De l’utilité des voitures sans chauffeur …

Hands-free_Driving.jpg

Plusieurs accidents provoqués par des voitures sans chauffeur viennent de faire la une de l’actualité et une voiture s’est même autorisée à faire un refus de priorité à une autre automobile, celle-là avec chauffeur ! Etymologiquement automobile signifie véhicule qui se meut tout seul par opposition à un véhicule hippomobile tiré par un cheval ou éventuellement une paire de boeufs. Il n’y a pas encore de néologisme pour différencier une voiture sans chauffeur. On pourrait dire dronomobile en rapprochant ce cas des avions sans pilote de l’armée américaine qui sont commandés à des milliers de kilomètres des théatres d’opérations militaires pour assassiner au mépris de toutes les conventions internationales des innocents.

Je me pose la question de l’utilité des automobiles autonomes. Quand je conduis la voiture de ma copine c’est pour moi un réel plaisir bien que mon permis de conduire français ne soit plus valable car je devrais me soumettre à une visite médicale tous les ans, étant maintenant septuagénaire, c’est la loi. Pour avoir le plaisir de me déplacer en voiture et pouvoir faire des mots croisés en toute quiétude comme je le fais dans un autobus faudrait-il que j’achète une voiture sans chauffeur ? Je suis intimement convaincu que ces voitures réservées à une élite en raison de leur prix extravagant et dont la fiabilité est donc loin d’être irréprochable sont une monstruosité technologique inutile et sans avenir. Qu’il y ait des véhicules totalement robotisés dans les immenses halls des centres de distribution d’Amazon, je veux bien, mais sur les routes et les autoroutes, franchement quelle en est l’utilité ?

Il y a quelques semaines je parlais au téléphone avec ma petite-fille qui a commencé à prendre des leçons de conduite alors que son père, ayant toujours vécu à Paris, n’a même pas de permis de conduire. Et je lui disais que le plus grand danger pour un conducteur de voiture dans la rue ou sur une route provient des autres conducteurs qu’il faut toujours considérer comme imprévisibles et donc dangereux. Comment un véhicule sans chauffeur va-t-il détecter la conduite dangereuse d’un autre conducteur ? Franchement je me le demande … À quel « style » de conduite est programmée une voiture sans chauffeur ? Question intéressante ! Quand je conduis la voiture de ma copine et que nous nous trouvons sur l’autoroute le long duquel la vitesse maximale est limitée à 120 km/h je me permets de rouler à 90 km/h et ma copine me reproche de ne pas rouler à la vitesse maximale autorisée. Qu’on respecte la limite de vitesse autorisée est une chose mais se croire obligé de toujours se déplacer à cette vitesse maximale autorisée me semble être une aberration totale. D’abord la consommation d’essence croit exponentiellement avec la vitesse de conduite et la simple indication de la vitesse maximale autorisée fait perdre au conduction tout sens critique au mépris d’ailleurs de sa sécurité.

En conclusion je suis convaincu que ces voitures sans chauffeur ont été inventées pour utiliser le GPS qui indique au mètre près les limites de vitesse, les signalisations variées comme les « laissez-le-passage », les stops ou les signalisations tricolores. Pire encore, des monstres de la technologie comme Google vont pouvoir réaliser encore plus de profits puisque cette société a tout fait pour que les voitures sans chauffeur utilisent son service « Google-street ». Encore un autre asservissement de l’homme par la technologie avec son consentement total, quelle régression !

Dernières nouvelles du CES de Las Vegas : la France se distingue dans le gadget inutile !

-1x-1.jpg

Au salon des technologies qui se tient à Las Vegas des start-up françaises continuent contre vents confiscatoires et marées fiscales mis en place à grands coups d’éoliennes par le gouvernement socialiste depuis bientôt 4 ans à se distinguer dans l’innovation. C’est à peu près tout ce que la France est encore capable de produire : des gadgets hi-tech totalement inutiles ! Et si par un hasard extraordinaire compte tenu du marasme économique généralisé qui sévit sur toute la planète et encore plus en France ces start-up arrivaient à remplir un confortable carnet de commande elles s’expatrieraient immédiatement. L’une des attractions peu convaincantes sur le plan de son utilité a été présentée par la petite société parisienne Sensortech financée par Google dont voici le lien pour les curieux : http://sensorwake.com/store/fr/ .

Sur la photo (Sensortech) on voit une cartouche orange qui contient des petits granulés chargés de parfums variés produits par un parfumeur français qui a voulu rester anonyme. On n’est plus réveillé par des bip-bip désagréables mais par des senteurs agréables : croissant chaud pur beurre parisien, expresso, menthe poivrée, chocolat …

J’ai tout de suite pensé, en voyant la vidéo fournie par Bloomberg (voir le lien) au film « Le Parfum » de Tom Tykwer, la fameuse histoire de Jean-Baptiste Grenouille tirée du non moins fameux roman de Patrick Süskind.

Pourquoi ne pas matérialiser sous forme de petites pastilles volatiles le parfum (ou la senteur) du plaisir et du désir, objet finalement de ce film tiré du roman du même nom ? Au réveil, par un matin hivernal maussade, quoi de plus réjouissant avant de partir souvent de nuit au travail pour une autre journée de labeur d’où on revient également chez soi de nuit qui ne sert en majorité qu’à payer ses impôts, que d’emplir son nez de ce parfum indéfinissable matérialisé par JB Grenouille et de bien commencer la journée, je vous laisse deviner …

Il faut que Sensortech diversifie ses petites cartouches de parfum pour faire un malheur commercial. Par exemple l’odeur de sang chaud et de poudre à canon pour les militaires et les djihadistes, celle d’un moteur automobile pour les aficionados de la formule 1, celle du gazon fraîchement tondu pour les amateurs de golf, pour les Japonais accros des machines à sous celle de l’atmosphère très spéciale des Pachinkos, pour les voyageurs au long cours celle du kérosène ou de la fumée que recrache la cheminée du cruiser-ship, pour les climato-alarmistes celle des ours blancs ou des marmottes des alpages d’altitude et enfin pour les politiciens celle de l’argent mais ce sera difficile car il paraît que l’argent n’a pas d’odeur … Tout un programme de marketing à étudier très sérieusement !

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-01-05/sensorwake-alarm-clock-wakes-you-with-the-smell-of-fresh-croissants