Va-t-on révoquer l’Entente Cordiale (comme l’Edit de Nantes) ?

J’ai déjà mentionné l’indice PMI (Markit) désastreux de la France pour décembre mais les commentaires des journalistes (subventionnés par le pouvoir socialo-écolo-marxiste en place) ont été plutôt mous. Vérité en deçà du « Channel », erreur au delà, pourrait-on dire. Et quand une autre Anglaise vivant à Paris depuis peu et mariée avec un Français, si on en croit son article dans Newsweek, se permet de brosser un tableau réaliste de la France avec un humour très « british » mais aussi beaucoup d’ironie alors les journalistes (à la botte du pouvoir) s’en donnent à cœur joie dans une autre forme d’ironie mais cette fois tout à fait déplaisante.

Car ça ne plait pas aux journalistes (à la botte du pouvoir) de voir leur pays critiqué par un étranger et qui plus est une pisseuse anglaise. C’est un comble ! Elle ose critiquer la France, son système de retraites, ses prestations sociales, ses crèches, ses impôts, son code du travail. C’en est trop, c’est un coup à rompre l’Entente Cordiale !

Il y a trois jours j’ai rencontré ici à Santa Cruz un jeune couple de Français, vivant et travaillant à Paris avec un enfant d’une dizaine d’années. Il ne m’a fallu que quelques minutes pour comprendre leur situation. Elle, est juriste dans une grande entreprise française complètement orientée à l’international et c’est elle qui fait vivre le couple car son époux est autoentrepreneur et n’arrive pas à faire rentrer de l’argent dans les caisses du ménage. L’Etat lui prend 85 % des revenus de son entreprise et le salaire qu’il arrive à dégager pour lui est très inférieur au fameux SMIC, qui bloque l’ensemble de l’économie française, malgré le fait qu’il travaille plus de 70 heures par semaine.

Dans le même sens que la réflexion de la journaliste de Newsweek, je leur ai conseillé de quitter la France, d’aller n’importe où, le plus vite possible, avant que le pays ne chute définitivement et que l’ordre social et la sécurité ne puissent plus être assurés. Conscients de la piètre situation du pays et de l’étouffement fiscal qu’ils subissent, leur seul souci est l’éducation de leur fils. Je les ai arrêté immédiatement car, comme tout le reste, le système éducatif français se détériore inexorablement, des générations entières ne savent pas écrire correctement car ils ont appris à lire par la méthode dite globale, une élucubration totalement inepte d’un quelconque ministre de l’éducation qui voulait peut-être que son nom figure dans le dictionnaire (?). Il existe d’excellentes écoles françaises privées dans de nombreux pays du monde. Enfin mon dernier conseil a été que se remettre en question dans la vie est parfois salutaire surtout si ce que l’on va trouver ailleurs sera a fortiori meilleur que ce qu’on a quitté. Les Huguenots qui ont été chassés par Louis XIV ont tous réussi à refaire fortune ailleurs, bel exemple de l’incurie des gouvernements encore plus évidente depuis le début du règne de François de Tulle Premier, Baron de Corrèze et d’autres contrées …

Note: je conseille à mes lecteurs anglophones d’aller sur le lien du Figaro.fr pour lire l’article de Newsweek ou d’entrer directement Newsweek sur Google.