Sarkozy ressort ses fantasmes et traine ses casseroles

Capture d’écran 2016-11-17 à 08.33.59.png

Pour avoir le privilège de publier un article en une du Financial Times, le candidat au trône de l’Elysée s’est fendu d’un article fourre-tout sur le Brexit, le rôle de la Commission Européenne qui doit être réformée et enfin l’idée d’un plan Marshall pour l’Afrique afin de limiter l’immigration vers l’Europe. Il est bien normal que ce monsieur s’inquiète de l’Afrique (du Nord) lui qui est le complice sans remords aucuns de l’assassinat de Khadaffi et de la destruction de la Libye avec Hillary Clinton. À ce sujet d’ailleurs Sarkozy n’avait-il pas quelque chose à se reprocher, du genre financement par la Libye de sa campagne électorale de 2007, une sombre affaire qui ne sera peut-être jamais élucidée. Bref, l’empressement du chef de l’Etat français à bombarder la Libye et supprimer le Colonel, devenu soudainement très encombrant, aux côtés des Américains me conduit à douter de l’innocence du petit Nicolas.

Pour ne pas créer de remous dans l’Hexagone en cette période préélectorale Sarkozy a mentionné l’Afrique sans trop de précisions, et pour cause.

La bombe qui va éclater à la figure des Français n’est plus la Libye puisque c’est maintenant un champ de ruines disputé par des factions rivales de brigands financés par la CIA mais c’est l’Algérie et personne n’en parle ouvertement pour ne pas déranger les quelques trois millions et demi de français d’origine algérienne, selon les statistiques officielles qui n’ont d’officiel que ce que l’on veut bien leur faire dire. Une population double en nombre serait plutôt plus proche de la réalité. Impossible à ce sujet de trouver des statistiques précises. L’Algérie est tenue d’une main de fer par l’armée et la police et le pays est en voie de paupérisation en raison de la chute des cours du pétrole et du gaz : 5 millions de personnes adultes survivent avec moins de 2 dollars par jour. Plus de 60 % des moins de 25 ans, c’est-à-dire le tiers de la population en âge de travailler, soit environ 12 millions, sont sans emploi ou ne disposent que d’emplois précaires. De nombreuses familles vivent de la retraite d’un de leurs membres payée par la France et de transferts d’argent de la France vers l’Algérie via les membres de la famille. Le total de ces transferts s’élève à près de deux milliards d’euros par mois mais les statistiques sont également très incertaines sur ce dernier point.

L’Algérie n’est pas à l’abri d’une grave explosion sociale et le pays européen en première ligne pour recevoir un afflux d’immigrants totalement incontrôlable des anciens départements français d’Algérie, de par son passé de pays colonisateur, ce sera la France avec sa très importante minorité d’origine algérienne. Cet évènement est inéluctable quoiqu’en pense Sarkozy avec ce projet inepte de « plan Marshall » pour l’Afrique qui au passage ignore totalement les millions de chômeurs espagnols, italiens et grecs sans oublier les chômeurs français …

Sources démographiques : http://www.ifs.du.edu Université de Denver

Note : ce billet a été écrit avant le grand show télévisé de ce jeudi soir.

Les heures les plus sombres de notre histoire …

Capture d’écran 2016-11-10 à 20.21.13.png

Le titre de ce billet évoque naturellement pour tout un chacun le régime de Vichy qui édicta de nombreuses lois toujours en vigueur aujourd’hui et favorisa l’émergence de lois encore plus contraignantes sous l’impulsion du parti communiste et la clique du pas si glorieux qu’on a tendance à le croire Conseil National de la Résistance qui pava le chemin vers le totalitarisme en organisant une emprise de l’Etat dans tous les domaines, que ce soit la santé, les retraites, les transports, l’électricité, la législation du travail et bien d’autres dispositions dont le pays tout entier souffre aujourd’hui et souffrira encore.

Mais loin d’abroger des lois devenues pour beaucoup d’entre elles complètement obsolètes, l’Etat français continue dans la voie du totalitarisme en faisant passer en catimini le 30 octobre dernier (la veille du premier novembre ça tombait très bien) un décret qui n’a donc rien de démocratique puisque les Parlementaires n’ont pas eu droit au débat. Il s’agit du fichage électronique massif de tous les Français, une triste reproduction de ce qu’organisa le régime de Vichy avec des bouts de papier ! Les « Titres Électroniques Sécurisés« , c’est le nom de ce système orwellien, mémoriseront le nom et les prénoms, le lieu de naissance, le sexe, la couleur des yeux et de la peau, la taille, l’adresse de résidence, la photo, les empreintes digitales, les signes particuliers du visage, l’adresse électronique ainsi que les noms, nationalités, dates et lieux de naissance des parents.

Sarkozy, dans sa grande bienveillance pour protéger les citoyens, avait proposé en 2012 une telle organisation à l’échelle nationale qui n’a pas passé la barre parlementaire. L’administration Hollande avec son tout aussi bienveillant ministre de l’Intérieur affirme que ce fichage de tous les citoyens ne sera mis en place que pour mieux les protéger comme par exemple des usurpations d’identité ! De qui se moquent-ils ? Aucun système informatique aussi sécurisé qu’il soit n’est à l’abri d’attaques par des hackers mal intentionnés et il est facile d’imaginer la catastrophe. Le gouvernement actuel prétend que ce méga-fichier concernant près de 60 millions de personnes sera aussi utilisé majoritairement pour débusquer les criminels et les terroristes.

Ce qui est complètement paradoxal est que le Garde des Sceaux actuel Jacques Urvoas qui a fait passer ce décret de concert avec le Ministre de l’intérieur et l’approbation du chef de l’Etat était un farouche opposant au projet de Sarkozy. Il faut se rendre à l’évidence, les politiciens qu’ils soient de droite, de gauche ou des extrêmes oeuvrent pour tous nous contrôler pour mieux nous asservir : avec un monde sans cash, un fichage global de la population, un suivi de la moindre dépense quotidienne avec une carte de paiement ainsi que les déplacements sur le territoire c’est un monde totalitaire à la Pétain qui se met progressivement en place dans le pays des Droits de l’Homme, le premier pays du G7 à adopter un tel système après Israël (qui ne fait pas partie du G7) et pour une adoption d’un tel système à toute l’Europe il n’y a qu’un tout petit pas à franchir.

Le plus inquiétant dans cette affaire est que le fichier pourra être abondé selon les désirs du pouvoir politique dans tous les domaines. Une multitude d’autres informations pourront en effet y être ajoutées. Ce sera vraiment un totalitarisme auquel personne ne pourra échapper … Liberté chérie qu’es-tu devenue ?

En France, l’imbécillité n’a pas de limites.

Capture d’écran 2016-09-11 à 13.07.12.png

Les Français, encore une fois, se distinguent par leur indigence intellectuelle en ce qui concerne la santé en général. Après l’odieux scandale de la reconnaissance d’une personne sensible aux ondes électromagnétiques, une première mondiale dans le registre du ridicule, c’est maintenant avec la peur des vaccins que s’illustrent les habitants de l’Hexagone.

Une étude réalisée par le Docteur en anthropologie Heidi Larson de l’école londonienne d’hygiène et de médecine tropicale montre clairement que les Français s’illustrent encore une fois dans la bêtise mêlée d’ignorance. Dans le pays de Louis Pasteur et de Claude Bernard les vaccins sont considérés comme dangereux par 41 % de la population. Au Bangladesh seulement 0,2 % de la population pense comme ces 41 % d’idiots manipulés par des groupes de pression dont je tairai le nom et une presse subventionnée (ou non) qui raconte n’importe quoi.

Les Français, dont l’emblème de leur pays est un coq, le seul animal suffisamment stupide pour être capable de continuer à chanter en pataugeant dans sa propre merde, pensent que le vaccin protégeant efficacement maintenant contre l’hépatite B provoque la sclérose en plaque et que le vaccin contre le virus du papillome a de nombreux effets secondaires comme la fatigue des jeunes filles qui ont été soumises à ce dernier.

Il est vrai que les Français gardent un mauvais souvenir des errances d’une ancienne ministre de la santé dont la totale incapacité intellectuelle a conduit le gouvernement français à dépenser une fortune en doses de vaccin contre le virus de la grippe H1N1 sur le dos des contribuables, doses qui ont finalement été détruites. Mais sous prétexte que l’un des adjuvants majeurs des vaccins est de l’hydroxyde d’aluminium, l’argument était tellement tentant qu’une espèce de légende a relié l’aluminium à la sclérose en plaque et à la maladie d’Alzheimer … En France on n’est pas à l’abri des inepties de ce genre.

On peut comprendre que les habitants de la Mongolie, pays à majorité bouddhiste, soient opposés aux vaccins pour des raisons religieuses, ce qui est également le cas de l’Iran, mais quel argument « religieux » les Français évoquent-ils ? Les Français sont tout simplement pourris par l’activisme incessant des écologistes … Et s’il ne s’agissait que des vaccins ce serait encore un moindre mal, non pas pour la santé, mais parce que ces exécrables individus vont aussi précipiter le pays dans un désastre économique et social irréversible.

Source : Sciencemag.org et aussi : doi : 10.1016/j.ebiom.2016.08.048 et sur ce blog : https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/08/27/londophobie-officialisee-par-la-justice-francaise/

Attentat « terroristes » en France, Sarkozy et Hollande coupables de crimes !

Attentat « terroristes » en France

J’ai lu dans la presse en ligne et sur certains blogs des amalgames délirants au sujet de la cause des attentats qui ravagent la France à répétition. On accuse l’administration des prisons de laxisme et la population carcérale (60 % de détenus en France de confession musulmane) qui est endoctrinée de l’intérieur par des éléments financés par on ne sait pas trop qui. Il faut dire que nommer les pourvoyeurs de fonds des mosquées et des écoles coraniques françaises ferait désordre car ce sont des alliés de la France. Je pense aux émirats, au Qatar et à l’Arabie Saoudite. Mais il ne faut pas en parler …

La France, sous l’administration de Sarkozy s’est engagée en Libye aux côtés des Américains sans aucun mandat des Nations-Unies. Puis sous l’administration Hollande avec Fabius comme ministre des Affaires Etrangères, elle a remis une couche en bombardant avec encore les Américains des positions de « rebelles » en Syrie et en Irak, encore une fois sans aucun mandat officiel des Nations-Unies.

On s’étonne maintenant que les auteurs des attentats soient issus des banlieues défavorisées, que ce soient tout simplement des fanatiques, payés ou non par les pourvoyeurs de fonds du Moyen-Orient à qui la France vend les clubs de foot-ball et des joyaux immobiliers tant à Paris qu’à Vienne par exemple en ce qui concerne le Centre culturel français cédé par Fabius dans la plus pure opacité à je ne sais quel émirat arabe, on s’étonne et la presse main-stream fait alors des rapprochements plus que douteux sur la véritable cause des attentats qui ensanglantent les rue de l’Hexagone.

Les vrais coupables, les vrais criminels sont Sarkozy et Hollande avec leur politique étrangère hostile aux pays musulmans du Moyen-Orient et d’Afrique. Il faut rétablir la peine de mort par la guillotine dressée sur la place de la Concorde pour se débarrasser de ces criminels qui oeuvrent contre les intérêts de la France mais pour ceux des USA et de leur politique belliciste outrancière.

Si le monde agricole français est dans une grosse panade, c’est tout simplement parce que le gouvernement français a approuvé et suivi la politique de sanctions contre la Russie, mais non, il faut restructurer le monde rural. Jamais un ministre de l’agriculture dénoncera ouvertement la politique étrangère de la France qui est la cause directe de la paupérisation du monde agricole. C’est tout aussi criminel !

Enfin Hollande, laquais décérébré de la CIA et du Département d’Etat américain, a accepté le déploiement de fusées américaines à tête nucléaire sur le sol français, c’est une insulte au peuple français tout entier. En d’autres termes la France ne peut plus faire face à un ennemi venu de l’extérieur et s’en remet désormais à la protection des USA en acquiesçant la stratégie agressive américaine vis-à-vis de la Russie. C’est scandaleux !

Sarkozy et Hollande sont des criminels, ce sont eux les auteurs des attentats par personnes interposées …

Billet d’humeur politique : La France vue d’Espagne

Capture d’écran 2016-05-27 à 08.53.39.png

Vus d’Espagne les évènements français de mai 2016 alimentent une certaine stupeur de la part de l’homme de la rue. L’Espagne a traversé depuis fin 2008 une très grave crise économique avec un chômage massif qui plombe toujours la reprise économique et une dette galopante pour faire face aux engagements « sociaux » mis en place par les gouvernements socialistes depuis près de 40 ans. Quelques mesures ont été récemment prises pour tenter de réduire le chômage, en particulier une profonde réforme de la législation relative au travail, aux indemnités de chômage et de maladie et enfin une très légère diminution des charges sociales des entreprises. Il faudra peut-être encore plusieurs années pour que le chômage régresse significativement et que le tissu industriel se restructure pour observer une embellie économique. Les syndicats ne font plus recette auprès de l’opinion publique qui considère à juste titre que leur idéologie n’est plus adaptée au monde moderne.

C’est exactement l’inverse en France. Le principal syndicat fauteur de trouble d’obédience marxiste pure et dure s’en tient toujours à la stricte doctrine léniniste de lutte des classes et de prise du pouvoir par « les travailleurs ». Les outils pour parvenir à prendre le pouvoir et bien décrits par Lénine dès 1905 sont un contrôle des transports, des communications et de l’énergie afin de paralyser le pays, ouvrant la porte toute grande à un état insurrectionnel initialement fomenté par des groupes violents et éventuellement armés. Les rares salariés affiliés à la CGT sont des nantis car ils sont tous payés par l’Etat. Il est donc urgent et vital pour ce syndicat de défendre ces fonctionnaires pour pouvoir survivre. Voilà le résultat encore une fois des ordonnances de 1946 qui ont institué les nationalisations, une toute puissance des syndicats, un état dans l’État qui bloque statutairement toute réforme et toute restructuration du tissu social. Une réforme profonde du code du travail remettrait en cause le rôle, le financement et le pouvoir des syndicats et c’est la seule raison expliquant le désordre social actuel en France.

Capture d’écran 2016-05-26 à 20.43.14.png

Si le gouvernement cède à la pression des syndicats la France s’enfoncera irrémédiablement dans la récession, la misère et la « tiers-mondisation » comme le Vénézuela avec la doctrine marxiste-léniniste de Chavez. C’est exactement ce que redoutent les Espagnols : voir le parti Podemos devenir un acteur de la vie politique madrilène incontournable lors des élections de juin prochain. Podemos, un ramassis de trotskistes ultra-gauchistes, s’inspire des idées de Chavez, en d’autres termes du système soviétique qui comme chacun sait a fait ses preuves dans le temps et n’a survécu qu’à la faveur du massacre organisé de millions d’opposants. Si l’Espagne bascule dans le « chavisme » le 23 juin prochain, alors les Espagnols montreront qu’ils ne peuvent être gouvernés que par un régime autoritaire comme du temps de Franco … Et la France avec un Mélenchon comme président, lui qui ne jure que par Chavez et Maduro ?

Illustrations : Lenine à Moscou en 1920, Philippe Martinez secrétaire général de la CGT, il y a une ressemblance n’est-il pas ?

Ce que Mish a retenu de l’interview de FH sur France 2

Capture d’écran 2016-04-16 à 10.56.42.png

FH : » Les choses vont mieux ! « 

Un(e) journaliste :  » C’est une plaisanterie ? « 

Je ne regarde plus la télévision, ni française ni espagnole et j’ignore l’identité du (de la) journaliste. Je me suis surpris hier regardant un match de base-ball avec le beau-père de mon fils, match disputé entre deux équipes de Tokyo. Je n’ai toujours pas compris le but de ce jeu et c’est à peu près tout ce que je regarde chaque année à la télévision.

Et Mish de conclure qu’il serait intéressant d’entendre des journalistes des chaines de télévision américaines main-stream demander à Janet Yellen si ce qu’elle fait à la tête de la FED n’est pas aussi une plaisanterie …

Pourtant il n’y a rien de drôle concernant la situation de la France. Le Ministère des Finances a tacitement reconnu que le pays ne rembourserait jamais sa dette puisqu’il emprunte maintenant avec des échéances courant sur 50 ans, mes enfants seront probablement morts et quelques-uns de mes petits-enfants seront près de l’âge de la retraite ! Le chômage ne cessera pas d’augmenter dans les prochains mois, les agriculteurs, privés de leurs débouchés vers la Russie, galèrent et le gouvernement a inventé une occasion de réformer à nouveau le monde agricole, et pour le reste c’est de la navigation en eau trouble avec un compas cassé et un gouvernail inopérant …

Ainsi va la France vue de l’étranger : l’idée de taxer les contrats de travail à durée déterminée paraît étrange quand on se trouve de l’autre côté de l’Atlantique où plus de 90 millions de personnes sont dans une situation précaire et acceptent de travailler parfois quelques heures par semaine seulement.

La France est prisonnière de son hexagone, elle tourne en rond et ne se sortira jamais du carcan législatif et idéologique mis en place par le conseil national de la résistance en 1946. Bientôt la France ressemblera à la Corée du Nord ou au Vénézuéla ou à la Grèce, à vous de choisir lors des prochaines élections

Source partielle : mishtalk.com

En France la paranoïa sécuritaire atteint des sommets

3456.jpg

Il est bien connu qu’il est interdit de fumer dans les cours de récréation des lycées français depuis … Je ne sais plus trop, peut-être depuis l’application de la loi Evin. Bref, on assiste à un retournement de tendance en raison des menaces terroristes et de l’état d’urgence décrété après les attentats de l’automne dernier. Les élèves des lycées sont donc à nouveau autorisés à fumer dans les cours de récré pour ne pas s’exposer inutilement sur les trottoirs lors des intercours à des fous de dieu arrivant lourdement armés dans une voiture et arrosant ces innocentes têtes blondes (et brunes) de rafales de Kalashnikov.

Le Guardian a rapporté cette situation avec un peu d’humour comme étant une conséquence inattendue des menaces terroristes. Les proviseurs des lycées sont allés jusqu’à installer des cendriers dans les cours de récré, les cohues dans les escaliers et les couloirs pour aller se précipiter dans la rue pour fumer sa clope ne seront plus qu’un lointain souvenir. Le Guardian souligne flegmatiquement que pourtant il est interdit aux adolescents de moins de 18 ans d’acheter des cigarettes … C’est à n’y rien comprendre. Quant à l’état d’urgence lui-même il est toujours en vigueur et ce au moins jusqu’au 26 mai prochain et la date de sa levée est toujours mystérieuse car rien, en l’état actuel de la situation au Proche-Orient et en Afrique ne justifie cette levée. Et puis il va y avoir le bac, l’Euro-foot et ensuite la campagne des élections présidentielles puis législatives et cet état d’urgence pourrait bien perdurer de longs mois.

Les proviseurs des lycées reviendront-ils sur cette tolérance ? Peut-être que cette décision sera laissée au choix des élèves, pourquoi pas. La France n’est-elle pas encore une démocratie, du moins sur le papier ?

Inspiré d’un article paru dans le Guardian, illustration The Guardian