Histoire de noeuds et de de lacets

Capture d’écran 2017-04-18 à 08.53.24.png

Pendant de nombreuses années je m’énervais car les lacets de mes chaussures se détendaient et finissaient par se défaire sauf si j’assurais ces noeuds avec un double-noeud malheureusement difficile à défaire. Normal, il faut pour que les lacets ne se défassent pas réaliser un noeud plat (b) et non un faux noeud en huit selon mon vocabulaire (a), encore que je ne sois pas tout à fait certain de cette définition. Bref, cette histoire de noeuds de lacets de chaussures qui se défont immanquablement quand on marche a hautement perturbé des scientifiques en herbe de l’Université de Berkeley qui se sont penché « scientifiquement » sur ce problème affectant les sportifs mais aussi les piétons lambda dont je fais partie.

Depuis donc de nombreuses années je réalise par un coup de main très facile à mémoriser un noeud plat qui a la particularité de s’auto-serrer et qui reste pourtant facile à défaire. Tous les marins connaissent ce noeud et voici une illustration de ce que ça donne avec des lacets :

Capture d’écran 2017-04-18 à 08.49.23.png

Ces trois étudiants de « graduate school » probablement promis à un grand avenir en recherche scientifique se sont fendus d’un article agrémenté de 14 figures, rien que ça, décrivant toutes sortes de tests montrant sans ambiguïté comment et pourquoi les lacets se défont. Une incroyable découverte scientifique provenant de l’Université de Berkeley qu’il faut donc croire ! Il suffit pourtant de penser en laçant ses chaussures comment réaliser un noeud plat avec les deux boucles. Pas besoin de réaliser des expériences complexes pour prouver les mécanismes de phénomènes aussi simples.

Source et illustrations : Proceedings of the Royal Society series A en accès libre, http://doi.org/10.6078/D15K5K