Le pass sanitaire est la première expérience de crédit social dans le monde démocratique (Eric Verhaeghe)

Si la Suisse et la Belgique tentent timidement de suivre l’expérience française du pass sanitaire, la Cour suprême espagnole a déclaré cette démarche contraire à la constitution du pays. En réalité la mise en place d’un pass sanitaire est contraire aux lois européennes et contraire aux articles fondamentaux de la Constitution française. Il y a encore plus préoccupant. Ce pass sanitaire, outre le fait qu’il introduit une ségrégation entre les « vaccinés » et les autres, est en réalité un moyen détourné pour obliger toute personne, quel que soit son âge, à subir cette « vaccination ». La Liberté de se faire ARNémiser ou non est violée et l’Égalité entre citoyens est également violée. Quant à la Fraternité, n’en parlons même pas puisque ce pass introduit une ségrégation et par conséquent un antagonisme entre les « vaccinés » et les non ARNémisés.

Il y a un autre point complètement occulté par les médecins de plateau télé qui, tous sans exception, soutiennent la nécessité de la « vaccination », c’est normal ils sont payés pour faire passer le message, est le fait que les autorisations dans l’urgence de mise sur le marché de ces potions de thérapie génique expérimentales ont largement dépassé la date limite de six mois fixée par l’Agence européenne du médicament. En conséquence le corps médical injecte aux citoyens un produit dont la commercialisation est devenue illégale. Le problème est que personne ne sait où en sont les tractations de marchands de tapis qui se déroulent dans les bureaux feutrés de la Commission européenne.

Comme je l’avais mentionné dans un précédent billet sur ce blog passer du pass sanitaire au pass climatique sera le grand « bon en avant » à la Mao pour instituer le carnet de crédit social à la chinoise dans plusieurs pays européens dont par exemple la Suisse (les Helvètes veulent probablement satisfaire les délires du Club de Davos !). Tout est déjà en place et étalé sur les bureaux des décideurs politiques européens, acoquinés qu’ils sont avec Klaus Schwab, le Président du Forum Économique mondial. Éric Verhaeghe avait déjà alerté l’opinion sur l’imminence de la mise en place d’un crédit social à la chinoise en Europe. L’irruption du volcan de la Cumbre Vieja dans l’île de La Palma (Canaries) est là pour rappeler que le changement climatique provoque des éruptions volcaniques. J’ai entendu un commentateur de je ne sais plus quelle chaine de télévision espagnole l’affirmer. Donc pour éviter toute éruption volcanique il faut se conformer aux exigences qui vont être mises en place pour sauver le climat et Gaïa et, afin de contrôler tous les bipèdes qui peuplent l’Europe, il n’y a qu’un seul moyen : le pass climatique, clone direct du pass sanitaire et synonyme de crédit social à la chinoise.

En conséquence les pays occidentaux vont basculer dans le totalitarisme tel que la Chine est arrivée à le mettre en place tout en préservant un semblant d’économie de type consumériste en tous points semblable au fameux « panem et circances » de la pax romana. L’héritage gréco-romain de l’Europe a permis l’émergence de la démocratie en Europe, ce ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir …

Quelques remarques au sujet du pass sanitaire

Le pass sanitaire vient donc d’être mis en place en France et à n’en pas douter un seul instant il sera également imposé dans la grande majorité des pays européens dont les dirigeants politiques sont le doigt sur la couture aux ordres de la propagande insidieuse des laboratoires pharmaceutiques. On commence à mentionner des injections de rappel pour les premiers vaccinés, par conséquent ce pass sanitaire sera donc mis à jour. En fin d’année si vous ne vous êtes pas soumis à une piqûre de rappel (pour le plus grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques) votre pass sanitaire ne sera plus valable. C’est terrifiant de constater que les démocraties occidentales aient succombé aux démons du totalitarisme avec autant d’enthousiasme.

En France comme dans bien d’autres pays occidentaux il y a des personnes circulant en toute impunité alors qu’elles sont porteuses du virus du SIDA (HIV) et qui sont contagieuses. Ont-elles un pass sanitaire dédié à leur état de santé ? Non. Il y a de plus en plus de personnes porteuses du bacille de Koch, la tuberculose, une maladie hautement transmissible, bien que sous traitement qui n’a pour effet que de ralentir l’évolution de cette maladie, ces personnes sont-elles munies d’un pass sanitaire spécifique ? Non. Et pourtant la majorité des malades souffrant de tuberculose ne sont plus isolés comme autrefois dans des sanatoriums, ils sont soignés chez eux avec des médicaments devenus pratiquement inefficaces. Il y a 50 ans et plus la syphilis était une maladie devant être déclarée aux autorités sanitaires et une enquête devait être diligentée pour identifier ce que l’on appelle aujourd’hui les « cas contact » rapprochés (c’est de l’humour) et c’est ainsi qu’il était possible de limiter voire de prévenir une épidémie de syphilis. Je rappelle à mes lecteurs que la syphilis est toujours une maladie bien présente et que les antibiotiques deviennent de plus en plus inactifs contre le tréponème.

J’ai choisi ces trois exemples car le HIV et la tuberculose tuent chaque année autant de personnes que ne l’a fait le SARS-CoV-2 depuis le début de la pandémie dans le monde. On n’en parle pas et le fait de ne pas en parler est un scandale planétaire. Les porteurs du HIV sous tri-thérapie dont la charge virale n’est pas nulle sont contagieux et ils contribuent toujours à répandre la maladie. Que se passe-t-il dans les Antilles françaises en ce moment avec le SARS-CoV-2 ? Ce virus s’en donne à cœur joie car près de 40 % des Antillais sont HIV-séropositifs et sous tri-thérapie ou non leur système immunitaire est déficient, mais il ne faut pas en parler, ça fait désordre ! Les tuberculeux, en majorité au niveau pulmonaire, sont également un mets de choix pour le SARS-CoV-2. Par pudeur mal placée il n’existe aucune statistique sur l’incidence de ces co-morbidités, HIV ou tuberculose, liées aux décès par coronavirus, vraiment très inquiétant. Il est vrai qu’en France, le pays des Droits de l’Homme, toutes les données de santé sont classées maintenant « secret défense » sur décision du Président Macron. De l’autre côté de la Manche le Royaume-Uni met à la disposition des spécialistes toutes les données de santé de même que le CDC aux Etats-Unis. En France c’est un « niet » stalinien !

Qu’est-ce que le gouvernement français a-t-il donc de si important à cacher ? Selon la loi française il faudra attendre 50 ans pour que les archives, par exemple les compte-rendus des réunions du « conseil de guerre anti covid », soient rendues publiques. Cette « loi du silence » cache à l’évidence la totale corruption de l’ensemble du gouvernement français qui veut aujourd’hui se disculper de ses erreurs et de ses mensonges répétés en imposant des mesures totalement en contradiction avec les principes mêmes de la Constitution. Pourquoi le gouvernement français a-t-il interdit la vente d’hydroxychloroquine et d’ivermectine ? Ces interdictions ont provoqué la mort de plus de la moitié des morts et qui va en rendre compte devant la justice populaire (qui n’existe plus puisqu’elle est aux ordre du pouvoir) ? Si ce n’est pas de la corruption directe du gouvernement par les laboratoires pharmaceutiques je veux bien me pendre. Bienvenue dans un monde meilleur …

Note. Au sujet de la Guadeloupe, au risque de me répéter car j’en ai déjà dit un mot sur ce blog, lorsque j’avais pris mes quartiers à Marie-Galante une de mes amies française se fit mordre par un scolopendre et elle me téléphona pour me demander de la conduire d’urgence à l’hôpital de l’île. Alors qu’un médecin se démenait pour lui sauver la vie je discutais avec une infirmière et lui parlais du SIDA. Elle me répondit que tous les patients étaient soumis systématiquement à un test sérologique et les résultats étaient spectaculaires : à Marie-Galante du moins plus de 40 % des hommes étaient positifs. Je n’en dirai pas plus.

Téléphone cellulaire : l’instrument de la servitude volontaire

L’expression n’est pas de mon cru mais de Michel Onfray ce qui ne m’empêche pas de la reprendre pour exposer ici un non événement que je vis depuis maintenant plus de deux semaines. J’avoue que j’en suis assez satisfait et je vais m’en expliquer.De retour de l’Espagne péninsulaire j’ai encore subi une ségrégation à l’aéroport entre les vaccinés ou ayant un certificat de test coronaviral récent. Je ne suis pas vacciné et je pense qu’en mettant en avant le fait que je souffre d’un cancer actif je pourrai échapper à cette escroquerie. Bref, j’ai fait le nécessaire pour subir ce test puisqu’il était exigé par le gouvernement local. Après plusieurs coups de téléphone on m’a demandé si j’avais un téléphone portable afin de recevoir un SMS me communicant les résultats du test. J’ai répondu par la négative.

Il m’a fallu une heure d’autobus (ici on dit guagua comme au Vénézuela) pour me rendre dans un bled que je ne connaissais pas afin de me soumettre dans un centre de santé public à un récurage de l’arrière de mes fosses nasales. L’opération a duré 20 secondes et je suis rentré chez moi. Deux jours plus tard j’ai eu le résultat par un appel sur mon téléphone fixe : négatif comme je m’y attendais. Pour être franc j’avais quelque appréhension car je venais de passer une semaine en contact permanent avec un ami de ma nièce positivement porteur du virus. D’ailleurs ceci prouve que je dois être immunisé …

Le fait de ne pas avoir de téléphone cellulaire a surpris toutes les personnes qui m’avaient contacté par l’intermédiaire de mon téléphone fixe et j’avoue qu’après maintenant plus de deux semaines sans ce truc qui fait du bruit chaque fois que je reçois un message je me sens plus libre, en quelque sorte moins « asservi » et j’hésite encore à en acheter un autre. Ignorer que le téléphone cellulaire est un espion que l’on met dans sa poche ou contre son oreille est tout simplement terrifiant. Quand cet instrument est posé sur la table et qu’on ne pianote pas dessus avec ses gros doigts il espionne toujours. J’en ai fait l’expérience lors de ce séjour au sud d’Alicante quand mon petit-neveu a mentionné une motocyclette d’une marque connue au cours d’une conversation, il a reçu sur son téléphone (qu’il n’utilisait pas mais n’était pas éteint) une publicité précisément pour cette marque de motocyclette.

Nous sommes donc tous asservis par cet instrument dont on ne peut plus se passer, je pense au pass sanitaire avec son QR-code que n’importe quel flic peut lire avec son propre téléphone, alors nous somme tous consentants à une servitude à venir. Dès lors pourquoi manifester contre ce pass sanitaire puisque nous sommes déjà consentants ? Consentants car nous avons tous un téléphone dans notre poche ! Dans quelques années nous n’iront plus voir un médecin, le téléphone cellulaire servira comme terminal de télédiagnostic avec un appareil autour du poignet, connecté, qui enverra en temps réel la pression sanguine, les pulsations cardiaques et le taux d’oxygénation du sang, voire la glycémie, et un robot enverra un message pour dire qu’il faut consulter un robot ! C’est ce que suggère ce fou de Laurent Alexandre, l’Elon Musk de la médecine française sans en avoir la carrure. Orwellien ! Je vais hésiter longtemps encore avant de me munir d’un nouveau téléphone …

Suède : le vilain petit canard rebelle de l’Europe

Alors que le CDC exhorte les Américains à se masquer contre le variant Delta, l’épidémiologiste en chef de la Suède a fait valoir que davantage de données sont nécessaires sur l’infectiosité de cette souche. Sa nation sans masque plane à zéro décès de Covid par jour. Anders Tegnell a déclaré vendredi qu’il y avait « beaucoup de choses que nous ignorons encore » sur le Delta et a mis en garde contre le fait de tirer des « conclusions de grande envergure » sur cette souche de coronavirus. Il a noté que le variant circulait en Suède « depuis un certain temps » avec peu d’effet, en particulier dans les milieux à haut risque tels que les maisons de soins médicalisées. Ses commentaires ont été faits en réponse à des données récemment publiées par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) suggérant que la souche Delta est plus transmissible et pourrait potentiellement causer une maladie plus grave. Le New York Times et d’autres médias ont publié des articles rapportant que le CDC pense maintenant que le variant Delta est aussi contagieux que la varicelle – mais cette comparaison n’a pas semblé impressionner Tegnell.

« Il est difficile de dire à quel point Delta est contagieux, en ce qui concerne la varicelle, nous avons pu suivre la maladie depuis des années. L’infectivité du Delta semble être très inégale – dans certains cas, un sujet infecte une centaine de personnes, puis nous avons d’autres occasions où une personne infectée n’infecte personne du tout », a-t-il déclaré au suédois Aftonbladet. (Note. Anders Tegnell est l’épidémiologiste qui a conseillé le gouvernement suédois depuis le début de l’infection mondiale par le coronavirus. Il a été très critiqué pour ses prises de positions non conformes aux a priori des autres pays européens, voir cet article tendancieux pour plus d’informations : https://fr.wikipedia.org/wiki/Anders_Tegnell )

Dans des remarques séparées, il a souligné le fait qu’un tiers des municipalités du pays n’ont signalé aucun nouveau cas de Covid au cours de la semaine dernière. Dans le même temps, il y a eu une légère augmentation des cas parmi les jeunes à Stockholm et dans d’autres grandes villes.

Et tandis que les autorités sanitaires américaines font pression sur les Américains dans les zones à « haute transmission » pour qu’ils se masquent, la Suède a abandonné sa dernière recommandation de masque – liée aux transports publics – le 1er juillet. Alors que l’agence suédoise de santé publique a soutenu des mesures telles que la distanciation sociale et le travail à distance , il n’a pas de recommandations pour l’utilisation de masques dans les espaces publics.

Injuriée par les médias occidentaux pour avoir refusé d’imposer des confinements sévères, l’approche moins draconienne de la Suède face à la crise sanitaire semble porter ses fruits : la nation scandinave a enregistré un total de huit décès liés à Covid jusqu’à présent ce mois de juillet 2021, soit une moyenne de 0,25 décès par jour . Bien qu’il soit possible que ce nombre augmente en raison des retards de déclaration, les décès ont sans aucun doute chuté au cours des derniers mois. Le 4 juin, la Suède a signalé 13 décès – plus que tout le mois de juillet. Les hospitalisations quotidiennes ont également oscillé près de zéro en juillet : la plupart des jours de ce mois, le pays a vu entre 0 et 2 cas de Covid nécessitant un traitement hospitalier. Dans le même temps, les cas quotidiens ont fortement baissé depuis avril.

Malgré les développements prometteurs, Tegnell a mis en garde contre un trop grand confort. Il a souligné vendredi que la Suède était toujours en pleine pandémie et a exhorté ses compatriotes, en particulier ceux des groupes d’âge les plus jeunes, à se faire vacciner (s’ils le désirent car la vaccination n’est pas obligatoire en Suède). À ce jour le nombre de morts en Suède depuis le début de l’épidémie est de 14651 et à peine 50 % de la population a reçu deux doses de vaccin. Source et illustration : RT international et Statista.

Note. L’aval donné par le Conseil Constitutionnel français à la loi relative à la mise en place du pass sanitaire appelle en regard de la situation actuelle de la Suède mais également du Texas ou encore de la Floride quelques remarques. Elle révèle d’abord deux points qui ne seront probablement pas mentionnés par les médias main-stream français. Les « sages » du Conseil Constitutionnel ne semblent pas être informés de l’évolution de l’épidémie coronavirale qui, comme l’a écrit il y a quelques jours le Dr Maudrux, va s’éteindre d’elle-même. En effet la Suède a atteint une immunité totale de sa population grâce à son choix exemplaire de ne prendre aucune mesure pouvant freiner l’évolution naturelle de l’épidémie. Mais pire encore, le Conseil Constitutionnel présidé par Laurent Fabius, probablement le politicien français le plus corrompu de ces 40 dernières années, a pris une décision qui fleure bon le conflit d’intérêt. En effet, et ce n’est pas moi qui l’invente, son fils Victor sévit auprès du cabinet américain de conseil McKinsey recruté par Macron pour organiser la vaccination massive de la population et c’est précisément ce fils du Président du Conseil Constitutionnel qui est en charge de cette organisation. Le peuple français est donc en droit de se poser quelques questions qui, à n’en pas douter, intéresseront la justice dans les mois à venir. Comme le dit le proverbe chinois « le poisson pourrit par la tête » : belle démonstration de ce proverbe …

Brève. Joe Biden préconise le système de crédit social !

Le système de crédit social à points mis en place de manière généralisée par le parti communiste chinois ferait-il des émules dans la démocratie agonisante que sont les USA ? Au cours d’une brève interview télévisée le 3 août 2021 le Président Biden n’a pas dissimulé sont intérêt pour une telle disposition dans les entreprises et les universités, c’est un début prometteur. On pourrait en rire en se disant que Biden lutte contre la dégénérescence mentale qui s’abat sur lui. Dans la réalité c’est toute son administration gauchiste qui est derrière cette idée. C’est un peu la peur que manifeste le sénateur républicain du Kentucky Ron Paul. Il voit là un sombre présage pour l’avenir du système démocratique américain.

Toutes les technologies mises en place par la Chine pour surveiller en temps réel l’ensemble de sa population existent également aux USA et il n’y a qu’un tout petit pas à franchir. Quand les sénateurs romains constataient que l’Empire était en danger ils faisaient appel aux services temporaires d’un tyran pour remettre de l’ordre dans les institutions et si celui-ci tentait de se maintenir au pouvoir il était physiquement éliminé. Dans le genre les Etats-Unis ont assassiné un bon nombre de Présidents en exercice mais Biden sera rattrapé par sa sénilité et la suite est évidente : l’ultra-gauche du parti démocrate va répandre ses idéologies liberticides et instaurer une tyrannie de l’opinion, un pas de plus vers l’inévitable décadence de l’empire américain. Inévitablement l’Europe suivra. Ron Paul, médecin obstétricien et sénateur, a suivi de très près l’évolution de l’épidémie qui a durement frappé les USA et il constate que la peur est instrumentalisée à des fins politiques inavouables, telles que la violence, l’intimidation, la délation, l’emprisonnement arbitraire.

Il en est de même pour quelques pays européens qui sont tentés d’imiter la France avec la mise en place du « pass sanitaire », prélude à un basculement inévitable vers le totalitarisme. J’avais commencé la rédaction de cette brève et quand j’ai appris que le Conseil Constitutionnel français vient d’entériner globalement de projet de fichage de tous les Français, l’opinion de Ron Paul me paraît d’une actualité brûlante. Les élites françaises viennent de franchir une ligne rouge et les conséquences seront très graves. Lien : https://youtu.be/skKWv0R9AO8

Brève. Quatre-vingt années plus tard …

Dans quelques semaines il y aura deux sortes de citoyens en France, ceux qui auront coûté une soixantaine d’euros par injection à la sécurité sociale (il en faut deux voire bientôt trois, faites le calcul) en se faisant polluer par un morceau d’ARN messager supposé protéger les cobayes humains d’une infection virale, cobayes transformés en organismes génétiquement modifiés. Pourquoi Greenpeace ne s’est pas insurgé contre cette pratique alors que cette organisation a dénoncé la dangerosité des plantes transgéniques pendant des années. Si ce ne sont pas des épinards mais des êtres humains Greenpeace trouve cela normal. C’est renversant ! On assistera donc bientôt à une sorte ségrégation des citoyens comme ce fut le cas en Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid. Serons-nous obligés d’avoir une petite estampille jaune représentant le coronavirus sur le revers gauche de notre veste ?

Emmanuel Macron vient de se vêtir de l’uniforme du Maréchal Pétain, l’homme qui institua une ségrégation entre les citoyens français dans le pays qui écrivit pourtant la déclaration des droits de l’homme. Quand la police, curieusement exemptée de ces mesures bafouant les libertés fondamentales des citoyens, charge des manifestants protestant contre les mesures prises par le gouvernement français on peut se demander si ces chevaliers couverts d’armures en matériau composite n’ont aucune espèce de conscience de ce qui se passe dans leur propre pays ou alors ils ont subi un véritable lavage de cerveau sur ordre du ministre de l’intérieur, de la sécurité intérieure « quoiqu’il en coute ». Les Français comme votre serviteur qui refusent d’être transformés en organismes génétiquement modifiés vont bientôt être traités comme les Juifs sous le régime totalitaire qu’acquiesça Pétain en 1940.

C’est très grave ! Les sbires de ce nouveau Pétain sont Karine Lacombe, Laurent Alexandre, Delfressy, ce freluquet de Véran qui ne sait pas de quoi il parle et cet obséquieux d’Attal nommé « politicien d’avenir » par le Club de Davos …, et, bien que les moyens audio-visuels modernes n’existaient pas en 1940 la propagande du régime de Vichy était tout aussi efficace que celle de TF1, A2, BFM, Le Monde, le Quotidien et une multitude d’autres canaux d’information (tous subventionnés par les contribuables) qui répètent la même chanson tous les jours et celle-ci se décrypte ainsi : il faut enrichir les labos pharmaceutiques, quoiqu’il en coûte pour votre santé, car ils ont acheté tous les pantins, y compris Macron, qui oeuvrent pour cet enrichissement qui a piétiné toutes les directives de l’éthique médicale la plus élémentaire ainsi que la Constitution elle-même. L’heure est grave, le totalitarisme est à notre porte et si personne ne réagit car il nourrit une angoisse injustifiée concernant sa propre santé alors l’avenir de la France est vraiment compromis. Des heures encore plus sombres que celles du régime de Vichy sont à notre porte. Je voudrais ajouter pour me soulager de ma très mauvaise humeur qu’en 1940 si on était juif on était un ennemi du peuple, aujourd’hui en 2021 si on n’est pas vacciné on est un ennemi du peuple. Ce parallélisme idéologique parfait est très inquiétant et montre à quel point Emmanuel Macron est devenu en réalité mégalomane.