La France est devenue une république bananière, la preuve …

Capture d’écran 2017-04-10 à 17.28.16.png

Le document que je livre à mes lecteurs a certainement circulé sur la toile avant que je me décide à le reproduire sur mon blog avec quelques adaptations grammaticales qui n’en déforment nullement la signification. Il s’agit d’une photo de famille, la « bande des cinq » du Parquet National Financier (PNF) celui-là même qui a instillé au Canard des informations et qui en instruit le contenu pour faire chuter le candidat Fillon. Dans la description de ces 5 personnes il ressort que la France n’est plus une république comme elle le prétend mais bien un état sans foi ni loi où la justice et le pouvoir roulent pour la même cause.

Tous les membres du PNF ont été nommés par François Hollande et Christiane Taubira. Eliane Houlette (tenant un dossier et son chapeau de pacotille), procureure de la République, est passée de ce fait hors-hiérarchie, le plus haut grade de la magistrature. Elle a été préférée à Catherine Pignon, pourtant plus expérimentée en ce qui concerne les affaires financières, mais malheureusement pour elle trop proche de l’ancienne majorité. Naturellement ce choix n’a aucune connotation politique.

Eliane Houlette est proche de Jean-Louis Nadal, président du syndicat national de la magistrature, qui s’est illustré pour son impartialité avec le « mur des cons » de bien triste mémoire. Eliane Houlette était soutien officiel de Martine Aubry à la primaire de 2011 et ensuite soutien de François Hollande lors de la présidentielle de 2012. Elle a ensuite été nommée à la tête de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) et notamment chargé de ce fait de la publication de la situation patrimoniale des élus, en toute indépendance naturellement.

Araine Amson (se grattouille la poitrine avec délectation) a rejoint l’Elysée en juin 2016 comme conseillère pour la justice de François Hollande payée beaucoup plus cher que le coiffeur du président. Du coup elle est en froid avec ses collègues du PNF … Son époux dans le civil, Pierre Heilbronn, est directeur (adjoint) du cabinet de Jean-Pierre Sapin, un des ministres les plus riches du gouvernement et accessoirement Ministre de l’Economie et des Finances. N’allez pas vous méprendre l’indépendance de la justice est respectée scrupuleusement.

À l’évidence ces organismes, dont la mise en place a été justifiée seulement en apparence par « l’affaire Cahuzac », sont de redoutables armes politiques largement utilisées par le locataire du château pour détruire à dessein la campagne électorale du candidat de la droite traditionnelle. Quand les dirigeants élus d’une démocratie utilisent la justice à des fins politiciennes il n’y a plus de démocratie : la France est devenue une république bananière qui fait la risée des médias du monde entier.

Etre politicien c’est s’enrichir avant tout (sur le dos des contribuables) !

 

Je tenais à ce que mes lecteurs prennent connaissance de ce document. Tous les faits énumérés ci-après sont vérifiables. 

Comme vous le savez peut-être Michel Sapin a reconnu travailler sur un texte qui autoriserait l’administration fiscale à rémunérer les indics qui dénonceraient des fraudeurs fiscaux !!!

> Indics que Bercy préfère appeler  » aviseurs « , ça passe mieux !!!. 

Voilà donc une possibilité concoctée par un ami malicieux, contribuable plumé, comme vous et moi, et surtout bien informé !!! Je suis heureux de participer à ce « devoir » de citoyen et d’équité fiscale en transmettant ce dossier.. 

 

Monsieur le Contrôleur des Impôts, 

 

Les médias ont annoncé le versement d’une prime aux personnes qui dénonceraient des fraudeurs fiscaux, aussi je vous écris pour vous en dénoncer un. 

Il s’agit de Monsieur François Hollande qui réside actuellement dans un hôtel particulier au 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. 

Tout d’abord, bien que s’agissant de sa résidence principale, ce Monsieur ne paye ni la taxe d’habitation, ni la taxe communale de son logement. 

Ensuite, il déclare être propriétaire d’une maison à Mougins (06) estimée à 800 000 €, à l’évidence sous-évaluée, la chambre des notaires estimant cette maison à 1 380 000 € en effet le prix moyen du m2 étant d’environ 5 200 € dans cette commune. 

Il déclare aussi être propriétaire d’un appartement sur les hauts de Cannes (06) rue Montrose de 80m2 qu’il déclare pour 230 000 €, alors que la chambre des notaires l’estime à 392 000 € le prix du m2 étant d’environ de 4 900 € dans cette commune. 

Il serait également propriétaire d’un second appartement rue Montrose à Cannes (06) de 54 m2 déclaré à 140 000 € alors que sa valeur estimée est plutôt de 264 600 €. 

Il a omis de déclarer des biens immobiliers à Londres d’une valeur estimée à £ 2 107 006 livres sterling soit 2 622 060 €. 

Il a aussi oublié de déclarer sa SCI « La Sapinière » au Capital de 914 694 €, de location de biens immobiliers et de terrains dont le siège social est 28 avenue Duquesne, 75007 Paris.

> Le chiffre d’affaires de cette SCI est environ de 218 000 € annuels. 

Pendant plusieurs années, il a vécu en concubinage notoire avec une certaine Valérie T., mais le couple n’a jamais établi de déclaration commune de revenus comme c’est la règle fiscale dans une telle situation. 

Enfin ce monsieur déclare n’avoir que 5 000 € sur ses comptes bancaires ; sachant les revenus de son patrimoine et aussi que les revenus de ses diverses fonctions d’élus qui lui rapportent plus de 30 000 € par mois, il y a là, l’évidence, une déclaration mensongère. 

S’il y a si peu sur ses comptes bancaires, c’est que ses liquidités sont investies ou placées ailleurs !!! 

Par conséquent, je vous prie Monsieur le Contrôleur des Impôts de bien vouloir examiner la situation de ce fraudeur et donc me verser la prime prévue dans ce cas par tout moyen à votre convenance. 

 

Recevez, Cher Monsieur le Contrôleur des Impôts, mes bien civiles salutations. 

 

 

Billet d’humeur politique

 

J’ai lu avec délectation le billet de Charles Sannat du jour (hier 20 avril) concernant le RSA pour les jeunes de 18 ans et (un peu) plus. Je me suis posé la question suivante : ces jeunes post-ados promis au chômage puisqu’ils ne possèdent aucun bagage ni intellectuel ni professionnel compte tenu de l’affligeante médiocrité de l’enseignement français devront-ils disposer de leur carte d’électeur pour percevoir ce « RSA » d’un type nouveau ?

C’est doublement humiliant pour ces jeunes comme l’écrivait très justement Sannat (voir le lien) car le gouvernement les prend pour de futurs assistés à vie mais ils vont devoir se comporter en citoyens modèles et voter pour le capitaine de pédalo en 2017 … sinon rien, nada, pas de 400 euros mensuels d’argent de poche pour s’acheter son hash ou sa beuh. Comme c’est beau la vie en Hollandie !

Heureusement que les autres jeunes des banlieues en profiteront avec leur business de dealers mais si de surcroit la dépénalisation du cannabis est entérinée (il en est question, encore un cadeau à tous ces jeunes) ces dealers des banlieues vont perdre leurs marchés et ça risque de chauffer ! Sous les lambris dorés de la République nos ministricules n’y ont pas songé un instant.

Pendant ce temps-là ces mêmes jeunes et moins jeunes, noyautés par des gauchistes de la plus pure veine extrémiste trotskyste, organisent Place de la République un remake de la Puerta del Sol (Madrid) d’où sortira probablement un parti genre Podemos ou Syriza propulsant dans l’arène politique un opportuniste amalgamant tout et n’importe quoi pour « refaire le monde », à moins … à moins que l’on en soit déjà arrivé au « grand soir » pré-révolutionnaire. Ces jeunes, sans travail, sans avenir et sans futur ont bien compris que Hollande les traitait de sous-hommes tout justes bons à être des assistés perpétuels. Avouez qu’il y a de quoi avoir envie de tout casser !

Une inquiétante incertitude plane sur la France.

http://insolentiae.com/2016/04/19/fumette-et-rsa-cest-beau-la-vie-en-sochialie-ledito-de-charles-sannat/

Ce que Mish a retenu de l’interview de FH sur France 2

Capture d’écran 2016-04-16 à 10.56.42.png

FH : » Les choses vont mieux ! « 

Un(e) journaliste :  » C’est une plaisanterie ? « 

Je ne regarde plus la télévision, ni française ni espagnole et j’ignore l’identité du (de la) journaliste. Je me suis surpris hier regardant un match de base-ball avec le beau-père de mon fils, match disputé entre deux équipes de Tokyo. Je n’ai toujours pas compris le but de ce jeu et c’est à peu près tout ce que je regarde chaque année à la télévision.

Et Mish de conclure qu’il serait intéressant d’entendre des journalistes des chaines de télévision américaines main-stream demander à Janet Yellen si ce qu’elle fait à la tête de la FED n’est pas aussi une plaisanterie …

Pourtant il n’y a rien de drôle concernant la situation de la France. Le Ministère des Finances a tacitement reconnu que le pays ne rembourserait jamais sa dette puisqu’il emprunte maintenant avec des échéances courant sur 50 ans, mes enfants seront probablement morts et quelques-uns de mes petits-enfants seront près de l’âge de la retraite ! Le chômage ne cessera pas d’augmenter dans les prochains mois, les agriculteurs, privés de leurs débouchés vers la Russie, galèrent et le gouvernement a inventé une occasion de réformer à nouveau le monde agricole, et pour le reste c’est de la navigation en eau trouble avec un compas cassé et un gouvernail inopérant …

Ainsi va la France vue de l’étranger : l’idée de taxer les contrats de travail à durée déterminée paraît étrange quand on se trouve de l’autre côté de l’Atlantique où plus de 90 millions de personnes sont dans une situation précaire et acceptent de travailler parfois quelques heures par semaine seulement.

La France est prisonnière de son hexagone, elle tourne en rond et ne se sortira jamais du carcan législatif et idéologique mis en place par le conseil national de la résistance en 1946. Bientôt la France ressemblera à la Corée du Nord ou au Vénézuéla ou à la Grèce, à vous de choisir lors des prochaines élections

Source partielle : mishtalk.com

Info : La France et les Droits de l’Homme

arton190631-d448b.jpg

Le président de la République française, François Hollande, a décoré le 4 mars 2016, Mohammad Ben Nayef, prince héritier d’Arabie saoudite, de la Légion d’honneur.

Ancien ministre de l’Intérieur, le prince Mohammed —qui a fait interner des milliers d’opposants sans jugement— a la réputation d’être particulièrement dur, quoique moins corrompu que la plupart des dirigeants de son pays. Il est réputé avoir mis de l’ordre parmi les groupes jihadistes. Depuis février 2014, il gère le dossier syrien, dont le soutien aux groupes armés y compris Daesh.

L’Élysée s’est abstenu d’annoncer cette remise de décoration et de communiquer à son sujet. L’événement n’est connu que depuis sa divulgation par Riyad.

http://www.voltairenet.org/article190631.html


 

Billet d’humeur politique : cyclone sur le Vanuatu

Durant mon séjour au Vanuatu qui remonte maintenant à 15 années en arrière, j’ai vécu trois cyclones et deux dépressions tropicales. J’en garde un souvenir toujours vivant tant la peur est irraisonnée et intense, aussi intense que les vents et les précipitations. Il y eut d’abord Susan début 1998 un beau truc de catégorie 5 qui étêta pas mal de banians et déracina des tamanus peut-être centenaires. Les pluies dévastèrent un grand nombre de ponts et ruinèrent par endroits les pistes durablement. Le mouillage de plaisance de Port-Vila fut dévasté : 85 voiliers coulèrent dans les fonds séparant l’îlot d’Erakor de la ville. Ils n’ont jamais été récupérés car la profondeur y atteint plus d’une centaine de mètres. Les bidon-villes éparpillés dans la forêt jouxtant la ville de Port-Vila furent mis au jour et on s’aperçut de la misère dans laquelle vivaient les migrants des autres îles de l’archipel traités comme des parias par les natifs du coin. Il faut dire que dans ce pays surprenant l’entente n’est pas toujours bien huilée entre tribus … Les vents de plus de 240 km/h déversèrent au sol un mélange d’eau de pluie et d’eau de mer. Le sel défolia tous les arbres plus encore que le vent ou la pluie, aussi efficace que l’agent Orange. Le patron de la banque d’Hawaï retrouva des poissons dans son bureau au cinquième étage du building sur le front de mer, la grande baie vitrée de son luxueux office avait explosé sous la pression du vent combiné à la pluie.

L’année suivante, en janvier 1999 ce fut Dany, seulement force 4 avec des vents d’un peu plus de 200 km/h mais moins de pluie. Les dégâts furent donc moins importants et enfin en janvier 2000 ce fut Paula, force 4 également mais avec des précipitations tellement abondantes, plus de 700 litres d’eau par mètre carré en 12 heures que les dégâts furent beaucoup plus importants que ceux prévus par les services météo du Pacifique Sud. Des pans entiers de routes furent rayés de la carte. Des ponts pourtant en béton et apparemment solides disparurent, emportés au loin ou dans la mer par des flots gigantesques. La piste de l’aéroport de Bauerfield fut transformée en lagune avec près de deux mètres d’eau glauque et toute l’électronique et les éclairages de la piste furent endommagés, un spectacle de désolation. Il n’y eut aucune liaison aérienne possible pendant dix jours.

Le Vanuatu, comme les Fiji ou les Salomon est un habitué des cyclones, il y en a plusieurs chaque année et presque au moins un dévastateur. Cependant la fréquence et surtout l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes a tendance à diminuer depuis une quinzaine d’années et ce phénomène ne s’observe pas seulement dans le Pacifique Sud mais également dans d’autres zones de cet océan et plus encore dans l’Atlantique Nord. Quant aux tornades tant médiatisées qui s’abattent sur le Middle-West américain la tendance est aussi à la baisse.

On est donc étonné de lire dans les colonnes « électroniques » du Figaro la déclaration tonitruante et péremptoire de François Hollande :

Capture d’écran 2015-03-16 à 09.42.16

( http://www.lefigaro.fr/international/2015/03/14/01003-20150314ARTFIG00098-cyclone-pam-les-premiers-secours-attendus-dimanche.php ) et d’ajouter :

Capture d’écran 2015-03-16 à 09.44.51

La photo (Le Figaro) est prise depuis la plage de Mélé avec en arrière plan l’îlot d’Hideaway …

On comprend donc que cet événement a donné une occasion à François Hollande pour préparer les esprits au grand Concile de l’Eglise de Scientologie Climatique qui se tiendra à Paris en décembre prochain avec Mademoiselle Royal comme grande Prêtresse. La méthode Coué alimentant la peur séculaire des catastrophes naturelles – ça remonte à la Bible – c’est payant. S’il pouvait y avoir une invasion de criquets dans le Sud-Ouest de la France ce printemps ou un tsunami sur les plages du Languedoc puisque le dérèglement climatique favorise aussi les tsunami (dixit Hollande), ce serait parfait !

Hollande au Japon, mais pourquoi ?

Pas un mot dans le Japan Times en ligne sur la visite de Hollande au Japon et un entrefilet dans le Asahi Shimbun (version anglaise) en ligne sur un accord entre le Japon et la France pour le développement conjoint d’armements, on ne dit pas lesquels, pour que la France se refasse une santé diplomatique après avoir vendu à la Chine un système d’automatisation d’amerrissage d’hélicoptères sur l’unique porte-avion chinois. On croit rêver. La dépêche d’agence rapportant que Hollande a proposé que le Japon soit membre permanent du Conseil de Sécurité n’a pas eu l’air de frapper les esprits puisque cette information pourtant intéressante ne figure nulle part dans ces quotidiens. Les médias français font-ils de l’intoxication ou de la désinformation, ou les deux ? Est-ce que Hollande va se prendre encore une bonne claque comme cela lui est arrivé en allant voir Poutine en Russie, on peut se le demander. En réalité la France est devenue une quantité négligeable, au moins pour les journalistes japonais, c’est certain …

Hollande a du souci à se faire. Qu’il démissionne !

Le co-trésorier de campagne 2012 de François Hollande, Jean-Jacques Augier, un de ses amis de longue date a été forcé de nommer l’identité de ses partenaires chinois de business, en passant par une société opaque située dans les îles Cayman (BVI ou British Virgin Islands pour les intimes de l’évasion fiscale à grande échelle). Après Cahuzac, ça commence à sentir carrément le roussi sous les lambris dorés du Palais de l’Elysée. A croire que Hollande est soit un incompétent aveugle et sourd ou qu’il est complice des malversations de son proche entourage. Cette information à propos du sieur Augier est révélée par le Guardian

http://www.guardian.co.uk/uk/2013/apr/03/offshore-secrets-offshore-tax-haven

à partir de fuites de grande envergure mettant en cause des dizaines de milliers de personnes de tous pays et révélées par des millions de documents impliquants des ressortissants de 150 pays différents pour des sommes dépassant les 5400 milliards de dollars !!! Pour les intéressés, voici le lien :

http://www.icij.org/offshore/secret-files-expose-offshores-global-impact

A n’en point douter, on peut s’attendre à des rebondissements dans les heures ou les jours à venir en France et ailleurs en Europe.

Hollande devrait démissionner et comme le dit H16 (H16FREE.COM) ce pays est foutu !

Note: le Guardian n’est pas du genre à révéler des affaires pour améliorer son tirage comme le Sun ou d’autres journaux de caniveau, je pense à certains quotidiens français que je classe dans cette dernière catégorie, c’est un quotidien respecté … Quant au Monde, partenaire de ICIJ, il n’a pas jugé opportun de dévoiler l’information relative au trésorier de campagne de Hollande, bizarre, vous avez dit bizarre ?

Fessenheim et Superphénix : on prend les mêmes et on recommence !

19 juin 1997

Jospin annonce la fermeture de Superphénix

Lionel Jospin, répondant aux exigences des Verts de la Gauche plurielle, annonce la fermeture du surgénérateur Superphénix de Creys-Malville, dans l’Isère. Projet international commencé en 1977 financé essentiellement par EDF et ENEL, Superphénix fut l’objet de tensions et de scandales avant même que sa construction ne soit commencée. Débutant sa production en 1985, il n’atteindra que rarement sa pleine puissance et subira de nombreux disfonctionnements autant techniques qu’administratifs. Après seulement 12 années de fonctionnement laborieux, le surgénérateur n’aura pas été rentabilisé.

 

Source : linternaute.com (dépêche d’agence)

 

On est en 2013 et le gouvernement actuel, allié contre nature avec les écologistes, encore une fois, a décidé pour des raisons purement électoralistes de fermer en 2016 au plus tard le site électronucléaire de Fesseinheim car il serait soit-disant obsolète alors que l’ASN, une administration indépendante tant du gouvernement que de l’exploitant (EDF), a conclu après une expertise minutieuse qui ne peut être mise en doute que cette usine pouvait encore fonctionner une dizaine d’années sans encombre.

L’histoire se répète donc et les socialistes sous la pression des Verts (Voynet avec Jospin, Duflot avec Hollande) prennent des décisions absurdes qui vont encore aggraver le déficit commercial du pays et doper le chômage. Il faudra importer du gaz ou du pétrole pour produire l’équivalent d’environ 1500 MW électriques, la puissance en charge moyenne de Fessenheim. Et, contrairement à ce que prétendent les écologistes qui n’y connaissent décidément rien, la fermeture du site de Fesseinheim ne crééra aucuns emplois immédiats comme ils le prétendent, car avant d’intervenir sur le site, après son arrêt définitif, il faudra attendre au moins trois ans pour que le combustible soit désactivé, puis encore au moins cinq années avant d’envisager le début du démantèlement des organes situés dans le bâtiment réacteur, dont en particulier les auxiliaires de contrôle. Les écologistes se trompent donc deux fois et le gouvernement a mis le rapport de l’ASN dans la déchiqueteuse. C’est complètement ubuesque. Je comprend que la CGT réagisse et je laisse une copie du commentaire laissé sur l’article du figaro.fr ce jour à propos de l’article intitulé « La CGT conteste en justice la fermeture de Fessenheim » :

 

« Je voudrais rappeler que c’est la CGT qui a exigé une amélioration de la sécurité des sites électronucléaires au milieu des années 80 et a par exemple obtenu la robotisation de certaines interventions lors des arrêts de tranche, la redondance des équipements de secours et l’installation de nombreux capteurs en divers points du bâtiment réacteur. Toutes ces améliorations ont débuté justement sur le site de Fessenheim qui fut le précurseur de la série de PWR 900 MWe puisque le premier à être construit sous licence Westinghouse par EDF, la COGEMA et Framatome et les améliorations exigées à Fessenheim par la CGT au niveau de la sécurité mais aussi de bien d’autres aspects ont été répercutées sur tous les autres sites électronucléaires français . Il est donc légitime pour la CGT de mettre en avant la décision de l’ASN qui a autorisé la prolongation en connaissance de cause l’exploitation de ce site. Il est évident que pour des raisons idéologiques techniquement infondées le gouvernement et le chef de l’Etat méprisent la décision indépendante et objective de l’ASN. On croit rêver en apprenant que ce site sera fermé en 2016. Le Japon, durement échaudé par le tsunami du 11 mars 2011 vient de décider le redémarrage des réacteurs jugés sûrs par l’autorité indépendante mise en place récemment. Pourquoi les dirigeants français s’obstinent-ils dans le déni de la réalité sinon pour plaire à une poignée d’écologistes opportunistes ignorants des réalités économiques. »

 

A propos de la fermeture de Superphénix, selon le rapport d’une commission du Sénat qu’on peut lire (voir le lien) il est dit en résumé que la fermeture de Superphénix fut une décision grave car elle fut prise sans concertation (Hollande n’a demandé leur avis qu’aux Verts?) ni avec le Parlement, ni avec l’exploitant, ni les partenaires étrangers, ni les collectivités locales, (au mépris des principes de base de la démocratie, c’est moi qui ajoute ce commentaire). Cette décision fut prise sans fondement autre qu’électoraliste suite à un accord entre le parti politique « Les Verts » et le gouvernement socialiste. La sureté de Superphénix n’ayant jamais été remise en cause et l’argument financier ne pouvant en aucun cas justifier un arrêt prématuré.

Cette désinvolture du gouvernement de l’époque aura coûté près de 10 milliards d’euros à la France en incluant l’électricité fournie gratuitement à ENEL, partenaire de NERSA, pendant quatre années.

Voilà en gros ce que prépare Hollande, pris au piège de ses alliances électoralistes contre nature avec EELV. Hollande, sur les traces de Jospin, refait l’histoire en pire.

C’est de plus en plus désespérant de voir le chef de l’Etat piloter à vue le pays comme un simple capitaine de pédalo qu’il est, en définitive…

archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.senat.fr/rap/l97-4392/l97-439229.html#toc50&title=il%20était%20une%20fois…%20Superphénix

 

 

Le Bon Plaisir (Francis Girod) : critique politico-cinématographique

J’ai revu ce soir par hasard un film de Francis Girod remarquablement interprété par Trintignant, Deneuve et Serrault intitulé « Le Bon Plaisir » et je conseille à ceux qui disposent de ce film dans leurs archives piratées ou simplement enregistrées à la télévision de le revoir. Je ne savais pas que ce film dont le scénario est une imagination de Françoise Giroud basée sur des faits réels, la véritable existence de Mazarine, la fille naturelle de François Mitterrand. Jusque là rien de vraiment excitant ou nouveau, tout y est dit sur wikipedia ou IMDB. Mais j’ai relevé une phrase vraiment révélatrice du Président, Trintignant incarnant Mitterand, à propos de son dauphin : « c’est un édredon ! ».

Je n’invente rien, et que mes lecteurs se donnent la peine de revoir ce film, quand le Président parle de son dauphin, il le qualifie d’édredon, or, depuis Mitterand, c’est le capitaine de pédalo qui gère la destinée de la France, c’est donc le dauphin fictif de Mitterrand, et le scénario prémonitoire de Françoise Giroud se vérifie dans les fait aujourd’hui car le président actuel de la France est en train d’endormir les Français avec des réunions, des comités, des rapports à n’en plus finir qui coutent de l’argent au pays pour repousser l’heure de vérité, celle où il devra constater son incompétence, ses mensonges répétés et son comportement systématique d’esquive lorsqu’il est confronté aux problèmes centraux du pays. Le Président a tous les pouvoirs et il en abuse pour abuser les électeurs et les contribuables, mais jusqu’à quand cette mascarade durera-t-elle … Les Français sont endormis par « l’édredon » mais le réveil sera douloureux !