Chronique cinématographique : La Vérité

Capture d’écran 2019-07-07 à 22.38.56.png

Il y a bien longtemps que j’ai laissé sur mon blog l’une de ces chroniques qui détendent et nous font oublier tout ce quotidien si difficile à supporter. Dans mes disques durs remplis de films que j’ai illégalement mis en mémoire, mais il y a bien des années, j’ai retrouvé par hasard une véritable pépite réalisée par Henri-Georges Clouzot et sortie sur les écrans en 1960 mettant en scène une sublime Brigitte Bardot, probablement son meilleur film, La Vérité. On retrouve dans ce film cette palette d’acteurs français prestigieux et inoubliables qui firent la grandeur du cinéma français de ces années-là, Paul Meurisse, Charles Vanel, Louis Seigner …

Capture d’écran 2019-07-07 à 22.37.21.png

À l’époque BB défrayait la chronique avec sa beauté aggressive et dans ce film elle joue le rôle d’une jeune femme légère qui n’a trouvé que son cul pour rivaliser avec sa soeur (Marie-José Nat), la fille sage et studieuse de la famille, une famille provinciale traditionnelle qui cultivait les valeurs bourgeoises d’éducation et d’enseignement alors qu’une autre jeunesse vivait pleinement dans le Quartier Latin à Paris.

Capture d’écran 2019-07-07 à 22.38.31.png

BB (Dominique dans le film) séduit le fiancé de sa soeur et tombe dans son propre piège, celui d’un amour passionnel qui lui échappe. Elle finit pas assassiner son amant pourtant promis à sa soeur et n’a plus d’autre choix que de se suicider, en prison, car elle sait qu’elle ne pourra pas échapper à une condamnation à mort.

Capture d’écran 2019-07-07 à 22.40.36.png

Un film magnifiquement bien joué que je conseille à tous mes lecteurs de voir, revoir et revoir encore. Illustrations : captures d’écran du film