La bêtise (des politiciens) n’a pas de limite …

Le gouvernement français a décidé de taxer les utilisateurs de Skype pour la simple raison que ce service gratuit de téléphonie et de vidéo conférence (Google + propose sensiblement le même service, est-ce que le gouvernement va aussi taxer Google ? Ca promet d’être épique) entre en concurrence directe avec la téléphonie fixe ou mobile et qu’il s’agit d’un avantage injustifié. Mais il y eut des précédents en France dans le même genre de stupidité affligeante comme par exemple la pétition des fabricants de chandelle (http://bastiat.org/fr/petition.html) combattue par l’économiste Frédéric Bastiat en … 1845. Dans la même veine de bêtise frisant l’irrationnel plutôt que le ridicule, le gouvernement espagnol a décidé de taxer les panneaux solaires à usage personnel pour produire de l’électricité (mais c’est vrai : http://elpais.cr/frontend/noticia_detalle/6/83700?fb_action_ids=604341192919588&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map={« 604341192919588 »:604892356217086}&action_type_map={« 604341192919588″: »og.likes »}&action_ref_map=[] ).

Tout se délite, les politiciens ont perdu le sens de la réalité …

On est tombé dans le panneau !

Pour caresser dans le sens du poil les écolos, le gouvernement français a obtenu de l’Union européenne de taxer les panneaux solaires « Made in PRC ». Et comme on pouvait s’y attendre les Chinois n’ont pas aimé. Ils vont donc taxer de manière punitive les vins, en particulier les champagnes dont ils sont friands, et pour mettre tous les exportateurs de vins dans l’embarras, les dossiers de mise en conformité devant les décisions du gouvernement chinois doivent être déposés avant le 21 juillet 2013, autant dire que c’est mission impossible. Passé ce délai, plus question d’exporter la moindre goutte de pinard en Chine. Les heureux bénéficiaires de l’autorisation d’exportation seront néanmoins tellement taxés qu’ils risquent fort de travailler à perte. Par conséquent, ce sont des centaines de millions de bouteilles qu’il faudra vendre ailleurs et comme la crise, l’augmentation des impôts en tous genres et l’incertitude sur l’avenir ne sont pas vraiment des facteurs favorables à une reprise de la consommation de vin en France, à moins d’avoir envie de se prendre une bonne biture pour tout oublier, alors à n’en pas douter ce sera une crise profonde dans le secteur de la viticulture puisque les pinardiers français s’étaient habitué à une progression constante de leurs exportations vers la Chine depuis plus de 10 ans. Les Allemands risquent de se retrouver dans la même situation avec leurs grosses berlines très prisées également dans la République populaire puisqu’ils ont applaudi l’initiative (timidement, alors qu’ils auraient dû véhémentement s’y opposer) pour tenter de sauver leur propre filière de panneaux solaires sous perfusion de l’Etat et déjà moribonde. Mais il y a aussi les avions d’Airbus et les centrales nucléaires, le gouvernement français a complètement oublié cet aspect, c’est dire à quel point il fait n’importe quoi. Au final c’est la Chine qui sortira gagnante et l’Europe qui prendra une bonne claque. Conclusion, à trop vouloir flatter les Verts, ils finiront par obtenir ce qu’ils veulent secrètement, une bonne récession, l’appauvrissement général et l’éclairage à la chandelle au coin du feu. Merci les Verts !