En France la SNCF surprendra toujours

1280px-SNCF_Class_242_A1.jpg

Quand on vient d’effectuer un séjour au Japon on ne peut que s’attendre à de mauvaises surprises avec les transports ferroviaires français. J’ignore si la France détient la palme d’or des dysfonctionnements en Europe mais si ce n’est pas le cas il n’y a pas beaucoup d’efforts à faire pour que cette compagnie nationalisée en 1936 ne détienne ce triste record. J’ai rencontré à Paris en ce début de dernière semaine de mai des amis qui m’ont déclaré leur admiration sans condition pour Macron alors que j’étais persuadé qu’ils étaient plutôt « de gauche » étant des lecteurs assidus du journal Le Monde. J’avoue pouvoir me tromper puisque ce quotidien verse maintenant dans le « macronisme » outrancier. Que mes lecteurs ne se méprennent pas je n’ai jamais relu le Monde depuis mes premières années d’étudiant à l’Université c’est-à-dire quand il était encore dirigé par Beuve-Méry, c’est dire …

Quels étaient les arguments qui avaient métamorphosé les positions politiques des ces amis de toujours ? Ils m’ont répondu qu’il n’y avait qu’à constater le brio de ce débutant en politique, jamais confronté à un quelconque scrutin électoral, avec lequel il avait réglé le problème de la SNCF … J’avoue que je fus plutôt surpris par cette réponse. Que fit Macron sinon transférer la dette monstrueuse de la compagnie nationale et l’incorporer à celle de l’Etat, vite emprunter sur les marchés quelques dizaines de milliards d’euros et comme par un tour de magie de grand politicien le problème fut réglé sans qu’il ne soit jamais remis en question le système de retraite des agents ni leurs avantages variés mis en place par le Front Populaire quand les locomotives brûlaient du charbon et qu’il fallait 6 à 7 heures pour relier Paris à Lyon ! J’ai connu cette époque riche en images ferroviaires …

Lors de mon bref séjour à Paris je me suis rendu à Joigny en train afin de visiter la maison de mon fils aîné située dans un minuscule village à la lisière des immenses champs de céréales et de petits pois. Ce jeudi 30 mai, mon fils me déposa à la gare de Joigny pour profiter du train en provenance de Macon prévu à 9h10 du matin et à destination de Paris-Bercy. L’achat du billet avec une machine automatique accepta – oh surprise ! – ma carte de crédit étrangère et une annonce sonore annonça l’arrivée du train.

Habitué à l’exactitude des trains japonais je m’attendais à avoir une surprise, le matin d’un jour férié pour des raisons relevant d’une légende religieuse surannée, et mon attente ne fut pas déçue. Quinze minutes, trente minutes, trois quarts d’heure, une heure, une heure et demi passèrent, exposé à un vent glacial, réchauffement climatique global oblige, et toujours pas de train en vue dans un silence inquiétant et presque outre-tombal. Deux vieilles femmes tentaient de se protéger du froid et j’entendais parfois le murmure de leurs dentiers qui s’entrechoquaient et quelques oiseaux qui s’appelaient timidement. L’horreur !

Finalement un train omnibus arriva et parcourut le chemin qui séparait Joigny de la gare de Lyon à Paris après 13 arrêts et une heure quarante-cinq minutes de progression poussive. J’appris auprès des contrôleurs de billets que le train Macon-Paris avait été annulé pour des raisons électriques, comme d’habitude dans ces cas-là.

Cette anecdote décrit bien dans quel état de délabrement se trouve aujourd’hui la France avec ses « services publics » supposés faire l’objet de l’admiration du monde entier. On peut se permettre de rêver mais testés quand on a connu le service ferroviaire japonais, entre parenthèses infiniment plus économique qu’en France, ce rêve a disparu quand on se trouve confronté à la réalité. Macron pourra encore emprunter des milliards d’euros pour améliorer cette indicible situation, rien ne pourra changer car la France est figée à tout jamais dans un immobilisme arrogant dont elle ne pourra se délivrer qu’à la faveur d’un chambardement provoqué par la population elle-même vivant au quotidien ce genre de situation que je viens de décrire.

Décidément les journalistes du Monde sont nuls !

La NSA espionne la France et les Français, la belle affaire immédiatement montée en épingle par le Monde, journal inféodé au pouvoir en place comme chacun sait. Comme si les services d’espionnage français se privaient de leur côté de toute forme d’espionnage. C’est presque à mourir de rire tant la stupidité de l’information relatée par le Monde (que je n’ai pas lu) ressemble à un nouvel écran de fumée pour divertir les Français des vrais problèmes qui les préoccupent. L’affaire (que je n’ai pas suivi) de la petite Kosovare a fait pschitt pour reprendre une fameuse expression de Chirac, il fallait donc que les journalistes gauchistes du Monde trouvent un autre scoop pour occuper les folliculaires des veaux français (qualificatif gaullien). Cet épisode n’a pas manqué de créer l’hilarité des journaux nord-américains comme on pouvait s’y attendre. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je ne suis pas un sous-marin de la NSA ni un inconditionnel des USA, loin s’en faut, mais je trouve tout à fait ridicules ces gesticulations des journalistes ressemblant aux simagrées d’une vierge effarouchée. Oui la France espionne, oui les Chinois espionnent tout comme les Américains, les Russes, les Brésiliens, les Anglais et les Allemands, et les Japonais. Tout le monde espionne tout le monde, il n’y a pas de quoi offusquer un journaleux en manque de scoop. C’est ridicule ! Vous voulez que je vous raconte une anecdote (que j’ai d’ailleurs peut-être déjà relaté dans mon blog) qui s’est passée réellement dans la somptueuse résidence de l’Ambassadeur de France à Port-Vila au Vanuatu. Quand j’ai commencé à me présenter un soir à l’Ambassadeur et à son épouse qui m’avaient convié avec un ami pour dîner puis jouer au bridge, il m’a arrêté d’un geste de la main en me déclarant sans suffisance mais avec respect qu’il savait tout de moi. Le limiers de l’Ambassade avaient fait leur travail. J’étais sans le savoir espionné … La conversation a pris tout d’un coup un côté très relax car je n’avais strictement rien à cacher ! Je suis d’ailleurs resté en très bons termes avec l’Ambassadeur et le Consul qui était un frère de Georges Descrières récemment décédé …  

Le Monde divulgue des secrets de l’instruction en cours !

Décidément le quotidien de référence de la gauche française bien-pensante et politiquement correcte, je veux parler du Monde, est devenu l’archétype de la presse de caniveau au même titre que le Sun à Londres. A propos de l’affaire Tapie dont les journaux nous abreuvent à longueur de journée pour faire diversion – au fait toujours pas de données sur le chômage au mois de mai, c’est tant mieux il y a l’affaire Tapie, ouf – Le Monde, sous couvert du secret des sources d’information des journalistes, publie une lettre de Christine Lagarde adressée à Nicolas Sarkozy alors président de la République et curieusement retrouvée chez elle et non pas au domicile de ce dernier. Le Monde ne s’appesantit pas trop sur cette singularité mais publie tout de même la lettre en faisant fi du secret de l’instruction en cours. Les potes des journalistes du Monde qui grenouillent activement dans les divers arrières cours des prétoires parisiens ou bordelais font leur travail : entre copains d’un même syndicat il faut s’entraider pour faire tomber la bête immonde, le capital, Sarkozy et ses sbires et les patrons mis en place par cette même bête immonde. Tout est orchestré pour mettre l’ensemble du pays dans un état de culpabilité tel qu’il lui faudra des années avant de relever la tête avec un semblant de fierté. Il faut aussi faire passer au second plan toutes les instructions en cours qui visent des élus socialistes pour détournement de fonds publics en bandes organisées, dans le Nord, à Marseille, Montpellier, le neuf trois, et même en Corrèze, le fief de l’actuel locataire du Château de la rue Saint-Honoré. Tout est organisé par les maîtres de la propagande socialo-marxiste de rigueur par les temps qui courent. Alors, puisqu’il n’y a plus de manifestation anti-mariage gay, plus de grèves, encore que la CGT va bien trouver un moyen d’aggraver l’économie du pays en organisant une bonne petite grève générale pour bien faire comprendre qu’il ne faut pas toucher aux avantages (anti-sociaux) acquis, ou encore une bonne petite grève des camionneurs si la Delphine nationale obtient une surtaxe du diésel, on peut s’attendre à tout et comme sur le front social ça commence à s’agiter sérieusement, alors un bout de papier divulgué par des juges indélicats à leurs potes du Monde est vraiment le bien venu. Et pendant ce temps-là le Président se tape la cloche avec Valérie au bord d’un lac irlandais comme si c’était un genre de voyage de noces, pour se voir ridiculiser par ses homologues au sujet de la différence culturelle française, l’exception, mais quoi d’exceptionnel en France sinon une médiocrité généralisée de l’enseignement et une incapacité totale des Français à compter jusqu’à trois dans une langue étrangère. Heureusement qu’il y a la rébellion syrienne qu’on va équiper en armements variés pour plaire au roi d’Arabie qui paiera la note, l’allié confessionnel des agités anti-Assad, mais pas à Poutine, tant pis s’il nous coupe le gaz le Qatar, un des clients favoris de la France en terme d’armement, nous en fournira à prix cassés. Juste une bonne dégradation de la note de la France par les agences de notation et tout ira pour le mieux, Madame la Marquise. Toute cette prose pour simplement dire que l’équipe au pouvoir en France est complètement aux abois et que le pays est foutu comme le rappelle H16 dans son blog.

Patrimoine des élus (suite)

Je relève dans le Monde.fr cette légende sous le portrait d’un JF Copé émacié et pâle (pour les journalistes du Monde a-t-il quelque chose à cacher?) :

 Pour Jean-François Copé et Alain Juppé, la transparence des patrimoines des élus relève du « voyeurisme » ; pour Henri Guaino, l’opération favorisera une société du « soupçon ».

 

Comme si l’ensemble de la population (hormis les élus naturellement) n’était pas déjà parcourue de « soupçons » comme le prétend Henri Guaino. Quant au « voyeurisme », de quoi Copé veut-il parler, lui qui organise des manifestations anti-mariage gay : pour lui ce genre d’attitude devant un faux problème de société ne relève-t-il pas du voyeurisme ? Décidément les politiciens n’ont aucune morale mais ce qui est attristant c’est l’attitude du Monde qui tente de ternir l’image des élus de la droite en évitant soigneusement d’écrire quoi que ce soit sur les élus de gauche. C’est bien connu, ce journal est de gauche, voire d’extrème gauche, mais la probité journalistique devrait passer avant les opinions politiques. Je vais de ce pas supprimer le Monde de mes favoris comme je l’ai fait pour Libération.

Mais pour en revenir au soupçon, le mal est fait et Juppé n’a pas à se vanter, lui qui a eu des déboires avec la justice pour des malversations plutôt louches. Toute la nation attend ces déclarations de patrimoine mais aussi celles de tous les élus sans exception et non pas seulement les ministres. Que tous les élus locaux soient aussi contraints par la loi de faire état de leur patrimoine, ce ne sera pas du voyeurisme mais de la transparence, il y a là une petite nuance que Copé et Juppé n’ont pas vraiment comprise …

 

 

 

Hollande a du souci à se faire. Qu’il démissionne !

Le co-trésorier de campagne 2012 de François Hollande, Jean-Jacques Augier, un de ses amis de longue date a été forcé de nommer l’identité de ses partenaires chinois de business, en passant par une société opaque située dans les îles Cayman (BVI ou British Virgin Islands pour les intimes de l’évasion fiscale à grande échelle). Après Cahuzac, ça commence à sentir carrément le roussi sous les lambris dorés du Palais de l’Elysée. A croire que Hollande est soit un incompétent aveugle et sourd ou qu’il est complice des malversations de son proche entourage. Cette information à propos du sieur Augier est révélée par le Guardian

http://www.guardian.co.uk/uk/2013/apr/03/offshore-secrets-offshore-tax-haven

à partir de fuites de grande envergure mettant en cause des dizaines de milliers de personnes de tous pays et révélées par des millions de documents impliquants des ressortissants de 150 pays différents pour des sommes dépassant les 5400 milliards de dollars !!! Pour les intéressés, voici le lien :

http://www.icij.org/offshore/secret-files-expose-offshores-global-impact

A n’en point douter, on peut s’attendre à des rebondissements dans les heures ou les jours à venir en France et ailleurs en Europe.

Hollande devrait démissionner et comme le dit H16 (H16FREE.COM) ce pays est foutu !

Note: le Guardian n’est pas du genre à révéler des affaires pour améliorer son tirage comme le Sun ou d’autres journaux de caniveau, je pense à certains quotidiens français que je classe dans cette dernière catégorie, c’est un quotidien respecté … Quant au Monde, partenaire de ICIJ, il n’a pas jugé opportun de dévoiler l’information relative au trésorier de campagne de Hollande, bizarre, vous avez dit bizarre ?

Suite du précédent billet sur le déclin annoncé de la France.

 

Excellent article de Jean-Luc Gaffard de l’OFCE paru hier dans lemonde.fr et dont voici le lien :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/14/l-austerite-est-une-menace-pour-le-choc-de-competitivite_1816540_3232.html

 

J’extrais ici quelques passages pour que mes lecteurs ne soient pas frustrés s’ils ne sont pas abonnés au monde.fr (comme moi) et qui corroborent parfaitement les termes et les conclusions tirées du Gurusblog …

 

Le gouvernement français est confronté à un double défi. Les effets immédiats de la crise de l’euro se combinent avec un défaut durable de compétitivité : entre 1997 et 2012, la part de marché de la France est tombée de 5,3 % à 3,3 % des exportations mondiales.

Et pour la France, le déficit commercial persistant est plus préoccupant que le déficit public. La question se pose alors de la stratégie à mettre en œuvre. Dans une économie développée la compétitivité repose essentiellement sur la capacité des entreprises à occuper une niche technologique ou de marché. Rares sont ceux qui affirment qu’aujourd’hui que le succès de l’Allemagne dépend de ses coûts plutôt que de sa capacité à être compétitif dans des secteurs à forte valeur ajoutée.

La dernière livraison des perspectives économiques du FMI prévoit un taux de croissance de seulement 0,4 % en 2013. L’OFCE estime, pour sa part, que la croissance française sera réduite de 1,7 % du PIB si les mesures d’austérité sont mises en œuvre.

Et enfin :

Le choix de privilégier l’austérité a déçu ces attentes tant au niveau national qu’en Europe. Voilà une occasion manquée. De plus, comme nous l’avons fait valoir, elle rend la solution aux problèmes de compétitivité de la France beaucoup plus difficile à trouver. Nous avons déjà vu cela se produire en Europe. La France veut se hisser à la hauteur de Berlin, mais risque de prendre le chemin d’Athènes.

 

Donc tout est dit et il est bien clair que la France va à la catastrophe et ce ne sont pas les écrans de fumée à la Depardieu ou le faux débat sur le mariage des homosexuels (je rappelle que la très catholique Espagne a fait passer la loi sans aucune manifestation de rue et que l’attitude des Français est des plus risibles vue depuis l’autre côté des Pyrénées) et pour bien endormir les Français on leur apprend qu’un mammifère habitué des déserts s’appelle le serval, de quoi non seulement nous endormir mais nous promettre un réveil bien douloureux ponctué d’agitation sociale inévitable et d’attentats terroristes …

La catastrophe !

A la une du Monde : La production d’agrocarburants menace la qualité de l’air en Europe (Audrey Garric).

 

A la une du Monde : La production d’agrocarburants menace la qualité de l’air en Europe (Audrey Garric).

 

Ce genre d’article s’appèle de la désinformation et j’espère que les lecteurs du Monde ne se sont pas fait prendre au piège d’un quotidien bien connu pour ses sympathies socialo-écologistes qui maîtrise l’art de manipuler l’information.

De quoi s’agit-il ? D’une augmentation de la production naturelle par les plantes, dont les arbres et les buissons pouvant être utilisés comme biomasse pour produire des biocarburants, d’un composé chimique appelé l’isoprène. Or l’ensemble de la faune terrestre relâche dans l’atmosphère 600 millions de tonnes d’isoprène par an, un composé qui contribue pour près du tiers de l’ensemble des gaz à effet de serre émis aussi bien par les activités humaines que par la faune et la flore. Et ce processus est naturel ! Même les salades en produisent ! Ce n’est pas parce que des scientifiques alarmistes de l’Université de Lancaster ont publié un article contestable sur l’interprétation qu’ils considèrent comme irréfutable de l’augmentation de la biomasse ligneuse pour produire des agro-carburants, en d’autres termes une augmentation inéluctable de la production (naturelle) d’isoprène, pour alarmer les populations inconsidérément en prétendant qu’il y aurait (au conditionnel) quelques 1500 morts de plus par an en Europe, qu’il faut que le Monde reprenne cette information stupide et sans signification et la mettre en Une.

Remettons les choses à leur place une fois pour toute afin que ce type d’information ne se retrouve plus dans la presse à sensation dite aussi de caniveau. Pendant la deuxième guerre mondiale, une déforestation intense a été observée en France en raison de la rareté du charbon et surtout du pétrole, non seulement pour faire rouler les voitures et les camions avec des gazogènes mais aussi pour cuire le pain ou simplement se chauffer. Depuis les années 50 et encore plus depuis la mise en oeuvre du parc électro-nucléaire français sous l’impulsion du Général de Gaulle et de ses successeurs, la forêt française s’est reconstituée et a même progressé dans de nombreuses régions en particulier montagneuses. Combien de morts par accroissement de production d’isoprène a-t-on noté en France depuis les années 50 ? Personne n’en sait rien. Le Monde (Madame Audrey Garric) pourrait écrire en Une que le parc électro-nucléaire français, en favorisant le reforestation de la France, est la cause de milliers de morts en raison de l’augmentation de la production d’isoprène ! Ca c’est de la bonne information à prendre à la lettre si on suit les élucubrations de ces chercheurs britanniques.

 

Sources : Reuters et http://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate1788.html