Dans le domaine du « bio » tout est permis y compris – et surtout – les grosses arnaques

 

 

 

Comme la plupart des fruits la perte d’eau et l’entrée d’oxygène dans la chair de ces derniers accélèrent leur mûrissement et leur perte de qualités organoleptiques et gustatives. Il existe depuis longtemps une parade avec les agrumes consistant à les recouvrir d’une cire minérale qui imperméabilise la peau évitant alors ce phénomène d’échanges entre l’intérieur du fruit et l’extérieur. Ainsi les agrumes traités se conserve mieux. Il s’agit d’un procédé largement utilisé par les producteurs mais il y a un gros hic qui ne plaisait pas aux écolos : appliquer le même traitement aux avocats est non conforme à ces activistes qui ne veulent pas entendre parler de tous les produits dérivés du pétrole. Mais au fait l’allergie à l’uranium et l’allergie au pétrole ne sont toujours pas des maladies répertoriées par l’OMS alors qu’elles concernent un nombre toujours croissant d’individus, mais je m’égare …

Revenons donc aux avocats. Le dénommé James Rogers, CEO de la petite entreprise Apeel Science, sise à Santa Barbara en Californie a trouvé une alternative à la cire issue du pétrole pour protéger les avocats. Il a organisé la récupération de tout ce que les supermarchés rejetaient comme fruits et légumes invendables car trop mûrs voire carrément pourris. Cette matière première gratuite lui a permis d’extraire – on ne sait pas trop avec quels solvants – des graisses garanties d’origine végétale, donc naturelles c’est-à-dire « bio », pour recouvrir la peau des avocats. Il fallait y penser parce qu’au cas où vous ayez une grosse faim et que vous décidiez de manger la peau de l’avocat (pas la personne qui défend vos intérêts mais le fruit) elle n’est pas recouverte d’un vilain produit d’origine pétrolière, ouf !

Résultat de l’opération : au lieu de devenir immangeables après 4 jours les avocats sont encore consommables pendant deux jours supplémentaires, on n’arrête plus le progrès dans l’arnaque organisée et ce qui est invraisemblable est que cette société a été financée par la Fondation Bill&Melinda Gates. Comme quoi les grands esprits se rencontrent toujours quand il s’agit de faire du business avec du vent …

Source et illustration : The Guardian. Allez aussi vous promener sur ce site qui concerne le mûrissement des avocats, c’est instructif : calavo.com/storepdfs/ProRipeVIP-Brochure.pdf

Plusieurs fruits et légumes chaque jour ? Un non-sens pour la santé …

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.45.49.png

Depuis des années les médias nous serinent à longueur de journée que manger des fruits et des légumes chaque jour et même plusieurs fois par jour c’est bon pour la santé. En réalité qu’en est-il vraiment de cette affirmation à l’emporte-pièce ? Tout simplement un gros mensonge ! Certes les vitamines trouvées dans les fruits – essentiellement les vitamines du groupe B mais pas toutes – sont utiles pour la santé alors que ces fruits contiennent en outre des quantités extravagantes de sucres directement assimilables par l’organisme à ne pas confondre avec les sucres dits « lents », amidon et fécule par exemple.

Et le sucre commence à devenir la bête noire des nutritionnistes car les autorités sanitaires de nombreux pays et pas seulement de l’OCDE ont finalement reconnu que l’abus de sucres était carrément mauvais pour la santé : l’obésité est bien corrélée à la quantité de sucre ingérée par un individu chaque jour. Outre le pain, les pâtes, les pommes de terre et les pâtisseries (les 4 P) qui sont majoritairement constitués de sucres, les fruits sont également très riches en carbohydrates. Une banane contient un peu plus de 25 grammes de sucre et une orange 15 grammes. Manger 3 à 4 fruits par jour représente jusqu’à 90 grammes de sucre.

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.45.04.png

Il se trouve qu’au cours de la patiente sélection des fruits durant plusieurs millénaires a conduit à augmenter du manière générale la teneur en sucre des fruits mais aussi des légumes tout en améliorant leurs propriétés organoleptiques : goût, aspect, conservation, couleur et bien d’autres traits. La pastèque, telle qu’elle a été peinte par Giovanni Stanchi au XVIIe siècle n’avait rien à voir avec celle d’aujourd’hui,

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.45.28.png

de même que la banane qui était littéralement envahie de pépins (illustration en début de billet) ou encore la pêche et la carotte (illustrations : carotte sauvage et carotte moderne).

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.46.12.png

Systématiquement tous les fruits ou légumes se sont vus au cours de la sélection enrichis en sucres, y compris les carottes !

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.46.27.png

Il ne faut donc pas prendre à la lettre les recommandations des nutritionnistes. Si je mange une à deux bananes chaque jour c’est aussi parce c’est bon pour lutter contre les contractures musculaires et quand je suis dans un restaurant je suis souvent effaré de voir d’autres clients manger du pain pour accompagner un mets contenant des pommes de terre ou des légumineuses, haricots, fèves, etc, c’est tout simplement rajouter des sucres à des sucres, puis en dessert se régaler d’une salade de fruits  (ici dans l’archipel des Canaries c’est la pleine saison des fraises, excellentes par ailleurs) dégustées avec un ou deux biscuits : tout simplement un non-sens sanitaire.

Sources et illustrations : Science Alert et blog de Donna Laframboise