Nouvelles du Japon : recrudescence de cas de rougeole

Capture d’écran 2019-03-01 à 13.31.38.png

Au Japon la vaccination est obligatoire pour les enfants et ceux-ci, non vaccinés, n’ont pas accès au système scolaire. Cette disposition de protection sociale est efficace dans la mesure où elle est respectée et au Japon on respecte la loi, c’est ainsi. Et pourtant depuis le début de cette année plus de 170 cas de rougeole ont été répertoriés par les autorités sanitaires, du jamais vu depuis 10 ans. La moitié des cas ont été localisés dans les Préfectures de Mie, de Nara et d’Osaka. Plus de la moitié des cas d’infection ont été des enfants de parents adeptes de la secte Kyusei Shinkyo qui ont participé à des réunions diverses à la fin de l’année 2018. Cette secte, implantée depuis les années 1950 dans la banlieue de la ville d’Ise, prêche que la médecine est dangereuse et qu’il faut se purifier le corps et l’esprit pour rester en bonne santé, entre autres enseignements pour le moins fantaisistes.

Le mouvement anti-vaccin qui se répand dans le monde ne se base que sur des rumeurs infondées scientifiquement comme l’a encore rappelé l’OMS tout récemment. Le doublement récent du nombre de cas de rougeole en particulier en Europe est principalement provoqué par ces opposants à toute vaccination mais aussi par les personnes voyageant dans des pays où la vaccination n’est pas parfaitement assurée comme à Madagascar par exemple ou encore en Ukraine.