japonaise, donc, est un lieu où on présente la prescription et soit on attend soit on va se promener car la formulation du médicament peut durer plusieurs heures. Le pharmacien, au vrai sens du terme, dispose de gros pots de poudres dont il va peser les quantités nécessaires qui seront conditionnées dans des sachets en plastique et le tout mis dans un plus grand sachet avec la prescription originelle. Ce soir, j’ai administré trois poudres différentes à ma petite-fille en transférant la poudre dans une petite cupule dans laquelle j’ai ajouté un peu d’eau bouillie, celle qui sert pour les biberons de son petit frère, et à l’aide d’une petite pipette j’ai mélangé la poudre et ai donné le mélange (aromatisé) à ma petite-fille au coin de sa bouche, trois médicaments différents, trois poudre, temps d’opération moins d’une minute, coût ? Impossible de donner une précision. Il ne s’agit pas de médecine traditionnelle car l’industrie pharmaceutique nippone est très puissante et propriétaire de nombreux produits innovants mais de pharmacopée à l’économie, on n’utilise que ce dont on a besoin. Le médicament à l’unité et formulé manuellement à la demande dans la troisième économie du monde … De quoi faire rêver Marisol qui cherche à faire de substantielles économies. Avantage, les pharmaciens qui ne sont en réalité que des tiroirs-caisse reviendront aux sources !!!