Le magazine Le Temps de Genève n’apprécie pas le documentaire de Christophe Cossé « Hold-Up »

Copié-collé de l’article du Temps de ce 14 novembre 2020 :

«Hold-up», un coup de force complotiste

Un documentaire français, sorti cette semaine, profite du chaos de la crise sanitaire pour avancer des allégations douteuses. Un nouveau palier dans la propagation des théories complotistes

Des intervenants à l’air grave s’expriment devant un fond noir, leur discours est accompagné d’une sombre mélodie. Le documentaire « Hold-up » respecte les codes du genre, lui donnant l’allure d’une enquête implacable. Ce film de 2h43, d’abord commercialisé sur Vimeo avant de se répandre gratuitement sur le web, prétend révéler une « manipulation » mondiale de la crise sanitaire. Un succès immédiat sur les réseaux sociaux, et l’engouement se confirme sur le plan économique : une campagne de financement participatif a permis de récolter près de 183 000 euros sur la plateforme Ulule, soit plus de 197 000 francs. A cette somme s’ajoute une deuxième levée de fonds de 100 000 euros sur Tipee, une opération qui n’a pas encore été validée par les responsables du site. De quoi assurer la viabilité du projet et drainer une large audience.

« Le pitch initial était principalement positionné sur le mode « d’autres voix sont possibles » et le propos s’est politisé au fur et à mesure de la campagne. Avec le succès que l’on sait », regrette sur Twitter Alexandre Boucherot, directeur de Ulule, qui annonce reverser « l’intégralité de la commission perçue » par son entreprise à une association de défense de l’information. Cet objet polémique suscite un profond malaise. « Hold-up » vient répondre à une angoisse nourrie par le chaos de la pandémie. Dans cette période difficile, les autorités publiques tergiversent et annoncent des mesures lourdes et impopulaires, comme le confinement ou le port obligatoire du masque. « Pourquoi en quelques semaines la population s’est retrouvée prise en otage par des discours contradictoires de scientifiques ? » se demande la voix off du documentaire dans l’introduction.

« Grande réinitialisation »

Une thèse conspirationniste se dessine pour répondre à cette interrogation suspicieuse. « On a l’impression de vivre une expérience de psychologie sociale en visionnant ce film. C’est un millefeuille argumentatif pour provoquer un effet de sidération ou de colère, cela va de la gravité de la pandémie à l’arrivée d’un nouvel ordre mondial », analyse Mathias Girel, maître de conférences en philosophie à l’Ecole normale supérieure et spécialiste du sujet. A en croire le documentaire, le Forum économique mondial, qui se tient chaque année à Davos, utilise le Covid-19 dans le cadre d’un plan machiavélique pour « soumettre l’humanité ». Nom de l’opération : le Great Reset (« Grande Réinitialisation » en français). Une interprétation fallacieuse de l’initiative de Klaus Schwab, président de l’organisation internationale, que ce dernier présentait dans une tribune publiée en juin dans Le Temps. Il s’agit, en quelques mots, d’un appel à une refonte du capitalisme en misant sur l’égalité, la durabilité et l’innovation.

Commentaire de votre serviteur. Normal que la ville de Genève s’affole puisque parmi les quelques 50 organisations internationales qu’elle héberge il y a l’OMS, le World Economic Forum (Davos), l’IPCC sans oublier de mentionner les dizaines de milliers de lobbyistes et les agents secrets qui gravitent autour de ce microcosme de saveur internationale, la ville aux géraniums et aux multiples établissements bancaires. Même si le documentaire dont il est question ne concerne que la France, il pourrait gravement éclabousser la réputation de la ville de Calvin … J’ai fini par visionner ce samedi la totalité du documentaire dont j’approuve personnellement la totalité des propos abordés, opinion que je ne partage qu’avec moi-même.

On va bientôt se faire « enchyprioter », sauve qui peut !!!

Voici une dépêche d’agence datée de ce dimanche 17 mars à 11h13.

Will Italy and Spain also face 10% confiscation on bank deposits ?

Main comments from Lars Christensen, CEO at Saxo Bank :

 *** « The confiscation of 6.75 percent of small depositors money and 9.9 percent of big depositors funds is without precedence that I can think of in a supposedly civilised and democratic society. But maybe the European Union (EU) is no longer a civilised democracy? »

 

*** « This is a breach of fundamental property rights, dictated to a small country by foreign powers and it must make every bank depositor in Europe shiver. » 

*** « If you can do this once, you can do it again. if you can confiscate 10 percent of a bank customer’s money, you can confiscate 25, 50 or even 100 percent. I now believe we will see worse as the panic increases, with politicians desperately trying to keep the EUR alive. »

*** « Depositors in other prospective bailout countries must be running scared – is it safe to keep money in an Italian, Spanish or Greek bank any more? I dont know, must be the answer. Is it prudent to take the risk? You decide. I fear this will lead to massive capital outflows from weak Eurozone countries, just about the last thing they need right now. »

*** « This is a major, MAJOR game changer and the fallout will be with us for a long time to come. I believe it could be the beginning of the end for the Eurozone as this is an unbelievable blow to the already challenged trust that might be left among investors. »

*** « Market reaction? it must be very good for gold and for safe-haven countries like Switzerland, Singapore and economically more healthy non-Euro contries in, for example, Scandinavia. »

*** « This is full-blown socialism and I still cannot believe this really happened. »

Lars Christensen est clair ! Atteinte directe et concertée à la propriété individuelle et qui plus est avec l’assentiment concerté et prémédité des autorités chypriotes, de la Commission européenne et du FMI. L’histoire ne dit pas si seuls les résidents seront taxés (le sont déjà de facto) ou si tous les comptes des non-résidents le seront aussi. Dans ce dernier cas, il risque d’y avoir des remous dans la banlieue de Saint Petersbourg puisque les dépôts russes de toutes odeurs et couleurs représentent près de 50 % du PIB du pays. Mais comme les soldats et autres britanniques résidant à Chypre (il y a une très grosse base militaire anglaise dans l’île) ne seront pas assujettis à cette arnaque « légale » dixit le 10 Downing Street ce matin, il est probable que les Russes échapperont à la taxe inique décidée par Bruxelles.

Le CEO de Saxo Bank se demande quand ce sera le tour de l’Espagne, du Portugal et pourquoi pas de la France (c’est moi qui ai ajouté la France) mais le plus grave dans ce coup tordu inventé par des technocrates replets et embrumés par des vapeurs de schnapps c’est l’immédiate perte de confiance des investisseurs étrangers qui vont fuir les pays dits maintenant à risque (PIIGS + France) et ce sera une catastrophe pour initier une timide relance dès lors morte dans l’oeuf.

Il faut enfin ajouter que ce hold-up concerne tous les comptes de dépôt, c’est-à-dire y compris ceux des entreprises. Je ne parierai pas une demi-roupie sur l’avenir économique de Chypre … Attendons de voir la réaction des marchés lundi matin, il pourrait y avoir des surprises !