Aujourd’hui 22 avril « le Saint Jour de la Terre »

Capture d’écran 2018-04-21 à 20.38.34.png

Depuis 1970 le Jour de la Terre aussi appelé par certains illuminés « The Green Holy Day » est l’occasion pour les organisations écologistes et les scientifiques plus orientés vers la politique que vers la vraie science de faire des prédictions apocalyptiques sur l’état de santé de notre mère à tous : la Terre.

Voici quelques perles des prédictions faites en 1970 qui ne se sont jamais révélées exactes.

À l’occasion du premier jour de la Terre, des experts affirmèrent qu’au cours des années 1980 l’humanité serait confrontée à une famine globale : 4 milliards de personnes succomberaient mais seulement 65 millions d’Américains.

Toujours le même jour dans un article du magazine Life : Dans 10 ans les habitants des grandes villes devront porter en permanence des masques pour survivre à la pollution. Dès 1985 cette pollution réduira la lumière solaire de moitié.

Paul Ehrlich dans le numéro de mai 1970 de la revue Audubon déclara que l’usage du DDT peut avoir considérablement diminué l’espérance de vie des Américains nés après 1945. Celle-ci sera abaissée à 49 ans. Le CDC a indiqué en 2017 que l’espérance de vie moyenne des Nord-Américains était de 78,8 ans. Par contre l’interdiction de l’épandage du DDT en 1972 pour contrôler les populations de moustiques a directement provoqué depuis cette date la mort de plus de cent cinquante millions de personnes dans le monde.

Le Sénateur Gaylord Nelson déclara cette même année dans le magazine Look que selon le secrétaire du Smithsonian Institute entre 75 et 80 % des espèces vivantes disparaîtraient au milieu des années 1990.

Enfin Kenneth Watt alerta cette même année 1970 que la tendance climatique conduisait vers un nouvel âge glaciaire : en 1990 la température moyenne aura baissé de 4 degrés et en 2000 de 11 degrés.

Quelles belles prévisions pour rassembler le maximum de croyants le jour du Saint Jour Vert …

Source : WUWT