La Suède n’est plus ce qu’elle fut il y a encore à peine 10 ans

Capture d’écran 2019-11-10 à 12.36.54.png

Traditionnellement les pays d’Europe occidentale comme l’Italie, l’Allemagne ou la France ont toujours considéré que la Suède était l’exemple de démocratie à suivre, le pays des droits de l’homme, de l’égalité homme femme, de société où il fait bon vivre bien que la Suède soit le troisième pays européen après la France et le Danemark en ce qui concerne la pression fiscale, mais bon, il y a un prix à payer pour vivre dans un pays « démocratique ». Ces principes humanitaires de respect des individus ont conduit la Suède à accueillir ces dernières années environ 600000 immigrants, des familles entières avec des femmes enceintes au nom du sacro-saint respect de la famille et de la femme. Et qu’est-il arrivé en moins de dix ans ? Comme en France, en Belgique ou encore en Grande-Bretagne il y a des zones périurbaines de non-droit en Suède qui ont favorisé l’apparition de gangs, de trafics en tous genres y compris d’armes, de prostitution et de drogue. Pire encore, le nombre de viols perpétrés à l’encontre de femmes d’origine suédoises a triplé en 4 ans à tel point que 25 % des suédoises de souche (il ne faut pas le dire c’est illégal, on est Suédois, point final) envisagent de quitter leur pays car elles sont terrifiées par ce qui arrive dans leur pays et ce qui peut leur arriver n’importe où à n’importe quelle heure du jour.

Ces femmes, victimes de viols dans l’immense majorité commis par des immigrants récents, ne peuvent même pas aller déposer une plainte à la police car elles seraient accusées de racisme si elles mentionnent que leur(s) violeur(s) n’est pas suédois de souche. Elles peuvent elles-mêmes se retrouver au tribunal accusées de racisme ! Une étude confidentielle à peine mentionnée par le quotidien Aftonbladet a montré que près de 90 % de tous les actes de violence sexuelle sont le fait d’immigrants récents de confession musulmane. Dans un pays comme la Suède qui a toujours été ultra-féministe par tradition c’est tout à fait paradoxal. Les autorités danoises, devant la recrudescence des crimes en tous genres à Copenhague qui est le fait d’immigrants venus pour la plupart de Suède a rétabli un strict contrôle frontalier avec son voisin.

Plus étonnant encore, mais il ne faut pas en parler, c’est illégal en Suède, la grande majorité de la presse suédoise est contrôlée par des familles d’origine juive et le promoteur du multiculturalisme suédois, un certain David Schwarz, était un survivant de l’holocauste et non pas un Suédois d’origine, il ne faut pas dire de souche, c’est illégal en Suède. Aujourd’hui la Suède est le champion d’Europe des viols avec violence, des vols, des incendies criminels et des trafics en tous genres avec 14 « no-go zones » réparties dans tout le pays, tout ceci grâce au multiculturalisme qui faisait jadis la grandeur du pays, mais il ne faut pas en parler …

Sources : Paul Craig Roberts et The Herland Report. Illustration : scène de la vie quotidienne dans une grande ville de Suède.