Billet d’humeur socio-religieuse

Capture d’écran 2018-10-29 à 21.01.11.png

Je sais très bien qu’il ne faut pas parler de religion mais il y a des limites que les institutions européennes ont franchi et c’est tout à fait regrettable. Voici les faits (lien en fin de billet). Une Autrichienne eut le courage en 2009 de déclarer lors de plusieurs conférences publiques que le prophète Mahomet consomma les félicités d’un mariage arrangé avec une fillette prénommée Aisha alors qu’il avait plus de 50 ans et cette dernière à peine 11 ans. Cette Autrichienne ne tourna pas sa langue sept fois dans sa bouche et déclara que le prophète Mahomet était un pédophile (sic). Ça n’a pas vraiment plu aux autorités autrichiennes qui l’ont condamnée en 2011 à 480 euros d’amende pour avoir tenté de semer le désordre dans le paysage religieux du pays. La Cour Européenne des Droits de l’Homme s’est emparée de ce sujet, disons brûlant, après la décision en appel qui confirma l’arrêt en première instance mais sous un autre angle, l’Autrichienne en question ayant sollicité la CEDH.

Cette Cour dont la juridiction concerne tous les citoyens européens a arrêté sa décision en statuant sur la validité de l’arrêt en appel qui avait pour but « légitime » de préserver la paix religieuse en l’Autriche.

Autant dire que, comme je l’écrivais au début de ce billet il est préférable de ne pas parler en public de religion et donc qu’il est tout aussi préférable de fermer sa gueule. Mais en sous-entendu c’est dans les faits la liberté d’expression que la CEDH a condamné. Franchement qu’est-ce qu’on en a à faire des histoires d’amour du prophète Mahomet. Si cette fillette avec qui il « consomma » alors qu’elle avait atteint l’âge de 11 ans était nubile, est-il tout aussi répréhensible de traiter de pédophile l’homme qui a engrossé une Péruvienne de 11 ans qui a accouché d’un enfant il y a quelques mois alors qu’elle n’avait pas encore 12 ans. Personne ne s’en est ému, c’était tout simplement un fait divers comme un autre, un peut glauque pour un Européen, mais probablement normal voire banal au Pérou ou au Bangladesh, que sais-je.

Mais puisque la CEDH a mis le doigt sur la liberté d’expression je voudrais ici relater les 7 années de mon adolescence que j’ai enduré en pension chez les curés. Combien de fois je me suis fait caresser les fesses de jeune adolescent, je ne m’en souviens plus. Combien de fois ces curés m’attiraient pour m’asseoir sur leurs genoux, c’est une façon de parler, pour que je me livre à quelques confidences alors que je sentais leur pénis se dresser sous leur soutane … Pendant des années j’ai essayé d’oublier ces heures sombres de mon adolescence. Aujourd’hui les scandales de pédophilie à répétition qui ternissent l’image du catholicisme ne semblent pas émouvoir le pape et ne semblent pas non plus émouvoir la CEDH. Le célibat des prêtres est irrévocable ! C’est consternant … Le « concile » qui décreta le célibat des prêtres eut lieu au IVe siècle (synode l’Elvire, voir le lien), autant dire dans une période sombre de l’histoire de l’Europe et l’avènement de la religion musulmane eut lieu quelques centaines d’années plus tard, c’était encore ce que les climatologues ont appelé avec un brin d’humour le « dark age », ça veut tout dire. Tous les évangiles apocryphes précisent que Jésus se maria avec Marie-Madeleine, une ancienne pute avec qui il eut deux enfants. Il fut enterré à ses côtés. Le reste c’est de la légende. Dans son oeuvre, je crois me souvenir « Les 95 principes », Luther a bien précisé que les pasteurs (équivalent des prêtres dans la religion catholique) pouvaient se marier et avoir des enfants. Il s’agissait de l’un des principaux points sur lequels la religion dite protestante s’opposait aux pratiques obsolètes du catholicisme – obsolètes bien avant l’époque de Luther – c’est dire … Si le pape veut sauver l’Eglise catholique il n’a pas d’autre choix que de rétablir le mariage pour les curés (ils pourront se reproduire) et alors les scandales de pédophilie ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Billet suscité par un article paru sur le site ZeroHedge qui a le mérite d’informer même les « bien-pensants ».

Liens : https://en.wikipedia.org/wiki/Synod_of_Elvira

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-28/eu-court-upholds-prosecution-woman-comparing-muhammads-marriage-six-year-old-girl