Faut-il se laver tous les jours ?

Capture d’écran 2017-06-05 à 10.07.33.png

C’est en observant son cheval se roulant dans la poussière les 4 fers en l’air puis projetant de la terre sur son ventre (photo, crédit AOBiome) que le Docteur David Whitlock commença à réfléchir au sujet de l’utilité de se savonner tous les jours sous la douche. Le cheval se plie à ce rite quotidien pour répartir sur tout son corps la flore bactérienne du sol avec laquelle il cohabite. Whitlock, chimiste de son état, collecta cette flore bactérienne qui neutralise les microorganismes dangereux et se nourrit également de substances toxiques dont en particulier l’ammoniaque qui contribue largement à la mauvaise odeur de la sueur. Ce chimiste hors normes a cultivé une partie de ces bactéries du sol et les a conditionnées, vivantes, en un spray qu’il utilise pour équilibrer sa propre flore bactérienne cutanée.

Il ne se lave plus depuis douze ans, tout au plus se rince-t-il avec de l’eau une fois par jour et pourtant il ne dégage aucune odeur désagréable ou nauséabonde. Au tout début de son expérience il ne croyait pas lui-même en la validité de son hypothèse mais fort de son succès il a créé une petite entreprise appelée AOBiome qui commercialise ce spray corporel appelé MotherDirt, littéralement la « mère de la saleté » (https://www.aobiome.com/about). Whitlock utilise ses sprays de bactéries quand il se lave les mains ou se rince le corps et/ou les cheveux pour reconstituer la balance naturelle de sa flore bactérienne.

Certaines bactéries du sol sont capables d’oxyder l’ammoniaque en oxydes nitriques et de dégrader des acides substitués comme les propionates et les butyrates responsables de la mauvaise odeur corporelle. En les réintroduisant sur la peau après une douche (sans agent détergent) pour équilibrer à nouveau la population bactérienne cutanée les odeurs inconvenantes de transpiration disparaissent et Whitlock en a donc fait l’expérience avec succès depuis 12 ans. De plus, les oxydes nitriques issus de l’oxydation de l’ammoniaque jouent un rôle physiologique bénéfique dans les situations de stress et Whitlock a constaté qu’il est toujours de bonne humeur depuis qu’il ne se « lave » plus.

L’homme moderne se lave trop et il déséquilibre sa peau mais également sa chevelure avec des détergents le plus souvent agressifs auxquels ne résistent pas ces bactéries capables d’oxyder l’ammoniaque. Se laver trop souvent favorise ainsi l’apparition d’infections cutanées et d’allergies, selon Whitlock. Enfin les odeurs corporelles font les choux gras des cosméticiens en vendant des déodorants … Est-il vraiment nécessaire de se laver en se savonnant abondamment tous les jours ? Je laisse à chacun le soin de répondre pour lui-même à cette question.

Source : Motherboard (motherboard.vice.com), illustrations AOBiome

À relire aussi : https://jacqueshenry.wordpress.com/2017/06/04/pour-les-japonais-trouvent-que-les-occidentaux-sentent-mauvais/